Décidément, 2009 sera l'année du grand retour des bridges. Après un débarquement massif des d'Olympus SP-590UZ, Nikon P90, Sony HX1, Panasonic FZ38, Canon SX20 IS et l'arrivée de Pentax sur le segment (X70), c'est au tour de Samsung de proposer un appareil à forte amplitude de zoom, le WB5000 (369 euros).

Samsung WB5000

Depuis le Pro 815 (un appareil hors norme qui détenait à l'époque quelques records : le zoom optique le plus important (15x), l'écran LCD le plus vaste (9 cm de diagonal) et une monstrueuse batterie de 1900 mAh...) Samsung avait abandonné le segment du bridge pour se focaliser à la fois sur le créneau des compacts et celui des reflex.

Le WB5000 marque donc le retour du géant coréen sur un segment qui semble en pleine euphorie depuis le début de l'année.
Le nouveau modèle ne bouleverse pas la donne et reprend des caractéristiques techniques qui existent déjà chez certains concurrents, mais il a le bon goût de les regrouper en un seul boîtier, ce qui fait du WB5000 un appareil polyvalent et intéressant.

Samsung WB5000 prise en main   Samsung WB5000 prise en main

On retiendra donc le zoom optique 24x relativement lumineux (f/2,8-5) qui offre une plage de focales intéressantes du grand-angle (26 mm) au super télé (624 mm) et un mode super macro à 1 cm. Une telle optique est naturellement et heureusement épaulée par un double système de stabilisation à la fois optique et numérique.
La forme du WB5000 reste assez classique avec toutefois quelques bonnes idées au niveau de l'ergonomie : la poignée se révèle assez large et confortable, vous trouverez une roue codeuse pour régler les paramètres du boîtier, naviguer dans les menus ou visualiser ses images et on note la présence d'une commande directe pour le mode vidéo HDTV.
Tout comme le Panasonic FZ38 ou le Canon SX20 IS, le Samsung WB5000 est capable de filmer en HDTV 720p et d'enregister le son en stéréo (compression H.264).

Samsung WB5000 dos

Nous avons pu essayer quelques instants un modèle de présérie : la construction est honnête sans plus et en télé, le zoom présente un petit jeu malheureusement assez classique sur les bridges actuels. L'écran LCD de 7,6 cm manque un peu définition (230 000 points) et le viseur électronique reste peu confortable (manque de définition et de contraste), mais possède un réglage dioptrique. L'autofocus semble assez réactif, mais il est encore trop tôt pour se faire une idée. Le WB5000 dispose des classiques modes P,S,A et M, enregistre au format RAW (DNG) et dispose de deux modes personnalisables. Par contre, l'absence de connectique mini HDMI sur l'appareil reste incompréhensible.

Samsung WB5000 prise en main

Reste à voir la qualité des images. Le WB5000 est équipé d'un capteur 12,4 Mpix totalement nouveau et nous sommes impatients de voir les résultats dans les hautes sensibilités, surtout que le bridge est capable de monter jusqu'à 3200 ISO. Une affaire à suivre donc...
Source : Samsung France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation