La firme de Mountain View a profité de sa conférence annuelle pour présenter les smartphones Google Pixel et Pixel XL. Notamment prisés des développeurs, les Nexus sont ainsi mis de côté au profit de terminaux haut de gamme ayant pour ambition de toucher un plus large public et de marcher sur les plates-bandes des ténors du genre (Samsung et Apple en tête). Pour ce faire, Google place bien entendu la photographie parmi les éléments clés de sa stratégie de communication.

Google Pixel et Google Pixel XL

Point de double module photo ou de technologie Dual Pixel AF dans ces nouveaux smartphones : plutôt que sur l'innovation, Google mise sur la qualité d'image que permettraient d'obtenir les Pixel et Pixel XL, qui intègrent les mêmes modules photo.

Le module principal, à l'arrière, est composé d'un capteur Sony IMX378 de 12,3 Mpx (1/2,3" / photosites de 1,55 µm), d'un objectif 28 mm (équivalent 24x36) ouvrant à f/2 et d'un autofocus à détection de phase mais se voit dépourvu de stabilisation.

En façade, le module photo dédié aux selfies et à la visiophonie est équipé d'un capteur Sony IMX179 de 8 Mpx (1/3,2" / photosites de 1,4 µm) et d'un objectif dont la focale n'a pas été communiquée mais ouvrant à f/2,4.

Google Pixel et Google Pixel XL

L'annonce officielle des terminaux Google a été coordonnée avec la publication du test de leur module photo par DxOMark, qui leur a attribué la meilleure note jamais obtenue par un smartphone. DxoMark loue notamment la rapidité de l'autofocus, la précision de l'exposition et de la balance des blancs, ainsi que de bonnes performances en basse luminosité avec une faible apparition de bruit électronique et une bonne préservation des détails.

Côté logiciel, il est également fait mention du mode HDR+ développé par Google et déjà implémenté dans certains Nexus. Améliorée pour les Pixel, cette technologie autorise le module photo à capturer plusieurs images en RAW pour les combiner en un seul fichier JPEG. Toujours selon DxOMark, le HDR+ se révèlerait très efficace et permettrait d'éviter les défauts inhérents à l'utilisation des modes HDR classiques.

Si (à la différence des Nexus) seul le logo "G" de Google figure sur les Pixel, une certaine ressemblance physique avec l'iPhone 7 et le HTC 10 est notable. Soulevons d'ailleurs le fait que le Google Pixel et le HTC 10 possèdent des capteurs photo aux caractéristiques relativement similaires : le Sony IMX378 pour le premier et le Sony IMX377 pour le deuxième.

Google Pixel et Google Pixel XL

Concernant le reste de leurs caractéristiques techniques, les Pixel et Pixel XL diffèrent par leur écran et leur batterie : le Pixel se dote d'un afficheur Amoled de 5 pouces (12,7 cm) en définition Full HD (1 920 x 1 080 px) et d'une batterie de 2 770 mAh, tandis que le Pixel XL s'équipe d'un écran Amoled de 5,5 pouces (14 cm) en QHD (2 560 x 1 440 px) et d'une batterie de 3 450 mAh.

Tous deux intègrent puce mobile Qualcomm Snapdragon 821 (2 cœurs cadencés à 2,15 GHz et deux cœurs à 1,6 GHz), une mémoire vive de 4 Go, un lecteur d'empreintes digitales et une capacité de stockage déclinée en 32 et 128 Go. Si cette dernière n'est pas extensible par le biais d'une carte microSD, Google propose aux utilisateurs des Pixel un stockage illimité de leurs photos et vidéos via l'application Google Photos.


Les Google Pixel et Pixel XL sont d'ores et déjà disponibles en précommande aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie ; aucune date de disponibilité n'a pour l'instant été annoncée pour la France. En Allemagne, le Pixel se positionne à 759 € (32 Go) et 869 € (128 Go) et le Pixel XL, à 899 € (32 Go) et 1 009 € (128 Go).

> Tous les smartphones testés
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Google
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation