Ce n'est pas un secret, le marché de la photo, vu du Japon, est sur une pente descendante. Nikon ne fait pas exception à la règle et publie un bilan trimestriel confirmant la tendance. En effet, par rapport à la même période l'an dernier, ce troisième trimestre fiscal (l'année fiscale terminant le 31 mars 2014) voit les volumes de vente des compacts fondre de 32 %, et de 10 % pour les boîtiers à optiques interchangeables.

Mais alors que les volumes baissent, Nikon fait rentrer plus d'argent dans ses caisses : son résultat brut d'exploitation a doublé par rapport à l'année dernière.
Ceci s'explique, selon Nikon, par une meilleure ventilation de l'offre de produits, des améliorations apportées à l'entrée de gamme des DSLR, ainsi qu'aux lancements dans le moyen / haut de gamme.



La compagnie déclare que la baisse des volumes de vente est à mettre sur le compte des mauvaises performances des marchés européens et chinois ; les résultats financiers à venir ne devraient pas en pâtir, grâce au taux de change actuel du yen face au dollar et à l'euro, ainsi qu'aux mesures d'économie mises en place dans l'entreprise.

Le bilan trimestriel de Nikon (PDF, en anglais)
Source : Nikon


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation