Après plus d'un an d'annonces progressives, Samsung présente officiellement son NX10, premier appareil à objectifs interchangeables conçu par le constructeur coréen (les reflex de la série GX étaient des Pentax légèrement modifiés). Comme Panasonic avant lui, Samsung fait le choix de la visée électronique, éliminant l'encombrant système reflex.

Pour l'annonce officielle du Samsung NX10, nous avons rencontré Christophe Chancenest, directeur marketing photo / vidéo, pour une prise en main d'un prototype de l'appareil.

Samsung NX10 prise en main

Le Samsung NX10 est donc le premier modèle de ce qui devrait rapidement devenir une lignée. Il n'attaque frontalement aucun Panasonic, mais vient plutôt s'intercaler entre GF1 et GH1 : en volume, il est intermédiaire entre les deux modèles, avec comme le GH1 un faux prisme abritant un vrai viseur électronique, mais un boîtier plus fin et une poignée plus réduite.

Nous avons pu prendre brièvement en mains un prototype de l'appareil. La construction est de bonne facture et, malgré la finesse de la poignée, la préhension s'avère tout à fait satisfaisante grâce à une large surface adhérente.

Le NX10 utilise un capteur CMOS de 14,6 Mpx de 15,6 x 23,4 mm. Malgré d'évidentes similitudes, celui-ci n'est pas celui vu sur les Pentax K20D et K-7 : Samsung indique avoir développé une nouvelle gravure, à "photosites octogonaux", solution qui ne serait pas sans rappeler les Super CCD de Fujifilm et qui offrirait une meilleure sensibilité. Bien entendu, on évitera de prendre cette affirmation pour argent comptant et on attendra de pouvoir tester l'appareil pour  donner un avis...


Samsung NX10 prise en main

Utilisant un capteur APS, le NX10 reprend des focales bien connues sur les reflex : son zoom standard est un 18-55 mm (les µ4/3, utilisant un capteur de 13x17,3 mm, recourent à des focales plus courtes : 14-42 mm pour Olympus par exemple). Sera également proposé un 50-200 mm.

La réduction du tirage, due à la suppression du miroir reflex, permet de réduire le volume du 18-55 mm, qui demeure cependant légèrement plus imposant que le Lumix 14-45 mm. Sur le 50-200 mm, le gain de volume par rapport à un objectif de reflex est en revanche dérisoire.

Un 30 mm ultra-plat sera également disponible. Relativement lumineux (f/2 maximum), cet objectif sera un "standard", couvrant approximativement le champ du classique 50 mm argentique. Il n'était pas disponible lors de notre rencontre avec un prototype de NX10.

Il convient de noter que les zooms proposés incluent une stabilisation optique, signe de la rupture avec Pentax (le constructeur nippon avait développé son propre système de stabilisation mécanique à partir du K100D) ; en conséquence, l'appareil ne disposera d'aucun système de stabilisation avec le "pancake".

Samsung NX10 prise en main

La nouvelle monture Samsung NX n'a rigoureusement rien de commun avec la Pentax K qui équipait les reflex coréens. Logiquement tout électrique, elle se verrouille par le large bouton à sa gauche (à droite sur la photo), l'emplacement du verrouillage chez Pentax étant ici repris par un bouton de test d'exposition.

Si nous n'avons pas eu la confirmation, le Samsung NX10 dispose sans doute d'un obturateur mécanique qui ne permet pas un déclenchement silencieux. Le son du NX10 est par ailleurs assez proche des Panasonic GH1/GF1.

Samsung NX10 déclenchement
Vous pouvez écouter le déclenchement du Samsung NX10 au format MP3 en cliquant sur l'image ci-dessus.

Le NX10 présente d'ailleurs plusieurs différences ergonomiques avec les reflex Pentax et, par tant, avec les reflex Samsung. Outre le déplacement du verrouillage d'objectif (qui ne permet donc plus de changer d'optique sans lâcher la poignée de l'appareil), la molette de réglages passe de l'arrière au dessus de l'appareil, à la façon de Canon...
Plus étonnant encore, si le principe du bouton Fn et des raccourcis sur le pad directionnel est conservé, les directions du flash et du mode d'entraînement sont modifiées ! Nous avons beau chercher, nous ne voyons pas d'autre explication ici que la volonté d'affirmer : "ceci n'est pas un Pentax", quitte à désorienter les possesseurs de reflex de la marque — pour un utilisateur de GX-1L, par exemple, le NX10 pourrait être un renouvellement intéressant.

Samsung NX10 prise en main

Côté connectique, on retrouve sans surprise une sortie HDMI, car le NX10 filme : il enregistre des vidéos en HD 720p, à 30 im/s, en utilisant le codec H.264 (dont on apprécie le rapport qualité / compression, mais que certains ordinateurs un peu âgés peuvent avoir du mal à monter). L'enregistrement en stéréo est en suspens : les fiches techniques préliminaires l'indiquent, mais le prototype pris en mains ne comptait qu'un micro monophonique, à gauche de l'objectif.

A priori, les spécifications vidéo du NX10 le rapprochent donc de celles du GF1. La qualité vidéo devrait être au rendez-vous, mais la partie audio devrait rester en retrait de celle du GH1.

Samsung NX10 prise en main

Au contraire des Panasonic G1 et GH1, le Samsung NX10 ne propose pas d'écran orientable. On se consolera sans grand problème : il s'agit ici d'une dalle AMOLED et non d'un écran LCD, offrant qui plus est une définition élevée (614 000 points, quelque part entre les 460 000 points des Panasonic série G et les 921 000 points des reflex milieu et haut de gamme). Lors de notre contact avec un prototype, l'écran nous a paru tout à la fois lumineux, contrasté et fin, tout en offrant une parfaite lisibilité presque sous tous les angles.

Le NX10 inclut un viseur électronique de définition VGA, dont la taille et le confort nous ont paru satisfaisants sans pour autant nous assommer comme le viseur optionnel de l'Olympus Pen E-P2 l'avait fait.

Samsung NX10 prise en main

Alors que Samsung est le premier constructeur d'APN à abandonner la carte SD sur ses compacts (les nouvelles gammes emploient des cartes Micro SD, comme les téléphones portables), le NX10 y recourt. Il prend en charge les SD classiques et les SDHC, mais pas les SDXC, récemment définies pour augmenter la capacité au-delà des 32 Go. En pratique, on n'y verra pas un handicap : cette capacité est largement suffisante pour les utilisations normales.

Samsung NX10 prise en main

La trappe de batterie, sous l'appareil, est relativement éloignée de la fixation du pied : un modèle à plateau étroit permettra peut-être de recharger l'appareil sans le démonter. À vérifier, bien sûr (nous n'avions pas de pied sur nous lors de ce premier contact).

Notons également l'autonomie annoncée par le constructeur : 400 photos, ou 3h20 de fonctionnement . Des valeurs éloignées de celles des reflex, mais correctes pour ce type d'appareil.

Samsung NX10 prise en main

Par rapport au Panasonic GH1, le Samsung NX10 est un peu plus compact. La différence est franchement négligeable en largeur et en hauteur, mais il est cinq millimètres moins épais, du fait de l'absence de poignée et d'un écran fixe.

Samsung NX10 prise en main

La vue supérieure du NX10 est assez (trop ?) classique. Notez tout de même la finesse du corps de l'appareil, à droite de la monture, au niveau de la molette des modes. Avec un 50-200 mm, en revanche, la notion de compacité devient totalement illusoire.

Samsung NX10 prise en main

Entre autres accessoires présentés simultanément (housses, télécommande, filtres...), le NX10 pourra recevoir un flash compact orientable, qui n'est pas sans rappeler le Canon Speedlite 270 EX. Moins stylé que l'Olympus FL-14, il sera en revanche plus puissant et pourra être utilisé en rebond sur un mur ou un plafond blanc.

Samsung NX10 prise en main

Le flash SEF20A dispose de commandes plutôt basiques : hormis la correction de puissance, tout est géré depuis l'appareil photo. Côté positif, on note que la rotation de la fixation permet de masquer la platine dans le corps du flash, donnant un ensemble lisse et facile à ranger.

Samsung NX10 prise en main

Il est bien entendu trop tôt pour se prononcer sur les qualités du NX10. Il est cependant un point crucial sur lequel l'appareil est attendu au tournant : la vitesse de l'autofocus.

À ce sujet, bonne nouvelle : bien que n'ayant pas tous ses neurones (autrement dit : son micrologiciel doit encore évoluer) et malgré une luminosité perfectible, le prototype que nous avons pris en mains concurrençait les µ4/3 Panasonic, références actuelles de la mise au point par détection de contraste. Le NX10 devrait donc être un appareil au moins aussi réactif que les meilleurs compacts, et peut-être pourra-t-il concurrencer sur ce point les reflex d'entrée de gamme (dont l'autofocus à corrélation de phase est a priori techniquement avantagé).

Reste à voir si, avec un capteur 60 % plus grand pour une définition accrue de 20 %, le NX10 marquera un vrai progrès en basse lumière par rapport aux µ4/3. Et si, comme pour eux, la forme de "faux reflex" ne paraîtra pas trop classique à certains : on sait que les Pen et le GF1 ont suscité plus de désir que les G1 et GH1 chez bien des clients potentiels.

Le NX10 devrait arriver à la mi-février, pour un tarif de l'ordre de 700 € en kit avec le 18-55 mm et environ 750 euros avec le 30 mm f/2.

Notre premier avis :
Le Samsung NX10 est un appareil plutôt séduisant : grand capteur CMOS APS-C de 14 millions de pixels, objectifs interchangeables, visée électronique et large écran AM-OLED. Le modèle que nous avons pu utiliser n’est pas définitif, mais il permet déjà quelques commentaires et nous pouvons déjà apprécier quelques qualités du NX10 comme la finesse du boîtier malgré la présence d’un capteur APS-C. L’écran AM-OLED est particulièrement agréable avec une définition de 614 000 points et surtout une excellente luminosité (pour la visée en extérieur), une fluidité remarquable, des noirs profonds et des angles de vision extrêmement larges. La visée électronique est également un point important et le système de Samsung assure une définition de l’image en 640x480 pixels. La trame est peu visible, mais globalement la visée est moins précise que celle des G1/GH1 et à fortiori du Pen E-P2 et son sublime viseur en 800x600 pixels. L’affichage est toutefois confortable puisqu’il ne s’agit pas d’un système séquentiel comme sur les modèles Panasonic. Pour un modèle de présérie, l’autofocus se révèle plutôt rapide et proche des modèles G de Panasonic, et Samsung annonce que des progrès sont à attendre sur ce côté technique. Point important, le système autofocus en continu est fonctionnel dans le mode vidéo. Le Samsung NX10 peut alors se muer facilement en caméscope HDTV 720p. Pas de mode HDTV 1080, mais finalement ce n’est pas vraiment un problème : les fichiers sont plus légers, plus faciles à monter. L’absence de prise casque pour le retour son est en revanche plus regrettable. Reste le capteur CMOS de 14 millions de pixels. Pour l’instant, il n’est pas possible de juger de la qualité des images, il faudra attendre les premiers modèles de test pour se faire une opinion définitive et nous sommes impatients. La batterie n’est pas très volumineuse, il faudra vérifier sur le terrain l’autonomie annoncée de 400 vues...
Un petit regret toutefois : Samsung a décidé de déporter le système de stabilisation dans le bloc optique (peut-être pour des raisons de compacité du boîtier) et il est donc probable, à l’image du 30 mm f/2, que les optiques «crêpes» ne disposeront pas d’un stabilisateur.
Côté optique, il faudra se contenter dans un premier temps des produits Samsung uniquement, le format NX n’étant, apparemment, pas ouvert à d’autres constructeurs.

L'annonce officielle du NX10 est également l'occasion de rencontrer Christophe Chancenest, directeur marketing photo et vidéo chez Samsung France pour une interview sur cette nouvelle gamme d'appareils photo.


La vidéo est également disponible sur DailyMotion.


Creative Commons License
Samsung NX10 prise en main by Franck Mée, Renaud Labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Lire également :
> la fiche technique non définitive au format PDF
> le site photo de Samsung France

Voir également :
Quelques images supplémentaires du Samsung NX10

Samsung NX10 Samsung NX10Samsung NX10
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Samsung NX10 : prise en mains

NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS