Pour la sixième année consécutive, c’est dans la Nef du Grand Palais que s’est déroulée Paris Photo. Une vingtième édition marquée par les expositions de dix années d’acquisition au Centre Georges Pompidou, une sélection de la collection de la banque privée J. P. Morgan et les séries de l’espace Prismes.

Paris Photo 2016

Créée en 1997, Paris Photo s’est développée et modifiée pour devenir aujourd’hui la plus importante foire du monde entièrement consacrée à la photographie. Durant les quatre jours de l’événement, ce sont cent cinquante trois galeries et trente éditeurs qui ont pris place sous la verrière du Grand Palais pour présenter leurs dernières acquisitions et leurs dernières publications. Parmi ces galeries, trente sept étaient présentes pour la première fois ou revenaient après une période d’absence comme notamment les galeries parisiennes 1900-2000, Anne de Villepoix, Binôme, Caroline Smulders, Mor Charpentier ou encore Sophie Scheidecker. La renommée internationale de la Foire est manifeste au regard des nationalités représentées : sur les cent cinquante trois galeries, seules 39 % sont françaises, 22 % sont américaines, 14 % allemandes et 8 % anglaises, sachant qu’au total trente pays sont représentés. À cela s’ajoutent les éditeurs, au nombre de trente dont cinq premières participations et dix-neuf étrangers.

Paris Photo 2016

Prismes

Alors que l’édition 2015 avait été brutalement interrompue par les attentats à Paris, l’édition 2016 s’est déroulée sans encombres et ce sont plusieurs dizaines de milliers de visiteurs (les chiffres exacts n’ont pas encore été communiqués par les organisateurs) qui ont pu se rendre sur la Foire entre le 10 et le 13 novembre. Parmi eux, nous avons croisé de nombreux touristes venus profiter des expositions et sans doute un peu du superbe bâtiment qui renferme la plus grande verrière d’Europe. Chaque année, nous sommes un peu surpris de leur engouement car aussi intéressantes soient les œuvres proposées par les galeristes, arpenter les allées de Paris Photo, ce n’est pas comme visiter une gigantesque exposition de photographies du 19e et du 20e siècles : les galeries ne présentent généralement que quelques œuvre d’un même auteur et très peu d’informations sont mises à disposition des visiteurs quant à leur démarche artistique. Mais cette année plus qu’à l’accoutumée, les visiteurs qui se sont rendus à Paris Photo sans velléité d’achat avaient toutes les raisons de se satisfaire de la programmation. En plus des œuvres présentées par les galeries, ils pouvaient se diriger à l’étage, dans le Salon d’Honneur, où se trouvait l’espace Prismes, consacré à des œuvres d’exception et des séries de photographes. Inauguré l’année dernière et développé de manière plus importante cette année, il présentait notamment une œuvre monumentale de Zofia Kulik All the Missiles Are One Missile (voir la photo au dessous), les Détenues de Bettina Rheims ou encore la série complète des cent trente huit photographies d’Issei Suda baptisée Fushikaden.

Paris Photo 2016

Collections Pompidou

Au même étage, le Centre George Pompidou proposait une sélection de ses acquisitions réalisées ces dix dernières années avec notamment des épreuves de Marc Riboud, Richard Avedon, Brassaï Andreas Gursky, August Sander ou Germaine Krull. Baptisée The Pencil of Culture en référence au premier livre de photographie publié par William Henry Fox Talbot Pencil of Nature, elle montrait combien les acquisitions du Cente Pompidou sont le reflet de courants de pensées, les témoins de notre culture et de notre histoire. Pendant quatre jours, la Plateforme a également été le théâtre d’une série d’entretiens questionnant la démarche de collection, les relations entre la photographie et le cinéma ou le rôle des artistes.

Paris Photo 2016

Autres moment forts de cette vingtième édition de Paris Photo, les lauréats du Prix du Livre Paris Photo – Aperture Foundation ont été désigné le 11 novembre. Il s’agit de Wojciech Zamecznik : Photo-graphics de Karolina Puchala-Rojek et Karolina Ziebinska-Lewandowska chez Fundacja Archeologia Fotografii pour la catégorie Catalogue photographique de l’année, ZZYZX de Gregory Halpern chez MACK pour le Livre de l’année et Libyan Sugar de Michael Christopher Brown chez Twin Palms Publishers pour la catégorie Premier livre. Une mention spéciale a également été accordée à Annett Gröschner et Arwed Messmer pour Taking Stock of Power: An Other View of the Berlin Wall édité par Hatje Cantz.
Notons également que pour sa vingtième édition, Paris Photo est sorti du Grand Palais avec une carte blanche confiée à Raphaël Dallaporta qui expose en Gare du Nord son travail autour de la grotte du Pont-d’Arc au coeur des gorges de l’Ardèche.

Paris Photo 2016

Pour ceux qui n’auraient pu se rendre à Paris Photo et souhaiteraient découvrir un peu de sa programmation, il est toujours possible de suivre la visite virtuelle sur le site de Paris Photo et d’écouter les « Photographies sonores » diffusées par Radio Nova entre le 25 octobre et le 10 novembre sur la plateforme Soundcloud de Paris Photo. Le site de la Foire propose également des entrevues vidéo d’artistes et de curateurs dans son espaces Conversations.

Paris Photo 2016

Mise à jour du 16 novembre : Le communiqué de presse de Paris Photo publié ce jour indique que la fréquentation a atteint un record avec 62 000 visiteurs, soit 8% de plus que l'édition 2014. Les ventes ont été excellentes. L'oeuvre de Zofia Kulik All the Missiles Are One Missile, en photo en haut de l'article, a été vendue 190 000 € à un collectionneur privé qui l'a offerte à une institution culturelle étrangère. La galerie New Yorkaise Howard Greenberg a enregistré une vente remarquable avec A Family on their lawn One Sunday in Westchester de Diane Arbus à 370 000 € et la galerie Edwynn Houk, située à New York également, a vendu un Valérie Belin à 36 000 €, un Nick Brandt à 55 000 € et un Vik Muniz à 125 000 €.
La prochaine édition de Paris Photo se tiendra du 9 au 12 novembre 2017.


> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Paris Photo
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Retour sur la 20e édition de Paris Photo



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation