Photokina 2016 – Le salon allemand est l'occasion de poser quelques questions à Canon sur l'EOS M5 présenté pour l'occasion, mais aussi le 5D Mark IV dévoilé un peu plus tôt dans l'été. Rendez-vous avec Richard Trestain, chef produit Europe.

Photokina 2016 interview canon Richard Trestain
Richard Trestain avec l'EOS M5 en main.

Focus Numérique – Avec le 5D Mark II, Canon a créé une nouvelle ère pour la vidéo avec la possibilité de filmer avec un reflex 24x36 et d'avoir un rendu d'image spécifique. Beaucoup attendaient le Mark IV avec impatience, mais je pense que nombreux sont les vidéographes déçus par la fiche technique du nouveau 5D. Nous avons du mal à comprendre le choix du format MPJEG pour l'enregistrement 4K, pourquoi la sortie HDMI n'est pas compatible 4K ou pourquoi il n'y a toujours pas d'assistant comme les zébras d'exposition ou le focus peaking. Pourquoi ces choix ?

Richard Trestain – Vous savez, le 5D Mark IV n'est pas un boîtier 50 % vidéo / 50 % photo : le 5D Mark IV est avant tout un boîtier photo ; je ne peux pas vous répondre sur la raison de ces choix, mais nous allons trouver la bonne personne...

Michael Burnhill – Vous savez pour la vidéo, l'ergonomie d'un reflex est vraiment horrible. Il faut accessoiriser le reflex avec une cage, un micro, un follow-focus... Cela reste très compliqué. Si vous faites beaucoup de vidéo, alors il est préférable d'aller voir nos produits EOS Cinema. Il y a toujours des compromis à faire, et le 5D Mark IV est avant tout un boîtier pour la photographie ; la vidéo vient vraiment en seconde position.
Pour le choix du MJPEG, nous pensons que ce format est plus adapté pour le reportage ou l'actualité. En effet, avant, les rédactions pouvaient envoyer plusieurs personnes pour la photo et la vidéo. Maintenant, c'est la même personne qui fait les deux. Il est plus facile d'extraire une image d'une vidéo avec le format MJPEG, c'est pour cela que nous l'utilisons. Bien sûr, nous aurions pu utiliser d'autres codecs, comme le H.264, mais cela consomme plus d'énergie et fait chauffer le reflex. Ce n'est pas vraiment ce que nous recherchons.

Focus Numérique – Et pour le Canon Log : ce serait pratique pour uniformiser les vidéos entre plusieurs appareils ?

Michael Burnhill – Oui, mais le gain ne serait pas vraiment visible. Le MJPEG travaille en 8 bits et même avec le Canon Log, la dynamique ne serait pas beaucoup améliorée. On ne pourrait pas réellement exploiter le potentiel du C-Log et nous avons préféré ne pas l'intégrer. Les utilisateurs auraient été déçus.

Canon 5D Mark IV test review

Le 5D Mark IV dévoilé cet été et déjà testé.

Focus Numérique – La sortie HDMI ?

Michael Burnhill – Le 5D Mark IV a été conçu il y a plusieurs années et dans les spécifications techniques de l'époque, la seule sortie HDMI disponible vraiment fiable était la version 1.3 qui n'est pas compatible avec la 4K. Et pour des raisons de fiabilité, il n'est pas possible d'intégrer en cours de développement une nouvelle fiche HDMI version 2 qui n'est pas vraiment testée avec l'ensemble du boîtier. Nous préférons intégrer des pièces dont nous sommes certains du bon fonctionnement.

Focus Numérique – Canon arrive avec un nouvel hybride qui dispose enfin de du système Dual AF Pixel pour une mise au point rapide et souple. Toutefois, la concurrence est très forte sur ce segment et Olympus, Panasonic, Sony proposent des boîtiers avec des fiches techniques encore plus poussées avec la vidéo 4K, des rafales plus rapides, la tropicalisation... Vous pensez que l'EOS M5 a les arguments pour se mesurer à la concurrence ?

Richard Trestain – Vous êtes dans le secteur depuis longtemps, vous connaissez bien Canon et vous le savez : nous voulons que nos produits fonctionnent à la perfection. Nous ne sommes pas intéressés par proposer forcément "le plus rapide", mais nous voulons avoir un autofocus rapide, précis et efficace, et c'est que nous avons avec le Dual Pixel AF. Nous ne voulons pas à tout prix ajouter telle ou telle fonction sympa ou cool, nous voulons des fonctions qui vous permettent de prendre de meilleures photos ou des photos plus simplement et rapidement.

Canon EOS M5 et sa gamme optique
Avec la bague d'adaptation EF-M / EF, il est possible d'utiliser une bonne partie des optiques photo Canon sur l'EOS M5. 

Focus Numérique – Ce nouvel hybride se positionne clairement sur un segment expert. Pourtant, les optiques en monture EF-M sont très standards, sans doute trop pour intéresser un photographe avancé. Il manque des optiques fixes avec des ouvertures lumineuses. Vous travaillez dans ce sens avec une gamme plus haut de gamme ?

Richard Trestain – Oui, bien sûr, ce sont des choses que nous considérons, mais nous pensons aussi que les acheteurs d'un boîtier hybride seront aussi déjà des utilisateurs des reflex Canon. Or la gamme EF / EF-S est très large et nous avons un beaucoup de choix pour les optiques. C'est pour cela que les premiers mois de vente, nous allons fournir un adaptateur EF-M / EF afin que nos clients puissent utiliser leurs optiques de reflex sur l'hybride. Cela fait parti des demandes de nos clients.

Focus Numérique – Dans votre gamme optique, vous avez plusieurs technologies de motorisation : USM, STM, Nano-USM... Ce n'est pas simple de s'y retrouver ! Quel est l'avenir pour la motorisation chez Canon ?

Richard Trestain – Vous savez, là encore, c'est une histoire de compromis. Dans nos rêves, il faudrait un autofocus rapide et sec en photo, et plutôt doux et fluide en vidéo, le tout dans une même optique. C'est très compliqué, mais la technologie Nano-USM est celle qui s'en approche le plus. Si vous faites de la photo, USM est meilleur. Si vous faites de la vidéo, alors la technologie STM est meilleure. Pour l'instant, c'est la technologie Nano-USM est qui la plus polyvalente.

Pour l'instant, c'est la technologie Nano-USM est qui la plus polyvalente. Richard Trestain, chef produit Europe chez Canon.


Focus Numérique – Pourquoi ne pas généraliser cette technologie, alors ?

Richard Trestain – Le Nano-USM est plutôt dédié aux petites optiques, car le moteur est également très petit. Quand il s'agit de déplacer des lentilles en verre assez lourdes, ce n'est pas forcément le meilleur choix... pour l'instant. Nous travaillons sur cette technologie, car c'est probablement le futur.

Focus Numérique – Nikon a dévoilé 3 nouvelles caméras d'action à cette photokina. Que pensez-vous de ces appareils ? Est-ce que Canon s'intéresse à ce type de prise de vue à 360°, par exemple ?

Richard Trestain – En ce moment, mais c'est personnel, je pense que pour l'instant, la prise de vue 360° est comme la prise de vue 3D. Ce n'est pas forcément très mature. Tout cela manque de fluidité et la qualité d'image n'est pas encore à la hauteur. Je pense qu'il faut encore attendre pour voir comme ce domaine évolue dans les mois à venir.

> Toute l'actualité de la photokina 2016
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation