Tests extrêmes ou provocation racoleuse ?

Sur les traces des tests déjantés de DigitalRev (les testeurs ne reculent devant rien pour mettre à l'épreuve les appareils photo : chutes dans les escaliers, chalumeaux ou périodes à -18° dans des congélateurs : voir le plus fameux test, le Canon 7D), nos amis des Pixelistes ont soumis un Nikon D3s aux pires conditions avec et en vrac, une véritable douche, un barbecue ou un petit séjour dans un congélateur avec les glaçons. Au final, le Nikon D3s survit-il à de telles agressions ? Réponse en vidéo.



Certaines personnes sont-elles vraiment «sadiques» ? Est-ce une frustration photographique ou une déviance de clastomanes ? Les appareils photo, compacts, reflex sont régulièrement martyrisés, détruits, torturés, le tout devant une caméra pour une diffusion sur Internet. Une maladie semble t-il contagieuse, puisque certains n'hésitent pas à broyer des smartphones dans des mixers (on se souvient encore de l'iPhone4 déchiqueté en quelques secondes). Encore récemment, des présentateurs n'hésitaient pas à fracasser des reflex Canon et Nikon devant le magasin B&H.



Au-delà du test de résistance incontestable, on peut toutefois s'interroger sur la finalité de ces actions. Même s'il vous arrive sûrement d'oublier votre reflex sans optique dans le bac congélation de votre réfrigérateur en préparant l'apéritif ou de le confondre avec une merguez lors d'un barbecue, ces vidéos sont à l'image de notre société de consommation, qui n'a parfois plus vraiment de considération pour le matériel et les efforts qu'ils représentent pour certains : les fabricants et les acheteurs qui s'endettent parfois sur plusieurs mois pour l'acquérir. Sensationnel !
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation