Thomas Jorion, Saudade à la galerie Insula
© Thomas Jorion, Courtesy Galerie Insula

Solitude et mélancolie sont les impressions que laissent s’instiller en nous les photographies de Thomas Jorion. Depuis une vingtaine d'années, l’œil de ce photographe français né en 1976 s’élabore et s'anime dans des lieux laissés à l’abandon, déchus de leur fonction par l’homme.

La galerie Insula présente jusqu’au 12 décembre Saudade, série réalisée en territoire portugais. Ces images traduisent peut-être mieux que les mots ce sentiment incontournable de la culture portugaise, et indéfinissable dans une autre langue. Cette rencontre inopinée et lumineuse entre la chambre 4x5 de Thomas Jorion et l’âme de ce peuple, omniprésente dans les villas et palais photographiés, insuffle un vent mélancolique à quiconque contemple ses clichés.

Thomas Jorion, Saudade à la galerie Insula
© Thomas Jorion, Courtesy Galerie Insula

La grandeur des tirages aide à nous plonger encore plus aisément dans ces univers silencieux, où la persistance de la lumière naturelle teinte d’un filtre passéiste l’évidente détérioration des lieux. Un travail sans mise en scène et sans remaniement "post-prod", qui capte le mystère de ces endroits fantômes.

À (re)voir également, le magnifique et imposant ouvrage Silencio publié aux éditions de la Martinière en octobre 2013, dont nous avions fait la chronique.

Thomas Jorion, Saudade à la galerie Insula

Saudade, Thomas Jorion
Jusqu’au 12 décembre 2015
Galerie Insula
24, rue des Grands Augustins
75006 Paris

> Le site de la galerie Insula
> Le site de Thomas Jorion
> Toute l'actualité
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation