S'il existe bien sûr des méthodes qui permettent à chacun de gagner du temps dans son organisation de travail, il n'est pas une seule marche à suivre pour le traitement de ses images. Et c'est bien ce que montre ce sondage à propos de votre workflow photo : vous avez chacun votre méthode, et peu de propositions vous rassemblent autour d'une réponse unanime.

De la carte mémoire au disque dur

Resultat sondage workflow photo
En fonction du matériel dont vous disposez, le déchargement du contenu de votre carte mémoire est confié soit au lecteur intégré de votre ordinateur, pour 44,1 % d'entre vous, soit à un lecteur de carte pour 38,7 %.
Tous les ordinateurs n'étant pas équipés d'un lecteur de carte intégré (et celui-ci étant généralement au format SD), ces chiffres montrent à quel point une telle option est pratique, et systématiquement employée par les utilisateurs lorsqu'ils en disposent. La connexion directe de l'appareil photo est assez peu sollicitée, puisqu'elle ne concerne que 16 % d'entre vous. Sans parler de la connexion Wi-Fi, qu'une seule personne nous a indiqué utiliser !
Resultat sondage workflow photo
Une fois la carte mémoire placée dans un lecteur, vous êtes très partagés sur la méthode d'importation vers votre disque de travail. La moitié d'entre vous procède à un copier-coller manuel de la carte vers le disque dur, après avoir préalablement créé un dossier dans son arborescence. L'autre moitié, sans doute moins farouche face aux automatismes des logiciels, confie cette tâche à son outil de catalogage, le laissant procéder à la création de dossiers avec un classement généralement chronologique.

Format Raw et traitement personnalisé

Resultat sondage workflow photo
Il y a tout de même quelques questions qui vous ont presque tous réunis. C'est le cas de celle-ci, concernant le format de fichiers de vos images. À plus de 90 %, vous réalisez un enregistrement au moins en Raw, pour garder plus de latitude en post-production dans l'optimisation de vos photos. Et parmi ces 90 %, vous êtes tout de même presque 1/3 à procéder à un enregistrement combiné en RAW et en JPEG, sans doute pour être en mesure de livrer rapidement un fichier déjà interpolé à un client, de le partager avec vos amis ou de réaliser une sélection sur des fichiers plus légers.

Resultat sondage workflow photo
Si vous êtes si nombreux à photographier en RAW, ce n'est pas pour appliquer un traitement automatique et systématique aux images. Vous êtes 63 % à ne jamais appliquer de préréglage à l'importation des images.
Mais peut-être est-ce parce que votre logiciel ne le permet pas... Quand vous utilisez un logiciel pour importer vos photos et que vous le laissez procéder à la copie tout en appliquant des préréglages aux images, vous êtes alors très partagés : une moitié n'applique qu'un enrichissement des données IPTC, avec un copyright et des mots-clés, quand l'autre n'applique que des corrections sur les images elles-mêmes. Étonnamment, vous n'êtes qu'une poignée à faire les deux en même temps.

Plutôt retouche que gestion

Resultat sondage workflow photoUne fois vos images importées sur votre disque dur, vous utilisez un logiciel, pour les optimiser ou les retoucher. Notre outil de sondage n'a pas effectué correctement l'analyse de vos réponses : le calcul affiché en face de vos réponses est erroné. Nous avons calculé manuellement que vous êtes une majorité, environ 57 %, à n'utiliser qu'un seul logiciel pour tout votre flux de travail. Vous êtes très peu nombreux, 5 %, à lui adjoindre un plug-in pour des traitements particuliers. Enfin, vous êtes près de 20 % à utiliser un deuxième logiciel en complément, et quasiment autant à en utiliser plusieurs. Resultat sondage workflow photo

Ce ou ces logiciels que vous utilisez vous servent plutôt à effectuer des corrections sur vos images et à les visionner, mais assez peu à réaliser votre editing. Vous êtes à peu près une moitié à procéder "à l'ancienne", sans utiliser les outils de sélection offerts par les logiciels. Vous préférez supprimer directement les photos depuis votre appareil photo ou votre ordinateur, sans procéder à un classement. Pour ceux qui utilisent les outils proposés par les catalogueurs, vous utilisez majoritairement un système binaire en marquant ou en rejetant chaque image. Au final, seulement 21 % d'entre vous utilisent une échelle plus nuancée en passant par une notation en étoiles.

Un peu de partage en ligne et beaucoup d'archivage en RAW

Resultat sondage workflow photo
Une fois vos photos triées, vos courbes de réglages peaufinées, ainsi que vos corrections et vos retouches appliquées, vous sélectionnez quelques images que vous partagez en ligne et procédez à l'archivage de l'ensemble de votre production sur un disque dur externe. Votre flux de travail est de plus en plus un workflow 100 % numérique. Vous êtes très peu nombreux à donner matière à vos images en les couchant sur papier, bien que les personnes ayant donné une autre réponse que celles proposées indiquent souvent imprimer les meilleures et en archiver beaucoup plus.
Vous êtes encore très peu nombreux à utiliser les prestataires d'archivage en ligne et certains d'entre vous ont indiqué privilégier un archivage sur serveur personnel plutôt que sur disque dur simple.
Resultat sondage workflow photo
Vous étiez 90 % environ à photographier en RAW et vous êtes presque autant à indiquer qu'en termes d'archivage, c'est également le format que vous conservez. Même s'il existe toujours des pessimistes qui estiment que l'avenir des formats propriétaires de chaque appareil est incertain, vous n'êtes que 13 % à procéder à une conversion dans un format ouvert comme le DNG. Et si le RAW reste pour vous le négatif à conserver, qui vous permettra peut-être de tirer parti plus tard d'algorithmes de développement plus performants, vous êtes près de 38 % à archiver également un JPEG, plus léger et plus facile à partager.

Encore une fois, merci de votre participation. Grâce à ces échanges, nous apprenons à mieux vous connaître pour vous proposer des sujets au cœur de vos préoccupations. À très bientôt pour un nouveau sondage !
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation