La grand-messe électronique qu'est le CES fut l'occasion pour Qualcomm de présenter quelques nouveautés en... photo. Étonnant pour une société plutôt connue pour ses processeurs.

Qualcomm

Qualcomm travaille, entre autres, sur les processeurs qui animent nos chers smartphones et l'un des axes de recherche importants reste la captation photo/vidéo. La firme américaine a profité du salon pour faire quelques démonstrations des technologies qui seront sans doute présentes dans les futures générations de téléphones.

La première démo technologique concerne la mise au point a posteriori. Celle-ci est en vogue depuis la présentation du Lytro, qui dispose d'une lentille plénoptique permettant d'enregistrer plusieurs versions d'une image avec différentes mises au point. Toshiba a également présenté un système équivalent pour smartphone il y a tout juste un an, sans que celui-ci soit popularisé chez les constructeurs. Un second prototype avait été également présenté en septembre dernier, toujours par Toshiba, comprenant deux capteurs dont un dédié à la capture de données pour la profondeur.

Toshiba refocus

Au CES, le fondeur américain présentait un nouveau processeur, le Snapdragon 805, et une solution logicielle pour réaliser le même type de rendu avec la possibilité de choisir, une fois le cliché réalisé, la zone de mise au point.


Instant Onboard Image Post-Processing with Qualcomm Snapdragon

Cette capacité n'est donc pas nouvelle, mais tout l'intérêt est qu'elle fonctionne sans changer en profondeur le matériel déjà présent dans les téléphones. Apparemment, le processeur permet d'enchaîner très rapidement un nombre important d'images avec différentes mises au point. Une technique que les photographes macro connaissent bien sous le nom de focus stacking.

Qualcomm présentait également une démo pour le suivi de sujet avec reconnaissance de forme (et non seulement de visage).



La firme présentait enfin la fonction Chroma Flash. Là encore, il s'agir de capturer rapidement deux images, l'une au flash, l'autre sans, pour les fusionner et conserver le meilleur des deux modes : lumière d'ambiance et lumière de premier plan. Là encore, la technique photo est connue et Fujifilm propose déjà depuis des années un flash dit intelligent qui réalise peu ou prou la même chose.

Qualcomm ne révolutionne donc pas la photographie numérique, mais permet aux smartphones d'intégrer des fonctionnalités matérielles jusqu'alors réservées aux appareils photo.

Lire également :
> Test du Lytro

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Du Qualcomm bientôt dans nos boîtiers ?



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation