Prise en main du DP2 de Sigma. Alors en voilà un que l'on attendait depuis longtemps... on en a parlé, reparlé........ et il est enfin là, en version finalisée !

Sigma DP2 prise en main
Les Sigma DP1 (gauche) et D¨P2 (droite).

Bon, pour faire simple, vous prenez un DP1, lui collez une optique 24,2 mm qui correspondra à du 41 mm au final, on booste un peu le processeur et voilà ! Et oui, ce n’est pas épais comme innovations… et le résultat reste un peu mitigé.

Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Les DP1 et DP2 en face à face.

 

Personnellement une optique 41mm ne m’attire guère, à moins de faire du portrait… et encore… là j’opterais plutôt pour du 50 ou 80mm.

Le nouveau processeur True II ne semble pas encore à la hauteur des prétentions de l'appareil. Certes plus rapide que son prédécesseur, l’auto-focus reste pour autant encore laborieux.

Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en mainSigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main
Sigma DP2 prise en main

La suite ne change pas vraiment… je n’ai pas testé la nouvelle touche QS d’accès rapide aux réglages de prise de vues, mais je reste fan de la mini molette de mise au point manuelle que j’aimerais retrouver sur tous les APN.

L’optique, comme pour le DP1, est d’excellente qualité pour cette catégorie d’appareil, et le rendu des images est à tomber par terre grâce à l’excellente technologie Foveon X3 (on y reviendra dans l’interview de ADACHI Akiko, chargée des relations publiques chez Sigma).

En conclusion, un appareil toujours trop lent à mon goût pour faire du reportage, mais qui donne des rendus incroyables pour ceux qui savent prendre leur temps (et aiment les réglages manuels). Le gros problème c’est que l’on doit du coup se trimballer maintenant avec dans une poche le DP1 pour faire du paysage et dans l’autre le DP2 pour faire du portrait ou du détail…

PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation