Depuis le 25 novembre 2015, et ce jusqu'au 30 janvier 2016, la galerie Argentic, à deux pas de la rue Mouffetard, propose un florilège de clichés des plus grands photographes de la période humaniste.

Les Humanistes

Les grands noms sont presque tous là : Willy Ronis, Sabine Weiss (retrouvez notre rencontre avec la photographe), Robert Doisneau, Édouard Boubat et Henri Cartier-Bresson, sont présents dans cette petite galerie photo nichée au cœur du 5e arrondissement.

Pendant deux mois vous pourrez donc plonger dans le Paris des années 40 à 60, à travers le regard des plus grands photographes de cette époque. Clichés noir et blanc éparpillés dans ce petit espace, c'est l'occasion de (re)découvrir des œuvres originales, et signées.

C’est Baltard qu’on assassine - Jean-Claude Gautrand
C’est Baltard qu’on assassine. © Jean-Claude Gautrand. Courtesy Galerie Argentic.

Choix judicieux, chaque tirage est emblématique du photographe et de son époque. La rédaction ne saurait que vous conseiller d'aller jeter un œil à cette belle exposition, qui privilégie clairement la qualité à la quantité. Vous n'admirerez en effet que quarante photographies. C'est peu, et au vu de la qualité des tirages choisis, on ne peut que regretter de ne pas en voir plus.

Les deux amies - Edouard Boubat
Les deux amies. © Edouard Boubat / Rapho.

Et si ce n'est pas la photographie humaniste qui vous attire jusqu'à la rue Daubenton, vous pourrez toujours passer la porte de la galerie Argentic pour vous plonger dans la multitude d'ouvrages vendus sur place, ou bien pour acquérir quelques tirages anonymes pour offrir ou décorer votre intérieur.

Les Humanistes
Du 25 novembre 2015 au 30 janvier 2016
Galerie Argentic
43 Rue Daubenton,
75005 PARIS

> Le site de la galerie
Lire également :
> Une matinée avec Sabine Weiss
> Toute l'actualité
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation