Ricoh dévoile aujourd'hui le CX3 et met à jour sa gamme de compacts avec l'intégration d'un capteur CMOS rétro-éclairé, de la vidéo 720p et de la reconnaissance automatique des scènes.

Ricoh CX3

Au premier abord, le nouveau CX3 n'est guère différent de son prédécesseur, le CX2 (testé) : même zoom optique grand-angle 28-300 mm (10,7x, f/3,5-5,6, mode macro 1 cm), même stabilisation mécanique, même superbe écran LCD de 7,6 cm 920 000 points (VGA), même interface avec un joystick pour paramétrer rapidement les options de prise de vue, même fourmillement de petites options bien utiles (niveau électronique, déclenchement immédiat en mode snap, intervallomètre, bracketing de mise au point...).

Comme trop souvent avec les compacts Ricoh, la qualité des images était souvent pénalisé par une gestion du bruit électronique en retrait par rapport à la concurrence. Avec le CX3, Ricoh a décidé de prendre le taureau par les cornes et a intégré un capteur CMOS rétro-éclairé (backlit) réputé avoir une meilleure gestion des hautes sensibilités. Des performances qu'il faudra confirmer sur le terrain.

Ricoh CX3 dos

Avec ce nouveau capteur CMOS 10 Mpix, Ricoh a également décidé d'implanter quelques fonctionnalités déjà présentes chez les concurrents : la vidéo HDTV 720p (AVI, Motion JPeg) et la reconnaissance automatique des scènes. Petit regret au passage, le CX3 ne propose toujours pas les modes d'exposition A,S et M.
Toujours aussi rapide, le capteur CMOS permet de proposer plusieurs fonctionnalités intéressantes comme la superposition d'images pour améliorer la dynamique ou la rafale à 5 i/s en pleine définition.

Nous sommes donc très impatients de tester ce nouveau Ricoh cru 2010. Pour information, le CX2 est repositionné à 299 euros.

> la fiche technique du Ricoh CX3
> le test du Ricoh CX2 sur lesnumeriques.com
Source : Ricoh
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation