Robin Hammond
© Robin Hammond/ Agence Panos pour le Prix Carmignac Gestion du Photojournalisme

Au milieu des moulages et sculptures de la Chapelle de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, est exposé jusqu'au 9 décembre, le reportage de Robin Hammond, « Your wounds will be named silence", lauréat du prix Carmignac Gestion du photojournalisme. Ce prix est décerné, chaque année à un photoreporter pour un travail en profondeur sur le terrain, sur un sujet proposé. Pour cette 3e édition, le Zimbabwe, pays d'Afrique australe aux prises avec le système implacable de son dictateur, Robert Mugabe.

La démarche de ce prix est d'interroger le réel avec sensibilité, tout en refusant de verser dans la caricature et la tyrannie de l'instantanéité, tout en étudiant le contexte et sa réalité complexe.

Robin Hammond

Robin Hammond
© Robin Hammond/ Agence Panos pour le Prix Carmignac Gestion du Photojournalisme

Pendant son séjour de décembre 2011 à avril 2012, Robin Hammond a choisi de se pencher sur la population locale en état permanent de survie et de terreur, après 32 ans de violence dans un pays corrompu par le régime de Mugabe.
L'effondrement économique du pays, la destruction massive des exploitations agricoles, la mort d'innombrables innocents...témoignent de la situation alarmante du pays dans un jeu de cache-cache avec les hommes de Mugabe, responsable de ce naufrage.
Les terribles images de Robin Hammond, éclairées par un titre des plus évocateur * nous emmènent pour un voyage au cœur des atrocités que vit la population ayant la plus faible durée de vie au monde.





La démarche humaniste, courageuse et exemplaire de Robin Hammond, met à jour un pays aux terres si fertiles, aux paysages luxuriants, et pourtant si hanté par les ravages de l'oppression.

Le face à face avec la série de portraits de Zimbabwéens laisse sans voix. Ces hommes et femmes souhaitant sortir de l'ombre forment un chœur, celui des survivants, comme pour rompre le silence dans lequel est emprisonnée cette population.

* « Your wounds will be named silence » « Tes souffrances seront passées sous silence », référence au poème de Chenjerai Hove « A Poem for Zimbabwe » 2003

A voir d'urgence !

Parution aux éditions Actes Sud de « Zimbabwe, your wounds will be named Silence », édition bilingue Anglais/ Français

Chapelle de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris
14, rue Bonaparte, 75006 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h.
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation