Phase One étend le concept du Sensor+ à son nouveau dos numérique P40+. Le temps d'une présentation, nous avons eu la possibilité de réaliser quelques images avec le nouveau venu. De quoi examiner de plus près les résultats en mode Sensor+.

Le nouveau Dos Phase One P40+ jongle entre sa pleine définition de 40 millions pixels (de 50 à 800 ISO) et une définition recomposée de 10 millions de pixels en mode Sensor+. Le choix du mode se fait par un simple switch sur le dos.
Les capteurs Sensors+, inaugurés sur le P65+, offrent la possibilité de regrouper 4 pixels pour ne créer qu’un seul pixel image de meilleure qualité. Ce regroupement réduit le bruit de fond du fichier, en conservant la dynamique extrême de 12,5 diaphs. En contrepartie, la définition est divisée par quatre. Pour un meilleur rapport signal bruit, l’énergie lumineuse collectée sur quatre photosites est rassemblée en un seul point de l’image. Cette astuce, bien connue, permet au signal de l’image de surpasser les courants électroniques de fond qui sont à l’origine des bruits colorés. Contrairement à d’autres marques, le regroupement de l’énergie électrique des photosites se fait dans le capteur, avant même le traitement électronique, ce qui améliore encore ce rapport signal bruit.

Le regroupement des pixels se fait également sur un choix original des pixels qui permet de perdre moins de détails que le traditionnel regroupement des pixels.
phaseone P40+ regroupement traditionnel
Regroupement traditionnel des pixels
phaseone P40+ regourpement traditionnel
Répartitions des nouveaux pixels ainsi créés

Répartitions des nouveaux pixels verts ainsi créés.
On voit qu’il y a des trous et des chevauchements qui provoquent un manque de définition.



Regroupement des pixels par Phase One

Répartitions des nouveaux pixels créés par le Sensor+

Répartitions des nouveaux pixels verts créés par le Sensor+.


Ce choix crée un alignement diagonal des pixels verts regroupés. Il n’y a ni chevauchement, ni trou. La définition reste constante sur toute l’image.

Le Phase One P40+ face au reflex
Il faut rappeler que les capteurs Phase One n’utilisent pas de filtre anti-aliasing, ce qui garantit une meilleure netteté à nombre de pixels égal. La capture se fait sur le plein format de ce capteur de 32,9 x 43,9mm. Ce qui permet de jouer, comme aucun reflex, sur la profondeur de champ. En effet, à cadrage égal, plus le capteur est grand, plus la profondeur de champ est réduite. Phase one est fier d’annoncer une cadence de rafale de 1,2 images par seconde (ips) en 40 Mpix et de 1,8 ips en 10 Mpix. Une cadence bien inférieure à celle de n’importe quel reflex 10 Mpix. Il est vrai que les reflex sont limités en Raw sur la durée des rafales. Le buffer forcera le reflex à s’arrêter une fois celui-ci rempli. Il faut donc choisir entre des rafales rapides de quelques secondes avec un reflex, et des rafales plus lentes jusqu’au plein de la carte mémoire sur le P40+.

Les deux images suivantes illustrent la gestion du bruit de fond par le P40+.


Cette image shootée à 800 ISO en pleine définition de 40 Mpix dévoile ses légers défauts dans les noirs. (vous pouvez cliquer sur l'image pour télécharger le fichier original)


Cette seconde image shootée également en 800 ISO, en mode Sensor+ à 10 Mpix est dépourvue de bruit de fond. Les courbes du visage sont continues sans effet d’escalier. (vous pouvez cliquer sur l'image pour télécharger le fichier original).
Nous reviendrons plus tard sur le sujet avec des fichiers à 1600 et 3200 ISO.

Premier avis
Toutes photos produites par le P40+ et examinées lors d’un shooting parisien, sont d’une qualité impressionnante. Malheureusement, le ticket d’entrée reste inaccessible à la majorité des Pros. Comptez 14990€ HT pour le P40+ ou 16990€ HT avec le boitier moyen format Phase ONE 645 AF et le 80mm.

La concurrence fait rage : une marque propose boîtier moyen format, optique et dos 31 Mpix, à moins de 10 000€ HT. Les meilleurs reflex coutent moitié prix et suffisent dans la majorité des cas. Les bénéfices de la technologie Sensors+ sur les dos numériques Phase One sont évidents sur écran à 100%, seront-ils aussi évidents pour l’acheteur au moment de faire son chèque ?

Spécifications techniques du Phase One P40+ :

P 40+ en mode « pleine résolution »:
Résolution : 40 mégapixels
Taille des pixels : 6 x 6 microns
Mode de Compression : IIQ large: 40 Mo, IIQ small: 26 Mo
Echelle des sensibilités : 50, 100, 200, 400, 800
Rafales : jusqu’à 1,2 ips
P 40+ en mode « Sensor+ »:
Résolution : 10 mégapixels
Taille des pixels : 12 x 12 microns
Mode de Compression : IIQ large: 10 Mo, IIQ small: 7 Mo
Echelles des sensibilités : 200, 400, 800, 1600, 3200
Rafales : jusqu’à 1,8 ips
Boitier compatibles :
Phase One 645 AF, Mamiya 645AFDII/ AFDIII, Mamiya RZ67 PRO IID avec adaptateur,
Hasselblad H1 and H2, Hasselblad 555ELD, 553ELX, 503CW et 501CM, Contax 645.
Chambres 4 x 5" compatibles grâce au FlexAdaptor :
Arca Swiss, Cambo, Linhof, Toyo, Sinar, Plaubel, Horseman.

Prix : nu 14 990€;
avec le boitier Phase One 645 (dérivé du Mamiya AF 645) et le 80mm f /2,8 : 16 990€.
Les dos Phase One sont distribués en France par Prophot numérique : www.prophot.fr

PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation