L'annonce du programme des Rencontres d'Arles, c'est un peu comme Cannes et Roland-Garros, un gage d'arrivée des beaux jours ! Les 47e Rencontres de la photographie, ou Arles 2016, auront donc lieu du 4 juillet au 25 septembre (semaine d'ouverture du 4 au 10 juillet).

137 artistes seront à (re)découvrir à travers 32 expositions officielles et 7 programmes associés.
Nouveauté cette année, trois autres grandes villes de la région PACA — Marseille, Avignon et Nîmes — accueilleront une programmation hors les murs. Elles font partie des 8 nouveaux lieux investis par les Rencontres.

Arles 2016 - Rencontres de la photographie, visuel officiel

En l'absence d'une thématique bien définie — et même avec un éclectisme résolument tourné vers le cinéma, la culture pop et le documentaire —, les 47e Rencontres d'Arles ont mis l'accent sur la photographie internationale et lointaine, pour reprendre le titre d'une exposition à voir. Elles poursuivent aussi naturellement leur vocation première, qui est de faire un état des lieux de la création photographique contemporaine. De nouveaux lieux à Arles ainsi que dans trois villes voisines accueilleront cette diversité photographique.

11 séquences vont rythmer cette édition :

  • – le "Prix de la découverte" (évidemment !),
  • – "Street", la photo de rue revisitée à travers 5 expositions,
  • – "Western Stories", remontant du Grand Ouest américain à son berceau inattendu : la Camargue,
  • – "Monstres & Co.", explorant la représentation du monstre du cinéma au folklore,
  • – "Africa Pop", proposant trois regards pleins d'humour sur une Afrique décalée,
  • – "Les Plateformes du visible", pour de "nouvelles approches du documentaire",
  • – "Après la guerre", qui explore ce qui reste des champs de bataille une fois la guerre terminée,
  • – "Je vous écris d'un pays lointain", chronique d'un voyage photographique,
  • – "Relecture", la photographie vue autrement au gré de ses repentirs, erreurs ou accidents,
  • – "Singulier !", qui met en lumière d'insolites collections,
  • – "Hors-Cadre", qui s'intéresse à la photographie lorsqu'elle sort de son cadre et envahit l’espace...

Auxquelles s'ajouteront donc les expositions "off", Émergences, Arles Books autour des nouvelles pratiques éditoriales, le Programme associé et le "Grand Arles Express" (hors les murs). Attention, programme fleuve pour l'un des rendez-vous majeurs de l'année photographique !

Prix de la découverte

L'essence même des Rencontres réside dans la découverte et l'aide aux nouveaux talents. Le festival décernera son prestigieux "Prix de la découverte" parmi 10 jeunes photographes sélectionnés par 5 professionnels, chacun nommant 2 artistes. Le jury attribuera au lauréat un prix de 25 000 € durant la semaine d'ouverture, et chacun de ces 10 jeunes photographes bénéficiera d'une exposition pendant toute la durée du festival.

Qui a sélectionné qui ?

Florian Ebner, ancien commissaire du pavillon allemand de la 56e biennale de Venise :
  • – Franck Berger (né en 1972 en Allemagne) pour sa série "Weissenfels" ;
  • – Stephanie Kiwitt (né en 1972 en Allemagne) pour "Màj/My".

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Stephanie Kiwitt / Rencontres Arles

Mouna Mekouar, commissaire d’exposition indépendante :
  • – Basma Alsharif (née en 1983 au Koweït) ;
  • – Daisuke Yokota (né en 1983 au Japon).
  •  
Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Daisuke Yokota / Rencontres Arles

Stéphanie Moisdon, directrice du Consortium, centre d'art contemporain de Dijon :
  • – Marie Angeletti (née en 1984 à Marseille) ;
  • – Christodoulos Panayiotou (né en 1978 à Limassol, Chypre).

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Marie Angeletti / Rencontres Arles

Aida Muluneh, photographe et fondatrice de l'Addis Foto Fest, premier festival international de photographie d’Afrique de l’Est :
  • – Nader Adem (né en 1984 en Arabie Saoudite) pour "La Vie d'une personne handicapée" ;
  • – Sarah Waiswa (née en 1980 en Ouganda).

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Sarah Waiswa / Rencontres Arles

Stefano Stoll, directeur du festival Images à Vevey (Suisse) :
– Beni Bischof (né en 1976 en Suisse) ;
– Sara Cwynar (née en 1985, au Canada) pour sa série "Flat Death".

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Sara Cwynar / Rencontres Arles

STREET, la photo de rue revisitée

Sid Grossman

Voici l'occasion de reconsidérer l'œuvre de cet auteur américain méconnu (1913-1955), dont la carrière a été interrompue par le maccarthysme. Il s'agit du premier ensemble d'importance en 35 ans et de la première exposition qui lui est consacrée en Europe.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Sid Grossman / Rencontres Arles

Ethan Levitas / Garry Winogrand – Radical Relation

Le dialogue proposé ici entre Garry Winogrand et Ethan Levitas (né en 1971 à New York) met en résonance d'une œuvre achevée et une autre en construction, sous les mêmes auspices : la photo de rue, mise en perspective à travers une pratique pionnière et une pratique contemporaine.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Ethan Levitas / Rencontres Arles

Peter Mitchell – Nouveau démenti de la mission spatiale Viking 4

Il s'agit du remontage d'une exposition présentée en 1979 à York (Royaume-Uni). Peter Mitchell, photographe britannique né à Manchester en 1943, y imagine les résultats nous parvenant sporadiquement d'une hypothétique mission "Viking 4", détournée de son objectif durant son voyage pour conduire une enquête martienne sur la Terre...

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Peter Mitchell / Rencontres Arles

Eamonn Doyle – End.

Ex-roi de l'électro et des platines, cet ancien DJ, né en 1969 en Irlande et passé à la photographie, offre à travers ses images interagissant avec une bande-son de Sweeney et Donohoe ainsi que des illustrations une exploration de la ville de Dublin.

Christian Marclay

Né en 1955 aux États-Unis, Christian Marclay s'interroge dans son travail à mi-chemin entre vidéo et photographie sur les déchets produits par une ville produit et qui par conséquent nous entourent.

Western Stories

Western camarguais

La Camargue a été la première région au monde à offrir ces décors ô combien naturels aux tournages des premiers westerns. Ça commence avec les pionniers du cinéma et le tournant du siècle dernier, en, 1906... jusqu'à Johnny Halliday qui y tourne D'où viens-tu Johnny en 1963.

Bernard Plossu – Western Colors

Bernard Plossu avait présenté il y a quelques années à Besançon ses "voyages mexicains". Ici, cet éternel voyageur né en 1945 au Vietnam présente les tirages Fresson de ses périples dans l'Ouest américain, découvert en 1966.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Bernard Plossu / Rencontres Arles

Monstres & Cie

Monstres, faites-moi peur !

En puisant parmi les images de monstres générées par le cinéma, l'exposition confronte notre regard sur la normalité. Quand les vampires, les êtres difformes, les extra-terrestres nous éclairent sur nos jugements moraux...

Charles Fréger – Yokainoshima

Né en 1975 en France, Charles Fréger présente ici son inventaire des figures d'ogres, de monstres ou de farfadets à travers les masques et costumes dont se griment les habitants d'un Japon rural pour apprivoiser les éléments.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Charles Fréger / Rencontres Arles

Sara Galbiati, Peter Helles Eriksen et Tobias Selnæs Markussen

"Phenomena, réalités extraterrestres" est le fruit du voyage en forme d’enquête en forme d’enquête que les trois photographes (respectivement nés en 1987, 1983, 1982 au Danemark) ont mené aux États-Unis, dans les États du Nevada, du Nouveau-Mexique et de l'Arizona, en reprenant le "phénomène ovni" par un autre prisme : celui du besoin de croyance.

Africa Pop

Maud Sulter (1960-2008) – Syrcas

La photographe questionne ici le manque de représentation des femmes noires dans l’histoire de l’art et la photographie, via des collages : leur base est une représentation ultraclassique de l'art occidental, à laquelle elle ajoute des objets d’art africains.

Swinging Bamako – La fabuleuse histoire des Maravillas de Mali

Les Maravillas de Mali est le nom d'un groupe de 7 étudiants maliens envoyés à Cuba le lendemain de l'indépendance du Mali, qui choisit alors de rallier le bloc communiste.

Tear my bra

Derrière l'appellation Nollywood se cache la 2e industrie mondiale du cinéma en termes de nombre de films réalisés. Après Bollywood et avant Hollywood... c'est au Nigéria que ça se passe.
13 photographes s'emparent de ce phénomène qui draine plusieurs milliards de dollars, dont François Beaurain dont nous avions publié un portfolio.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Antoine Tempé / Rencontres Arles

Les Plateformes du visible
Nouvelles approches du documentaire

Laia Abril – Une histoire de la misogynie, chapitre un : De l'avortement

La jeune photographe espagnole née en 1986 propose une approche documentaire et conceptuelle des avortements clandestins qui ont encore cours aujourd'hui et coûtent la vie à 47 000 femmes chaque année dans le monde.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Laia Abril / Rencontres Arles

Piero Martinello – Radicalia

Né en 1985 en Italie, Piero Martinello travaille sur ceux qui ont opté dans son pays pour des modes de vie radicaux.

João Pina – Opération Condor

Avec le photographe né en 1980 au Portugal, retour sur les heures noires des dictatures de l'Amérique latine des années 1970, où les opposants politiques étaient arrêtés, torturés, tués avec la bénédiction de la CIA.

Stéphanie Solinas – La méthode des lieux

Histoire et transformation des hommes à travers une enquête photographique autour d'un lieu : la Halle Lustucru, à Arles. Stéphanie Solinas est née en 1978 en France.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Stéphanie Solinas / Rencontres Arles

Après la guerre

Que reste-t-il des champs de bataille une fois la guerre terminée ? C'est l'objet de ces 4 expositions.

Yan Morvan – Champ de bataille

À la chambre, Yan Morvan (né en 1954 en France) s'attaque à représenter la guerre quand elle est terminée.

Alexandre Guirkinger – Ligne Maginot

Alexandre Guirkinger (né en 1980 en France) propose des représentations de la guerre là où elle n'a pas eu lieu.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
À partir d'une vue infrarouge issue du fonds IGN © Alexandre Guirkinger / Rencontres Arles

Don McCullin

Les images de Don McCullin, géant du photojournalisme né en 1935 au Royaume-Uni, l'un des plus grands photographes de guerre contemporains, nous renvoient à une réflexion sur la guerre bien sûr, mais aussi, à travers la place donnée dans cette exposition à ses photos de paysages, à la beauté unique de notre monde.

Nothing but Blues Skies – Retour sur l'image médiatique du 11 Septembre

Vingt photographes se réapproprient le 11 Septembre, dont nous commémorerons au quasi-terme des Rencontres le 15e anniversaire.

Je vous écris d'un pays lointain

Yann Gross – The Jungle Show

Lauréat du Luma Rencontres Dummy Book Award Arles 2015, Yann Gross (né en 1981 en Suisse) propose ici comme une correspondance photographique, chronique de sa plongée au cœur de l'Amazonie, auprès des tribus locales.

Relecture...

Ou la photographie vue autrement par le biais de ses imperfections et erreurs...

Parfaites imperfections

L'art d'embrasser les hasards et les erreurs par 17 photographes, toutes générations confondues.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Ruth van Beek / Rencontres Arles

Il y a de l'autre – Les réveils de l'image

"Lecture sensible" des "réactivations visuelles dans le champ spécifique de l’art actuel" selon ses deux commissaires, l'exposition explore et interroge la réutilisation des images empruntées à d'autres.

Alinka Echeverria – Nicephora

Prix HSBC 2011, Alinka Echeverria (née en 1981 au Mexique) présente ici le fruit de sa résidence BMW au musée Nicéphore Niépce dont elle a été la lauréate 2015 : un travail sur le médium photographique, de la reproduction à la diffusion de l'image, via l'acte fondateur de Niépce.

Singulier !
Étranges collections

Mauvais genre – Collection Sébastien Lifshitz

Un siècle de photographies sur le travestissement.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie

Lady Liberty – La fabrique photographique d'une icône

Cette exposition documente minutieusement les vingt années d’un projet démesuré : la construction de la Statue de la Liberté.

Hara Kiri Photo

Le journal "bête et méchant" a aussi utilisé la photographie pour dégainer son humour grinçant.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie

Hors-Cadre

"La photographie sort de son cadre et envahit l’espace", dans cette séquence à la frontière du design, de la publicité, du kitch et de la fiction, qui cherche à décloisonner les médiums.

Maurizio Cattelan & Pierpaolo Ferrari – "Toilet Paper"

Dans leur très sélectif et provocateur magazine Toilet Paper, l’artiste Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari (tous deux nés en Italie, en 1960 et 1971) se jouent des codes de la publicité et de la mode, parvenant même à mêler bondage chic et arts ménagers dans un esprit très fifties.

Augustin Rebetez – "Musée Carton"

Augustin Rebetez (né en 1986 en Suisse) présente ici "de manière originale l’ambitieux projet de réunir trois musées sur un même lieu", variation autour du Pôle muséal à Lausanne, en Suisse.

Émergences

Où les Rencontres découvrent de nouveaux regards à travers trois expositions...

Olympus engage une conversation photographique

Trois étudiants de l’École nationale supérieure de la photographie (ENSP) d’Arles et trois photographes confirmés "entrent en conversation" : Olivier Culmann et Pauline Rousseau, Corinne Mercadier et Barnabé Moinard, et enfin Klavdij Sluban et Florian Maurer. Une exposition "pour un échange de vue sous toutes ses formes".

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Corinne Mercadier / Rencontres Arles

Une attention particulière

Trois étudiants de l'ENSP d'Arles école sont mis en avant pour une exposition commune (à l'heure où nous écrivons ces lignes, leurs noms ne sont pas encore révélés).

Arles Books

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie1 000 m² dédiés à l'édition photographique sous toutes ses formes.

Cosmos-Arles Books

Le rendez-vous des éditeurs autour des nouvelles plateformes de publication.

Prix du livre 2016

Le prix du Livre d'auteur et le prix du Livre historique récompensent les meilleurs ouvrages photographiques de leurs catégories publiés entre le 1er juin 2015 et le 31 mai 2016. Ils seront désignés pendant la semaine d'ouverture.

Luma Rencontres Dummy Book Award Arles 2016

Un nom à rallonge pour une aide à la maquette de 25 000 €. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 7 mai 2016 ; l'édition 2015 avait départagé 250 projets candidats, distinguant un lauréat — Yann Gross pour "The Jungle Show", exposé cette année — ainsi que deux mentions spéciales.

Grand Arles Express

Quand trois grandes métropoles du Sud-Est entrent en scène pour les Rencontres...

Avignon (Collection Lambert)

Andres Serrano – Torture
Histoire et panorama des instruments de supplice par Andres Serrano (né en 1950 aux États-Unis) qui, à travers ces objets, interroge "l’inquiétante schizophrénie" de nos sociétés contemporaines.

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Andres Serrano / Rencontres Arles

Nîmes (Carré d'Art)

Stéphanie Solinas – Dominique Lambert
À travers le personnage de Dominique Lambert, né des statistiques qui placent ce prénom et ce patronyme à la 27e place des usages en France, Stéphanie Solinas (née en 1978 à La Tronche) propose une réflexion sur la représentation de l'identité.

Marseille (Villa Méditerannée)

Alfred Seiland – Imperium Romanum
2 000 ans d'histoire n'ont pas résolu des problèmes que l'Europe romaine connaissait déjà : c'est que met en lumière le travail d'Alfred Seiland (né en 1952 en Autriche).

Rencontres Arles 2016, Rencontres de la photographie
© Alfred Seiland / Rencontres Arles

L'ensemble du programme, notamment les parties Éducation & Formation ou le Programme associé, est à découvrir sur le site des Rencontres 2016.

Arles 2016 – Rencontres de la photographie
Du 4 juillet au 25 septembre 2016
Semaine d'ouverture du 4 au 10 juillet 2016

> Arles 2016, Rencontres de la photographie
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation