Photokina : Après la tonitruante présentation du futur X100, il est temps de faire le tour du très vaste stand Fujfilm. Peu de véritables annonces : la 3D est toujours bien présente et classiquement, oserait-on dire, la firme nippone développe des applications iPad. Un retour vers le très séduisant X100 s'impose donc...

Fujifilm X100 visée
Premiers contacts avec un prototype de Fujifilm X100...

Sur le stand de Fujifilm, le nouvel X100 est clairement l'attraction du moment et il faut patienter quelques minutes pour avoir la chance de jeter un coup dans le viseur hybride du compact. C'est également l'occasion de prendre en mains ce premier prototype. Si la finition est de bon aloi, nous nous attendions à un boîtier un peu plus haut de gamme. Ici, certaines pièces (la bague de diaph notamment) sont un peu décevantes. Attention, le modèle présenté est bien une maquette et elle ne permet en rien de juger de la qualité de fabrication du boîtier. Il s'agit bel et bien d'un modèle de démonstration et toutes les fonctionnalités ne sont pas implémentées.

Ainsi, s'il est possible d'activer la visée hybride (viseur optique avec surimpression des informations), la visée directe n'est pas disponible et pour l'instant l'appareil n'affiche qu'une "image" représentant la visée.

Fujifilm X100 visée
À gauche, une image représentant la visée électronique. À droite, la visée optique avec les informations en surimpression.

Toutefois, ce prototype permet d'avoir une assez bonne idée de l'ensemble. Le boîtier assez gros (il est assez proche d'un SamsungNX100 par exemple) et la prise en mains assez réussie. La visée optique est claire et le prisme permet d'afficher de nombreuses informations comme la vitesse, l'ouverture et la sensibilité ISO. L'image ci-dessus ne le montre pas, mais il sera bien possible d'afficher un histogramme d'exposition. D'autres informations (balance des blancs notamment) pourraient également être affichées dans la version définitive. Pour l'instant, vous pouvez voir le collimateur AF et le cadre de couverture du champ photographié.

En visée directe, l'image affichée est assez claire et bien définie. L'écran LCD de 1 440 000 points devrait s'avérer un excellent atout pour le X100. Difficile toutefois de juger de l'efficacité de la visée sur cette image fixe. Il faudra donc patienter encore pour juger du niveau de contraste, de la dynamique et de la fluidité. Globalement, la visée optique tient toutes ses promesses. Voilà qui donne des impatiences dans les doigts !

Au niveau de l'interface, les commandes semblent judicieusement placées. Nous apprécions la roue codeuse à l'arrière et le basculeur cliquable, mais pour l'instant l'interface graphique est balbutiante et il est difficile de se prononcer dessus.

Réactivité

Bien sûr, l'autre point crucial du X100 reste la réactivité du compact. Là encore, impossible de poser un jugement définitif sur le prototype, mais nous avons pu faire quelques essais pour apprécier l'efficacité du système autofocus et celui-ci s'est avéré plutôt bon, même si sur un salon, les conditions lumineuses ne sont pas trop contraignantes. Nos premiers essais sont donc plutôt encourageants. Nous n'avons pas pu tester le temps de mise sous tension, l'appareil étant relié au secteur. 

Nous n'avons pas réussi à obtenir plus d'information concernant les points techniques encore obscurs. Impossible donc de connaître la définition du mode vidéo (720, 1080p ??), ni la définition de l'écran. Toutefois, là encore, il est possible d'imaginer que celui-ci affichera 1 440 000 points comme l'écran LCD situé à l'intérieur du boîtier pour la visée directe.

Le dernier point important reste bien sûr le prix. L'information officielle est qu'il serait positionné à moins de 1000 euros et les rumeurs donnent une fourchette de prix entre 600 et 1000 euros. Pour les informations techniques définitives et sans doute le véritable prix, il faudra patienter jusqu'au moins de janvier. Jusqu'à là, tout est encore permis !

Et le reste...

Le stand Fujifilm ne se limite pas au X100 et la marque fait bien sûr la part belle à la photo stéréoscopique avec le W3, le seul appareil numérique double objectif grand public disponible. Fujifilm reste toujours le seul constructeur à proposer une véritable famille stéréoscopique avec un appareil pour la prise de vue, un système d'impression papier (création d'un réseau lenticulaire) et des cadres numériques stéréo.

Fujifilm impression papier 3D
Quelques exemples de tirages papier stéréoscopiques. Pour l'instant, la commande de ses tirages nécessite un aller-retour vers le Japon et un délai de 15 jours environ.

Au niveau de la prise de vue, Fujifilm présente également quelques boîtiers argentiques comme le moyen format GF670W ou les rigolos instamatic. Du côté prospective, Fujifilm dévoile également quelques nouvelles applications pour iPhone, iPad pour réaliser facilement un livre photo. La marque présente également un logiciel de reconnaissance des personnes associé à un logiciel de création de livres photo sur les tables tactiles Microsoft Surface. 

 
Fujifilm création livre photo ipad reconnaissance visage fujifilm table microsoft
À gauche, le logiciel de création de livre sur iPad et à droite une impressionnante démonstration de manipulation d'images à la main sur une table tactile Microsoft Surface.



PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation