Il était très attendu et les dernières vidéos publiées par la société GoPro se faisaient de plus en plus précises. Ce lundi, le Karma, le drone de la célèbre société californienne, a enfin été dévoilé. Nous avons pu prendre en main l'un des premiers modèles lors d'une journée d'essai à Squaw Valley, juste à côté du lac Tahoe aux États-Unis.

drone gopro karma

Design compact

Tous ceux qui ont déjà utilisé un drone et transporté son imposante valise remarqueront au premier coup d’œil l'une des grandes forces du Karma : sa compacité. Elle est due à un astucieux design qui permet de replier ses quatre bras le long de son corps ovale pour un gain de place vraiment significatif en position de rangement.

drone gopro karma

Il est livré dans un sac à dos rigide et accompagné des accessoires indispensables à son fonctionnement : une batterie et une télécommande, ainsi que d’une poignée sur laquelle on va venir clipser sa nacelle stabilisée sur 3 axes pour disposer d’un steady cam sacrément efficace. Ainsi, le Karma ne se présente pas vraiment comme un drone classique, mais plutôt comme un système modulaire qui demande à être accompagné d’une caméra.

drone gopro karma

Mise en place ultra simple

Une fois la bête sortie de son logement, on va ajouter ses pales, qui se clipsent simplement, et sa caméra. Le Karma est proposé en différentes versions : pour GoPro Hero5 Black ou Hero5 Session, selon le boîtier attaché à son système de stabilisation. D’après les informations communiquées par GoPro, la rétrocompatibilité sera également assurée avec les Hero4 Black et Hero4 Silver.

drone gopro karma
drone gopro karma

Lors de nos essais avec la Hero5 Black, il nous a fallu détacher le volet de protection des ports USB et HDMI placés sur le côté pour connecter la caméra au boîtier du drone. Ainsi, la communication avec la télécommande se fait automatiquement et, après paramétrage de l’appareil, le système se trouve prêt à voler. Nous avons apprécié de ne pas avoir de multiples signaux sonores au démarrage, à la différence de certains concurrents, et avons trouvé le Karma plutôt silencieux — même si, contrairement à ce que laissait penser la vidéo diffusée la semaine dernière par GoPro, il est loin de pouvoir voler dans une bibliothèque !

Vol assisté

Contrairement aux derniers modèles de chez DJI comme le Phantom4 ou l’Inspire1 v2, le Karma est dépourvu de système de suivi automatique du sujet Follow me ou des automatismes permettant d’éviter les obstacles. GoPro a laissé entendre qu’un mode tracking pourrait être envisagé dans un futur proche.

On trouve juste un mode de pilotage Easy qui offre des commandes souples, bride l’appareil en vitesse de déplacement, et permet un décollage et un atterrissage en mode automatique. Au démarrage, il suffit d'appuyer trois secondes sur le bouton "start/stop" de la télécommande pour que le drone entre en action, que les pales se mettent à tourner et qu’il prenne son envol.

drone gopro karma

Ensuite, tout se passe depuis la commande fournie par GoPro. Elle est dotée d’un écran tactile de 5" (≈12,7 cm) qui permet de valider certaines actions directement du bout du doigt, comme le fait de passer d’un mode de navigation First Person View (avec le retour vidéo de la caméra) à la navigation sur une carte. Dans ce second mode, une petite fenêtre s’affiche en bas à gauche pour contrôler le champ de vision de la caméra.

Les GoPro Hero5 Black et Hero5 Session étant munies de connexions Wi-Fi, on pourra aussi travailler en binôme avec un second opérateur qui contrôlera la caméra depuis un smartphone équipé de l’application GoPro.

Le retour vidéo de la commande est effectué en HD. La définition est un peu faible, compte tenu de la taille de l’écran, mais ce dernier offre une bonne visibilité et malgré nos essais réalisés en plein après-midi sous le soleil californien, nous avons toujours obtenu un retour de bonne qualité.

Toutes les commandes à distance

Le pilotage du drone s’effectue donc depuis la télécommande, sans qu’il soit nécessaire de lui adjoindre un smartphone. Elle présente deux joysticks. Celui de gauche permet de contrôler la hauteur du Karma, vers le haut ou vers le bas, tandis qu’un mouvement vers la gauche ou vers la droite actionne la rotation de la caméra. Le joystick de droite permet quant à lui de gérer les déplacements, en avant, en arrière ou sur les côtés. Sous ses ailes, le drone possède des témoins lumineux puissants, rouges à l’arrière et verts à l’avant, pour que même à bonne distance le pilotage reste ultra simple.

drone gopro karma

Dans l’angle en haut à gauche du boîtier de contrôle se trouve une molette facilement accessible de l’index gauche, afin de diriger la caméra vers le sol ou vers le ciel. De l'autre côté, facilement accessibles de l’index droit, on trouve deux boutons. L’un sert à changer de mode de capture, pour passer de la vidéo à la photo en passant par le mode rafale, et le second est un déclencheur. Malheureusement, il n’est pas possible de déclencher pour prendre une photo pendant l’enregistrement vidéo.

Mode Easy

Les essais que nous avons pu faire ne se sont déroulés qu’en mode Easy. Nous n’avons donc pas pu tester la pleine vitesse de l’appareil, annoncée à 54 km/h, car le mode Easy bride la vitesse à une valeur plus basse pour éviter tout incident. Néanmoins, nous avons pu nous déplacer à vitesse raisonnable. Et malgré le vent qui s’est montré assez présent ce jour-là, le Karma a présenté une excellente stabilité. Les commandes de contrôle ont manifesté une très bonne réactivité et le pilotage s’est révélé être un jeu d’enfant.

drone gopro karma

Malgré nos tentatives de mouvement un peu brutal, le système de stabilisation a parfaitement rempli sa mission : nos vidéos ne montrent aucun tremblement et retranscrivent des déplacements fluides et progressifs. La bonne stabilité et la réactivité de l’engin ont été aussi fiables à faible altitude, puisque nous avons pu réaliser aussi bien des plans à environ 1 m du sol qu’à des hauteurs plus importantes. Bien entendu, la qualité des images dépend de la caméra associée au Karma, mais son bon comportement en vol est déjà un atout de taille.

drone gopro karma

Son autonomie est un peu faible : elle se limite à 20 minutes, mais la commande de pilotage propose un retour précis sur l’état de la batterie. Il se manifeste par une large bande sur le haut de l’écran. À partir de 20 % restant, cette bande passe à l'orange et l’application signale qu’un retour à la base doit être envisagé. À partir de 10 % environ, les commandes perdent en réactivité et le Karma entame seul un retour. On pourra alors décider sur l’écran si l'on souhaite un retour au point de départ ou vers le boîtier de commande. Le Karma étant dépourvu de système de reconnaissance des obstacles, il va alors monter à une altitude où il risquera moins les collisions pour se rapprocher de son point de départ. La descente est ensuite assez progressive ; sur les dizaines d’atterrissages effectués par des pilotes peu expérimentés, nous n’avons assisté à aucun choc, la plupart s’étant même faits en douceur.
De plus, le positionnement de la GoPro à l’avant de l’appareil est assez stratégique, car même en cas d’atterrissage forcé, celle-ci ainsi que son système de stabilisation ne se trouvent pas en première ligne.

Un système modulaire

Nous le disions en introduction de cet article : le Karma n’est pas seulement un drone qui peut recevoir une caméra GoPro, c’est un système modulaire livré avec une poignée.

drone gopro karma

Cette dernière accueille le gimbal (ou cardan) du Karma, facilement détachable par un quart de tour sur sa fixation pour devenir une poignée stabilisée et pilotable : la Karma Grip. En effet sur le manche se trouvent des accès rapides à différentes fonctions, comme le bouton de déclenchement de la caméra, le changement de modes de prise de vue et un verrouillage permettant la stabilisation dans 1 seul axe. À lui seul, cet accessoire mérite tout l’intérêt des utilisateurs de caméra GoPro, car il pourra être tenu à la main, mais aussi être fixé à un sac, par exemple. Il est livré avec le Karma, ou accessible en tant qu'accessoire autonome pour 400 € environ.

drone gopro karma

Premières impressions

Très simple à utiliser, le Karma pourra convenir aux amateurs curieux mais pas nécessairement expérimentés en matière de pilotage. Sa compacité et son design sont parfaitement compatibles avec l’image de la marque et sauront sans doute satisfaire les sportifs et les baroudeurs qui pourront l’emporter partout grâce à son sac à dos.

drone gopro karma

Nous avons apprécié la télécommande, qui ne nécessite pas d’utiliser en plus un smartphone et n’épuise donc pas inutilement sa batterie. Celle du boîtier de commande semble d’ailleurs robuste, puisqu’elle n’a montré aucun signe de faiblesse pendant nos essais.

Reste qu’il manque au Karma des automatismes comme le "Follow me" ou la reconnaissance d’obstacles que possèdent les drones de dernière génération du chinois DJI. Espérons que, comme l’ont laissé entendre les ingénieurs de GoPro, ce n’est qu’une question de temps avant que le Karma en soit lui aussi équipé. Il deviendrait alors un sacré concurrent pour les Phantom et les Inspire qui ont su séduire le grand public.

drone gopro karma

Avouons cependant que même si GoPro a présenté aujourd’hui un produit très alléchant, on s’était pris à rêver qu’il puisse se poser sur l’eau, puisque les caméras GoPro Hero5 sont désormais étanches sans caisson additionnel. Ce ne sera pas le cas cette fois, mais bientôt peut-être, car la société californienne a montré aujourd’hui qu’elle avait des idées et des ressources.

D'ici là, on attendra de pied ferme la sortie du Karma prévue pour le 23 octobre, afin de valider nos premières impressions par des tests plus approfondis. Avec un tarif de 870 € seul ou 1 200 € avec une GoPro Hero5 Black, il affiche un tarif attractif, d'autant plus qu’il est livré avec la Karma Grip.



Voir aussi :
> GoPro Hero5 : versions Black et Session s’accordent en 4K
> Charles "CJ" Prober : "Le logiciel, future clé de voûte de la réussite de GoPro"

> Tous nos tests de drones
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : GoPro
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Prise en main du Karma, le drone de GoPro



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation