Photokina 2016 – L'édition 2016 de la photokina a refermé ses portes il y a quelques jours et nous touchons au bout de notre labeur. Cette année, les annonces de produits ont été nombreuses, variées, et pour certaines vraiment surprenantes. Nous terminons presque les news, les dernières interviews, et il est donc temps de dresser le bilan !

Entrée photokina 2016

Avec 191 000 visiteurs, la photokina 2016 est un bon cru en termes de fréquentation, mais aussi d'annonces. Toutefois, malgré la réorientation souhaitée par le comité d'organisation vers l'"Imaging Unlimited" pour attirer les plus jeunes, il faut bien avouer que nous n'avons pas senti de réel mouvement vers "une autre façon" de photographier. Aucun acteur de la téléphonie n'était présent et si un hall entier était dédié aux nouvelles technologies, il n'a pas soulevé l'engouement attendu : les stands étaient limités et les démonstrations, rares. S'il était possible de manipuler le Karma de GoPro, par exemple, aucune zone n'était réservée à son utilisation en vol. Dommage.

Au final, c'est un sentiment mitigé qui subsiste : les principaux acteurs soutiennent largement le marché avec de nouveaux boîtiers, mais l'ambiance est moins euphorique que les précédentes années, avec moins d'animation sur les stands. Le marché se contracte, se restreint, devient plus difficile, et l'idée d'une grande fête de la photo est désormais passée.

Les hybrides sur le devant de la scène

Du côté des nouveaux boîtiers, nous avons été gâtés, malgré l'absence notable des principaux acteurs du monde des reflex. Nous attendions un descendant du D810 chez Nikon, mais il faudra se contenter d'un D3400 présenté au début de l'été. Chez Canon c'est un peu le même jeu : la marque a présenté le 5D Mark IV un peu à l'écart de la grand-messe allemande. Pentax jouait les attentistes, réservant sans doute ses annonces à l'année prochaine. Chez Sony, c'est un nouveau SLT à visée électronique qui a fait l'animation du stand : l'Alpha 99 Mark II ; là encore, pas de révolution, mais une belle implémentation des nouvelles technologies développées pour la gamme hybride A.

Stand Panasonic à la photokina 2016
L'évolution de la gamme Lumix de Panasonic.

Les vraies nouveautés, il faut les chercher du côté des hybrides, et notamment de Panasonic, qui dévoilait pour l'occasion le G80, un boîtier pour baroudeurs à moins de 1 000 €, et pré-annonçait le GH5 qui sera sans doute l'attraction du CP+ 2017. Panasonic fut également la seule marque à "oser" présenter un compact expert, le très séduisant LX15 doté d'une optique f/1,4-2,8 et d'un capteur 1", ainsi qu'un bridge à long zoom (26-520 mm eq. 24x36), le FZ2000 rival tout désigné du RX10 Mark III de Sony.

Olympus nous a gratifiés d'une très belle mise à jour de son boîtier amiral, l'OM-D E-M1 Mark II piqué aux stéroïdes. Rafale, autofocus, vidéo : tout est revu à la hausse et les hybrides n'ont désormais rien à envier aux reflex haut de gamme. Sans oublier le nouvel E-PL8, largement éclipsé par son grand frère, qui saura séduire des photographes certes exigeants mais soucieux d'avoir un bel appareil.

Stand Olympus Photokina 2016 hologramme
Pas facile de prendre en main le nouvel Olympus E-M1 Mark II présenté à la photokina sous forme de mock-up ou d'hologramme...

Mais c'est Fujifilm qui a créé la plus belle surprise de cette photokina 2016, avec un moyen format baptisé GFX 50s. La marque "frustrera" sans doute plus d'un photographe qui rêvaient d'un 24x36 X-Trans, mais la démarche de singularisation de Fujifilm est tout à fait compréhensible. Le choix est audacieux, le marché restreint (environ 400 pièces en France...), et le boîtier, vraiment intéressant et séduisant. Reste à connaître son prix de mise en vente ; pour cela, il faudra patienter jusqu'à 2017.

Présentation du Fujifilm GFX 50s en grandes pompes
Le Fujifilm GFX 50s est LA star de l'édition 2016 de la photokina.

Canon revient également dans la course des hybrides avec un EOS M5 plus affirmé. Il ne viendra pas bousculer les codes établis, mais permet à Canon de proposer une solution alternative aux reflex d'entrée de gamme. En attendant une vraie gamme d'optiques en monture EF-M, la marque livre en standard pendant quelques mois une bague d'adaptation pour utiliser les optiques EF/EF-S.

Dans un hall un peu à part, il était aussi possible de découvrir un nouvel arrivant sur le segment des hybrides : Yi. La filiale de Xiaomi dévoilait le M-1, un boîtier au format Micro 4/3 plutôt réussi esthétiquement, mais dont nous ne connaissons finalement pas grand-chose, à commencer par le circuit de distribution.
 Stand de Yi à la photokina 2016
Un nouvel arrivant sur le marché de l'hybride : Yi.

Rares enfin étaient les stands sur lesquels il était possible de voir quelques "concepts", des visions du futur de la photographie. De manière assez étonnante, il fallait se tournait vers les marques historiques pour découvrir quelques prototypes intéressants, à commencer par le V1D de Hasselblad.

Hasselblad concept V1D
Le concept d'appareil photo modulaire d'Hasselblad, le V1D.

De son côté, Leica présentait également un mock-up d'un Leicina doté d'un étrange "smartphone" à 3 optiques.

Leicina sur le stand leica à la photokina 20016
Le Leicina avec monture R chez Leica.

Cameras d'action et 360° toujours sur le front

Le marché de la caméra d'action est dopé par les possibilités 360° et immersives de certains modèles. Même si les technologies sont balbutiantes et les finalités des vidéos créées, encore floues, l'arrivée d'un acteur tel que Nikon avec la KeyMission 360 est important pour dynamiser la recherche.

Stand nikon photokina 2016
La VR à l'honneur sur le stand de Nikon.

Les solutions monoblocs sont sans doute les plus simples à utiliser et nous sommes surpris que Ricoh n'ait pas profité de cette photokina pour présenter un Theta S 4K. Il faut se tourner vers Kodak et la nouvelle 4KVR360 pour trouver une véritable concurrente à la KeyMission. La plupart des autres constructeurs rencontrés à la photokina utilisaient encore des systèmes à plusieurs caméras (rig), comme l'Omni de GoPro ou la Vuze VR qui intègre 8 caméras HDTV 1080 dans un boîtier plutôt réussi.

Omni de GoPro à la photokina 2016
Plus de 5 000 € pour l'Omni de GoPro.

Vuze à la photokina 2016
La Vuze nécessite un logiciel pour assembler ("stitch") les différentes vidéos.

Photokina 2016 Yi 360°
Sur le stand Yi, un prototype de caméra 360°, mais personne pour nous en expliquer le fonctionnement...
 

Le marché de l'optique est bouillant !

Les objectifs ont été omniprésents en cette rentrée, entre les annonces de l'IBC et de la kina. Les choses devraient maintenant se calmer jusqu'à la fin de l'année, mais on n'est pas à l'abri d'annonces surprises à l'occasion du Salon de la Photo (Sony par exemple ?).

stand nikon photokina 2016
Très bel écrin pour les objectifs Nikkor ! (photo : DIYPhotography)

Un peu comme pour les boîtiers, force est de constater que les trois géants du secteur ont été assez timides en termes d'innovations optiques ou de nouveaux produits. On peut noter uniquement l'arrivée d'un 105 mm f/1,4 chez Nikon, ce qui est une première, ou encore l'utilisation d'un petit écran LCD (comme sur les Zeiss Batis) sur un 70-300 mm de Canon. Chez Sony, après un début d'année très riche en nouveaux produits — nouvelle gamme G Master avec le 85 mm f/1,4 et le 24-70 mm f/2,8, 50 mm f/1,4, etc. —, aucune annonce n'a été faite à l'occasion de la grand-messe.

Malgré tout cela, la photokina 2016 est un excellent cru pour les amateurs de beaux objectifs.

On commence avec Olympus qui accompagne l'annonce de son OM-D E-M1 de deux optiques particulièrement intéressantes et innovantes en monture Micro 4/3 : un 25 mm f/1,2 et un zoom 12-100 mm f/4 constant !

lOympus 25 mm f/1,2 : prise en main
L'Olympus 25 mm f/1,2 équivalent donc à un 50 mm. Les optiques ultra lumineuses arrivent enfin sur le marché du Micro 4/3. Cette nouvelle focale fixe sera un complément intéressant du 42,5 mm f/1,2 Leica chez Panasonic.

Voilà de quoi mettre la pression a Panasonic qui, pour sa part, a annoncé le développement d'un 8-18 mm, d'un 12-60 mm et d'un 50-200 mm. Ces trois nouveaux zooms seront signés Leica et disposeront d'ouvertures maximales glissantes : f/2,8-4.

zooms leica panasonic
Prototypes des 3 futurs zooms Micro 4/3 signés Leica chez Panasonic.

On est aussi dans le prototype chez Fujifilm, avec la présentation des optiques 2017 : il y aura un 23 mm f/2, un 50 mm f/2 et un 80 mm f/2,8 Macro. Parallèlement, Fujifilm a aussi été obligé d'annoncer les optiques de son nouveau système GFX (6 au total) : un 63 mm f/2,8, un 120 mm f/4, un 32-64 mm f/4 au moment du lancement puis un 23, un 45 et un 110 mm par la suite.

optiques fujinon moyen format
Les nouveaux objectifs Fujinon capables de couvrir un capteur de 43,8 x 32,9 mm.

Même chose chez Leica, on reste dans le domaine de l'annonce. La firme allemande a dévoilé sa roadmap d'optiques pour son hybride SL. Après le 24-90 mm f/2,8-4, le 90-280 mm f/2,8-4 et le 50 mm f/1,4 qui se fait attendre, on devrait voir arriver un 35 mm f/2, un 75 mm f/2, un 90 mm f/2 et un 16-35 mm f/3,5-4,5.

futures optiques leica SL
Et voici les mock-up des futurs objectifs Leica SL ! (photo : RED DOT Forum)

Dans le domaine des optiques, c'est Sigma qui a le plus attiré l'attention depuis quelques semaines. La firme vient en effet de se lancer sur le marché des optiques cinéma (annonce à l'IBC) et propose sur cette photokina 3 belles optiques : un 85 mm f/1,4 Art, un 12-24 mm f/4 Art et un 500 mm f/4 Sport. Nous avons eu l'opportunité de rencontrer Monsieur Kazuto Yamaki, qui nous a confié que la firme allait se lancer sur le marché prometteur des optiques en monture FE pour les hybrides Sony A7.

L'avenir de la monture FE est rayonnant. Donc oui nous allons sortir des objectifs en monture FE dans le futur. Kazuto Yamaki


nouveautés sigma photokina 2016
Toutes les nouveautés Sigma présentées sous vitrine sur leur stand.

Tamron pour sa part a été un peu plus discret. La marque a lancé une nouvelle version haut de gamme de son 150-600 mm f/5-6,3. L'objectif, nommé G2, inaugure probablement un nouveau niveau de gamme pour les objectifs SP. Très logiquement, on devrait voir apparaître dans les mois/années à venir un SP 24-70 mm f/2,8 G2 et un SP 70-200 mm f/2,8 G2 : affaire à suivre...

Tamron SP 150-600 mm f/5-6,3 Di VC USD G2 : prise en main
Nous avons réalisé une prise en main du nouveau 150-600 mm Tamron.

Samyang est l'outsider qu'il faut surveiller de près ! La firme a multiplié les annonces ces derniers mois avec, entres autres, ses deux focales fixes autofocus pour hybrides Sony A7 et l'annonce d'une nouvelle série d'objectifs haut de gamme pour les reflex. Nous avons rencontré un responsable de la marque qui nous a expliqué qu'elle n'en resterait pas là : autofocus, puis stabilisation et enfin zooms sont au programme !
 optiques premium samyang : prise en main
Le nouveau 14 mm f/2,8 haut de gamme de Samyang.

Tokina aussi s'intéresse de près à la monture FE, nouvel eldorado des opticiens. La firme vient de lancer une nouvelle gamme Firin de focales fixes et bientôt de zooms. Le premier de cette série est un 20 mm f/2.

nouveau tokina firin

Zeiss pour sa part continue de développer ses gammes existantes. Pas de nouvel Otus ou de nouveau Batis cette année, mais 3 nouveaux Milvus (gamme manuelle pour reflex) avec un 15, un 18 et 135 mm et un nouveau Loxia (monture FE manuelle) : un 85 mm f/2,4.

stand zeiss photokina 2016
Quand on vous dit que les Otus sont des objectifs lourds et imposants !

Enfin, nous avons été agréablement surpris de voir que plusieurs sociétés se lancent dans la production d'optiques innovantes, dont des optiques suisses (Irix) avec la possibilité de régler la dureté de la bague de mise au point, des formules optiques folles chez Laowa, des looks à l'ancienne chez Voigtlander ou encore des répliques historiques chez Lomography...

Éclairage : Profoto donne le tempo

Du côté des flashs et autres accessoires d'éclairage, certains fabricants historiques se sont montrés quelque peu timorés en termes de nouveautés. Broncolor avait notamment fait cavalier seul, il y a quelques mois de cela, en annonçant les nouveaux flashs sur batterie Siros L en dehors de tout salon.

C'est donc bel et bien Profoto qui a su s'attirer les feux des projecteurs. En plus des gros bras de son directeur général Anders Hedebark, la société ne présentait en effet pas moins de trois nouveaux produits sur son stand : le nouveau flash de studio monobloc Profoto D2, le générateur Pro-10 et la télécommande radio Air Remote TTL-S destinée aux utilisateurs de boîtiers Sony. Pour une plus grande facilité d'utilisation et une efficacité accrue, tous trois misent sur leur compatibilité avec la technologie AirTTL.

Flash de studio monobloc Profoto D2
Le flash Profoto D2 (à droite).

Générateur Profoto Pro-10
Le générateur Profoto Pro-10.

Télécommande radio Profoto Air Remote TTL-S
La télécommande radio Profoto Air Remote TTL-S.

Une brève marche parmi les différents stands d'éclairage suffisait à constater le nombre impressionnant de systèmes de flashs compacts qui inondent désormais le marché. En plus des diverses copies de B1 et B2 de plus ou moins bonne facture, se montraient ainsi des produits dont les constructeurs vous sont certainement familiers. Phottix dévoilait notamment l'Indra500LC TTL, une nouvelle itération du flash phare de la marque désormais compatible avec les systèmes de déclenchement radio Laso et Canon RT, tandis que Bowens présentait les gammes XMS (flashs sur secteur) et XMT (flashs TTL sur batterie), Multiblitz le M6-TTL, SMDV le Briht-360 TTL et Godox le AD600.

Flash Bowens XMS1000
Le flash Bowens XMS1000.

Flash Multiblitz M6-TTL
Le flash Multiblitz M6-TTL.

Des accessoires photo en pagaille

Considéré dans son ensemble, le marché des accessoires photo ne semble pas péricliter et des produits extrêmement variés ont ainsi rythmé nos allées et venues parmi les stands de la photokina. Du côté de la bagagerie, notre regard s'est notamment arrêté sur la série Lowepro Flipside Trek ainsi que sur la gamme de sacs Manfrotto Windsor dont le style urbain et rétro nous a séduits.

Sac Manfrotto Windsor />
Un modèle de la gamme de sacs Manfrotto Windsor.

Si, comme Manfrotto, Benro était lui aussi sur le salon pour présenter de nombreuses gammes de trépieds, ses représentants nous ont agréablement surpris en nous annonçant l'arrivée prochaine de produits un peu différents sur le marché français. Alors qu'ils étaient jusqu'ici exclusivement en vente en Asie, nous devrions ainsi voir arriver des filtres optiques et porte-filtres Benro.

Filtres optiques Benro photokina 2016
Les filtres optiques Benro sur le stand de la marque.

Bien que les acteurs de la téléphonie aient boudé la photokina, les fabricants d'accessoires de stockage semblent quant à eux concentrer leurs efforts sur des produits destinés aux terminaux mobiles, drones et caméras d'action. Aux présentations de cartes CFast ou XQD se sont donc substituée les annonces de périphériques variés permettant la sauvegarde et le transfert de données, ainsi que leur partage sur les réseaux sociaux, et utilisant un réseau Wi-Fi ou des connecteurs Lightning ou USB-C.

Notons tout de même la performance réalisée par la société SanDisk, puisque cette dernière a profité du salon pour dévoiler le prototype d'une carte SD atteignant la capacité de 1 To ! Un nouveau record qui bat donc celui établi en 2014 avec une capacité de 512 Go.

Carte mémoire SanDisk Extreme Pro SDXC 1 To
La carte mémoire SanDisk Extreme Pro SDXC 1 To.

> Toute l'actualité de la photokina 2016
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation