Après publication de notre test du Gloxy Power Blade, Nicolas a réagi sur notre page Facebook pour partager son expérience, et nous a autorisés à la partager avec vous tous !

Pour rappel, le Gloxy Power Blade est ce que l'on peut appeler un bâton de lumière ou light stick, ou un tube d'éclairage. Il fonctionne avec des LED et est autonome. Ce produit n'est pas le seul sur ce nouveau segment en vogue :  l'initiateur en a été Wescott, avec son Ice Light que nous allons bientôt tester.

Mais voici donc ce Nicolas nous dit du Gloxy Power Blade.



« Je ne possède pas une grande expérience des tubes d'éclairage à LED que j'ai découvert sur le tard.
J'ai voulu essayer ce type de produit pour son aspect pratique et transportable tout en offrant une "fenêtre de lumière" suffisante à mes besoins. Je fais principalement des portraits de personnes ou d'enfants dans leurs environnements familiers, en intérieur ou en extérieur.

Les tubes LED me servent à déboucher les ombres. Ils me sont aussi utiles dans des conditions de clair-obscur ou pour des portraits de nuit en ville. Enfin, je ne shoote jamais en rafale, je ne suis pas un photographe de mode et je préfère vivre le moment avec le sujet.

Utilisateur d'un Ice Light, j'ai voulu tester un Gloxy Power Blade. Voici mes principales remarques.

1. Intensité lumineuse trop forte même à puissance minimum pour mon utilisation par rapport au Ice Light. C'est probablement dû au diffuseur intégré dans le produit de Westcott, mais aussi et certainement à la qualité du variateur LED basse tension, ce qui justifierait un peu la différence (énorme) de prix entre les deux produits. Certes, on pourrait éloigner la source du sujet et appliquer la loi du carré inverse, mais dans les petits appartements parisiens, on y trouve vite une limite !



2. Qualité de la lumière très décevante, car il n'y a pas de diffuseur dans le Power Blade. C'est une lumière trop "brutale" à mon goût. En outre il n'y a pas de volets coupe-flux disponibles pour ce produit. La lumière est donc beaucoup plus difficile à maîtriser, même en exploitant la technique de découpage du sujet que j'apprécie avec mes boîtes à lumière.



3. Le Gloxy Power Blade est lourd et pataud en main. Il aurait aussi été préférable par exemple d'avoir les boutons de variation d'intensité du côté opposé aux LED, comme c'est le cas sur l'Ice Light. Le Gloxy Power Blade semble robuste et solide, mais rien à voir avec la finition de l'Ice Light, avec sa poignée en gomme.



Le Gloxy Power Blade a finalement pour avantages d'être moins cher que son concurrent, d'avoir une batterie amovible et une télécommande. Cette dernière ne m'est d'aucune utilité vu que j'utilise un Sony A7.
De mon point de vue, les tubes à LED sont utiles pour tous les exemples que l'on peut voir sur le site de Westcott (et qui font rêver). Mais honnêtement, pour le commun des mortels, nul besoin de cela pour déboucher une ombre : un réflecteur fait très bien l'affaire. Cela peut faire économiser plus de 400 € !

J'aime croire que le LED est une technique d'avenir. Les éclairages LED sont légers, puissants, peu gourmands en énergie, avec un CRI annoncé de 96 pour le prochain Ice Light 2, facile à transporter et beaucoup moins pénible à appréhender que le flash pour le grand public. Je travaille avec des personnes qui ne sont pas des modèles pros et qui sont aussi beaucoup moins stressées par la lumière continue à LED qui ne chauffe pas — ce qui n'est pas le cas des flashs de studios et de leurs lampes pilotes qui font couler le maquillage.

Westcott

Les tubes de LED sont faciles à mettre en place, on ne passe pas 3 heures à refaire une configuration et leur installation ne met pas la pression non plus aux modèles novices (une pince clamp, au pire un trépied, et le tour est joué).

Malheureusement, cela reste très cher, surtout si on en veut 2 ou 3 unités !

Mes prochains achats — déjà précommandés — seront les Lumie de chez Manfrotto. J'attends aussi l'Ice Light 2 avec son module Bluetooth qui devrait pouvoir être piloté depuis un smartphone, mais le prix devrait être assez horrible donc je ne suis pas certain de franchir le pas. »

> Test Gloxy Power Blade


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation