Après un NX10 plutôt réussi, mais clairement orienté pour les photographes experts (design très proche d'un petit reflex), Samsung propose une alternative pour le grand public avec un NX100 plus élégant et doté d'une nouvelle fonctionnalité intéressante baptisée iFunction (ifn). Nous avons pu prendre le nouveau compact à objectif interchangeable en mains et nous vous livrons nos premières impressions et les premiers clichés réalisés.

Samsung NX100 couleurs
Le Samsung NX100 sera disponible en noir, blanc et couleur chocolat. Toutefois, tous les objectifs sont noirs...

Le galbe du nouveau Samsung NX100 tranche radicalement avec le "look" petit reflex et sans doute rassurant du NX10. Ici, les courbes sont fluides et vous noterez la forme en vague assez typique des appareils Samsung.

Prise en mains

Si les lignes sont plutôt élégantes, le NX100 en lui-même est pourtant assez imposant et le boîtier est très loin de la finesse d'un Sony NEX-5 par exemple et se rapproche, en terme d'encombrement, d'un NX10 décapité de son viseur électronique. Car oui, le NX100 ne dispose pas de viseur électronique intégré. Vous pourrez toujours investir dans un viseur électronique optionnel (199 euros) affichant (300 x 224 pixels) et donc moins performant comparé à un GH1 ou l'accessoire du Pen E-P2. Le viseur se fiche sur la griffe porte accessoire et communique via un port (propriétaire...) situé en dessous. Samsung propose par ailleurs d'autres éléments comme un flash,  un GPS (199 euros) ou un micro externe qui serait en préparation pour le mode vidéo.

Samsung NX100

Les premiers contacts avec le NX100 sont un peu déroutants : si le matériau utilisé pour la finition est plutôt agréable au toucher, il est en revanche très lisse et l'absence de véritable poignée sur le NX100 rend la préhension d'une seule main assez délicate. 

Interface et iFn

Pour un boîtier grand public, le NX100 arbore une interface dense. Le dessus de l'appareil regroupe le déclencheur, une molette pour le choix du mode d'exposition et une molette pour les réglages. A l'arrière, vous trouverez également une roue codeuse pour naviguer dans les menus et régler les options de prise de vue (mode M en particulier), un joypad de sélection (mode autofocus, motorisation, balance des blancs et sensibilité ISO). Une touche Fn permet d'afficher à l'écran d'autres options pour un réglage rapide (mesure de l'exposition, qualité des images...). 
Samsung 20-50 mm f/3,5-5,6
Le nouveau zoom 20-50 mm f/3,5-5,6 de Samsung en position voyage et la touche iFn.

L'une des principales nouveautés du NX100 est la touche iFn (pour i-Function) sur l'optique 20-50 mm f/3,5-5,6. Une simple pression sur celle-ci affiche une série d'options sur l'écran et vous pouvez alors choisir les différentes valeurs en tournant simplement la bague de mise au point. Plutôt astucieuse, il faudra tester sur le terrain l'efficacité de cette 3e molette. Au final, le NX100 propose donc 3 molettes de réglages, alors que le NX10, plus orienté expert, n'en propose qu'une seule. Voilà qui est plutôt cocasse. Les optiques et les fonctionnalités iFn seront également disponibles sur le NX10 après une mise à jour du firmware.
Samsung NX100 dos
La touche iFn permet de modifier certains paramètres selon le mode du boîtier. En mode auto, la bague permettra de choisir le mode scène. En mode P,S,A ou M, vous pourrez modifier soit l'ouverture, la vitesse, la correction d'exposition, la balance des blancs ou la sensibilité ISO. Pour passer d'une option à l'autre, il suffit de cliquer sur la touche iFn. Pour plus de simplicité et de rapidité, il aurait été toutefois judicieux de pouvoir choisir une seule option afin d'éviter les doubles ou triples clics avant d'accéder à la sensibilité ISO par exemple. 
Sur le côté, une touche C est également présente et personnalisable. Vous pouvez par exemple vérifier la profondeur de champ pour passer d'un mode JPeg à un enregistrement Raw. Toutefois, cette débauche de commandes semble parfois incohérente. Ainsi, le NX100 ne dispose pas de commande pour lancer directement l'enregistrement vidéo.

Le NX100 conserve l'excellent écran Amoled du NX10. D'une diagonale de 7,6 cm, il est capable d'afficher 640x480 pixels avec un excellent contraste (la visée par temps ensoleillé est tout à fait possible) et une consommation électrique réduite. Les angles de vision sont également très larges.

Deux nouvelles optiques

Le lancement du NX100 est naturellement accompagné de deux nouvelles optiques disposant d'une touche iFn. Le premier est un zoom 20-50 mm f/3,5-5,6 non stabilisé (équivalent à un 31-77 mm en 24x36). Un choix assez étrange puisque ce zoom est à la fois plus court et moins long que le 18-55 mm f/3,5-5,6 stabilisé livré en standard avec le NX10. Le nouveau 20-50 mm dispose d'une position "voyage" qui permet de réduire son encombrement comme le 14-42 mm d'Olympus. Il est tout de même regrettable que l'optique stabilisée ne soit pas proposée en alternative au 20-50 mm. Le 20-50 mm sera disponible hors kit pour 249 euros.

Samsung 20 mm f/2,8
Un nouveau panecake 20 mm f/2,8 vient enrichir la gamme d'optiques pour le format NX.

L'autre optique est par contre plus intéressante, puisqu'il s'agit d'un modèle panecake 20 mm f/2,8 (349 euros). Cette focale fixe est équivalente à un 31 mm en 24x36. On pourra juste regretter que cette optique ne soit pas un peu plus lumineuse. Un objectif macro (60 mm f/2,8) et un transstandard (18-200 mm) sont également en préparation pour les mois à venir.

Qualité des images et vidéo

Le capteur CMOS de 14 Mpx est identique à celui du NX10. Samsung ne précise pas si des évolutions ont été apportées au traitement des images, mais le NX100 est capable de monter jusqu'à 6400 ISO (mode extension de la sensibilité) et nous pouvons donc logiquement penser que les ingénieurs coréens ont travaillé sur le traitement du bruit électronique et la qualité des images en général. Vous pouvez consulter une toute petite galerie d'images en fin d'article (images en pleine définition).

Nous avons pu essayer un NX100 définitif en studio et nous vous proposons de visualiser les images en pleine définition de 100 à 6400 ISO. Vous pouvez même télécharger les fichiers bruts (format malheureusement une fois de plus propriétaire). La gestion du bruit électronique est donc sans surprise proche de celle du NX10 avec une bonne tenue des images jusqu'à 800 ISO. Au-delà, le moutonnement se fait plus présent et les artéfacts colorés pointent le bout de leurs pixels à 1600 ISO, mais les images sont encore exploitables et devraient gagner à être développées à partir d'un fichier Raw. Les deux autres sensibilités (3200 et 6400 ISO) sont plus compliquées. Le lissage devient très prononcé et les fins détails sont dilués. Il faudra éviter la plus haute sensibilité dans la plupart des situations ou assurer un post traitement sur ordinateur. Le nouveau zoom 20-50 mm f/3,5-5,6 donne de bons résultats avec un bon piqué et une bonne homogénéité. Il est donc encore plus décevant qu'il ne soit pas stabilisé...

Vous pouvez consulter la montée ISO du Samsung NX100 en visualisant les images en pleine définition et même télécharger les fichiers bruts (SRW).

Samsung NX100 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Samsung NX100 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Côté vidéo, pas de changement. Le NX100 filme en HDTV 720p (.MP4, H.264). Les fichiers sont capables d'enregistrer le son en stéréo (micro optionnel), mais la prise de son sur le boîtier reste mono-canal. 

Autofocus

Déjà d'un bon niveau sur le NX10 (hormis en basse lumière), le module autofocus a été revu par les ingénieurs de Samsung et le constructeur annonce un gain d'environ 30 millisecondes (170 contre 200 millisecondes). Lors de notre prise en mains, nous n'avons pas noté de véritable différence, mais il faudra réaliser quelques tests en studio pour mettre en évidence l'éventuelle amélioration. 

Le Samsung NX100 sera disponible au mois de septembre pour 599 euros. (100 euros de moins que NX10)

> Fiche technique du NX100 sur le site de Samsung

> Retrouver le Samsung NX100 dans le face-à-face de LesNumériques.com

Notre premier avis :

Si le galbe du Samsung NX100 est avant tout une histoire de goût, nous pourrons juste nous étonner que la marque répète les erreurs passées de la concurrence sur le segment des appareils compacts à objectifs interchangeables pour le grand public. Ainsi, le Samsung NX100 ne propose pas de flash intégré, aucune stabilisation mécanique ou optique sur le 20-50 mm f/3,5-5,6 livrés en standard. On ne retrouve pas non plus d'entrée micro, ni de sortie casque. Certains vidéastes regretteront également l'absence d'un mode HDTV 1080 et le peu de réglages possibles pendant le filmage. La qualité des images semble être au rendez-vous avec un bon zoom 20-50 mm f/3,5-5,6 et une bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 800 ISO voire 1600 ISO. Le NX100 reste toutefois assez loin des performances d'un Sony NEX-5 par exemple. Reste le positionnement tarifaire. A 599 euros, le NX100 est seulement 100 euros moins cher que le NX10 à son lancement et perd au passage un flash intégré, un viseur électronique et un objectif 18-55 mm stabilisé. Certes le 20-50 mm propose la pratique fonction iFn, mais le NX10 sera très rapidement compatible avec cette fonctionnalité. Cela donne à réfléchir...

Samsung NX10 test review
Samsung NX10


Face à l'Olympus E-PL1. Le Samsung NX100 trouvera sur sa route un E-PL1 très séduisant. Son prix est très attractif et sa fiche technique encore concurrentielle. Certes, le compact à objectif interchangeable d'Olympus ne propose qu'un capteur à 12 Mpx, mais celui-ci est doté d'une stabilisation mécanique bien appréciable. Au niveau de l'ergonomie, le E-PL1 joue le dépouillement avec quelques touches et aucune molette. Ici, le photographe débutant appréciera avant tout les automatismes. Contrairement aux précédents Pen et au NX100, le E-PL1 dispose d'un flash escamotable qui, comble du raffinement, permet de piloter des flashes distants sans fil. Côté vidéo, le modèle d'Olympus filme en 720p (AVI, Motion-JPeg) son mono. Le capteur 4/3 délivre une belle qualité d'image JPeg et une agréable gestion du bruit électronique jusqu'à 800 ISO. En outre, le E-PL1 est livré avec un 14-42 mm un peu plus polyvalent (28-84 mm en eq. 24x36)

Olympus E-PL1 test
Olympus E-PL1

Face au Panasonic GF1. Le compact de Panasonic reste une alternative crédible au Samsung NX100 même si le capteur 12 Mpix est légèrement en retrait. Le GF1 propose un flash escamotable, une stabilisation optique dans le 14-45 mm qui peuvent faire la différence au moment de l'achat. Comme le NX100, le GF1 ne propose pas de viseur intégré et il faudra se rabattre sur l'écran LCD pour le cadrage. Sur ce plan, le NX100 prend l'avantage avec un affichage plus fin et un meilleur contraste pour la prise de vue en extérieur. Les deux boîtiers font jeu égal pour la vidéo avec un mode HDTV 720 sans prise de son stéréo (il faut adapter un micro optionnel). Sur le plan de l'autofocus, le GF1 semble légèrement réactif. Sur la qualité des images, le NX100 est un peu meilleur pour la gestion du bruit électronique. Notez que le capteur Samsung plus grand permet également une gestion plus fine de la profondeur de champ.

Panasonic GF1 test
Panasonic GF1

Face au Sony NEX-5. Les principaux concurrents du Samsung NX100 sont sans doute les très séduisants Sony NEX-5 ou NEX-3. Très fins et particulièrement élégants, les Sony ont également une fiche technique remarquable : large capteur APS-C, belle gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO, écran LCD sur rotule 920 000 points, mode vidéo HDTV 1080, un mode panorama à main levée et 3D, mode HDR...La liste est longue. En outre, Sony a opté pour une interface légère spécialement étudiée pour les débutants et le résultat est plutôt réussi. Si le capteur n'est pas stabilisé, Sony propose un 18-55 mm doté d'un système de stabilisation optique et surtout un 16 mm (eq. 24 mm en 24x36) grand-angle f/2,8.

 Sony Nex-5
Sony NEX-5


(très petite) galerie d'images réalisées avec le Samsung NX100.

Marque : SAMSUNG
Modèle : NX100
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : 20-50 mm f/3,5-5,6
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX100
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : 20-50 mm f/3,5-5,6
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX100
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : 20-50 mm f/3,5-5,6
Télécharger le fichier raw


Source : Samsung France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation