Lors du Forum de la HD, qui se déroulait les 7 et 8 juin, nous avions rendez-vous avec un improbable appareil : le 645D de Pentax. Celui-ci, uniquement disponible au Japon pour l'instant, pouvait être manipulé par les heureux visiteurs. Récit d'une première prise en mains.

Pentax 645D prise en mains forum de la HD
Pour la première fois exposé en Europe, le 645D attirait les foules et le stand Pentax n'a pas désempli pendant tout le salon.

Pentax 645D prise en mains forum de la HD
Certains journalistes sont, semble-t-il, assez séduits par ce moyen format numérique.

Présenté en moke-up, sous cloche depuis déjà quelques années, le Pentax 645D est devenu est une réalité en ce mois de mars pour le marché japonais. Pour le moins frileux, Pentax a d'abord réservé la production des 645D au territoire nippon tout en observant les différentes réactions des professionnels sur les différents marchés et notamment celui de la France. 

Lors d'une interview, Yazid Belmadi, responsable de la communication chez Pentax France, insistait sur la principale difficulté à lever avant la commercialisation du produit en France : la mise en place d'un service professionnel. 
Un obstacle en voie d'éradication, puisque lors du Forum de la HD (les 7 et 8 juin), Pentax a annoncé la commercialisation du 645D en France pour la fin de l'année 2010 ou le début 2011. Une bonne nouvelle pour Pentax et surtout une superbe carte à jouer pour séduire professionnels et experts avec un moyen format atypique et très affriolant en attendant un très hypothétique 24x36.
 
Autant le dire immédiatement, il était impossible de prendre des clichés avec le 645D présenté, les deux emplacements SD étant bloqués. Vous n'aurez donc pas droit à une petite montée ISO réalisée sur place ou quelques clichés en pleine définition pour apprécier la qualité des photodiodes, du traitement et de l'optique. Pour plus de précisions sur les caractéristiques techniques, vous pouvez également vous reporter à notre présentation du Pentax 645D

Nous nous contenterons d'une prise en mains, mais qu'elle prise en mains ! Avec le nouveau D-FA 645 55mm F2.8 AL [IF] SDM AW, le 645D est finalement assez léger (environ 1500 g) et se manipule facilement. Le boîtier est bien équilibré et la large poignée assure une bonne préhension.


Singularité d'une rencontre : le Sony NEX-5 (le plus petit compact à objectif interchangeable du moment) et le Pentax 645D...

L'ensemble reste toutefois assez imposant et on reste assez loin de la compacité d'un Leica S2 par exemple. Un coup d'œil dans le viseur rassure : la visée est claire, large et au final très agréable. Dans ce domaine, seul le viseur du Hasselblad H4D40 lui tient la dragée haute. 

Le plus impressionnant reste sans doute les analogies entre le moyen format et les reflex de la marque et notamment le K-7. Alors que la plupart des boîtiers MF actuels restent d'une utilisation parfois capricieuse (nous avons passé pas mal de temps à essayer de trouver certaines options sur les H4D40 et certains dos Leaf, parfois sans succès...), le 645D présente une interface graphique complète et intuitive pour régler facilement les nombreuses options du boîtier. Mieux encore, le 645D est bardé de raccourcis (cela reste impressionnant) pour modifier à la volée certains paramètres : sensibilité ISO, bracketing, mise au point, système de mesure de la lumière, flash, balance des blancs... Une opulence rare, voire unique et réellement confortable.



Au dos, l'écran probablement identique à celui du K-7 de 7,6 cm est un peu brillant, mais reste parfaitement lisible en extérieur. La définition VGA (640x480 pixels, 920 000 points) permet une bonne lisibilité des menus. Technologie CCD oblige, le 645D ne permet pas d'afficher la visée directe sur l'écran LCD ni sur un moniteur informatique ou un téléviseur. Il serait toutefois possible de diffuser les images via les connexions vidéos sur un moniteur externe pour un contrôle du cadrage.

Au niveau de la connectique, vous trouverez une prise HDMI, un connecteur USB, une sortie vidéo et une prise pour l'alimentation secteur.



La cage reflex du 645D reste imposante avec au fond un capteur de 44x33 mm doté d'un système antipoussière par vibrations du filtre passe-bas.



Autre point intéressant, l'autofocus se révèle très impressionnant. Le nouveau système SAFOX IX+ sur points se montre très véloce avec le 55 mm motorisé SDM (ultrasonique). Sur ce plan, le 645D de Pentax prend une bonne longueur d'avance sur la concurrence, même face au tout récent Leica S2. On pourra juste regretter une répartition un peu trop rapprochée au centre de l'image, les 11 collimateurs ne couvrant au final qu'une faible proportion du cadrage.

Pentax 645D prise en mains forum de la HD

La batterie du 645D est annoncée pour 800 déclenchements, ce qui confère au boîtier une bonne autonomie.



Premier avis :
Probablement proposé à la vente pour la fin de l'année pour 9000 euros nu et 10 000 euros avec le nouveau 55 mm (le coefficient de conversion est de 0,8x), le Pentax 645D a de sérieux atouts pour séduire à la fois les professionnels, mais également les photographes avertis. En effet, le parc d'optique 645 Pentax est conséquent et il n'est pas improbable que de nombreux photographes soient tentés de ressortir leurs anciennes optiques avec ce nouveau boîtier. L'excellente prise en mains, l'ergonomie étudiée, l'autofocus réactif et le prix raisonnable sont autant d'arguments qui devraient également intéresser les professionnels qui cherchent à se démarquer et qui souhaitent proposer une qualité d'image au-delà du 24x36. 

Reste bien sûr à confirmer ces premières impressions avec une étude de la qualité des images. Pour cela, il faut encore patienter quelque temps.
Vous pouvez également consulter notre interview de Yazid Belmadi, lors de la présentation du 645D. Notez qu'une erreur s'est glissée dans les propos et que le viseur ne couvre pas 100% du champ, mais bien 96%.


Le Forum de la HD était également l'occasion de rencontrer les différents distributeurs de matériel photo en France. Il était possible de discuter avec le revendeur Phase One / Mamiya, de manipuler la gamme numérique Leica, de voir l'étendue de la gamme d'accessoires vidéo chez MMF-Pro, d'utiliser le dernier Hasselblad H4D40 ou encore prendre en main les derniers dos Leaf chez Techni Cine Phot. Les grands noms du reflex étaient également présents avec des stands Nikon et Canon.


Le stand Prophot.
Le stand Leica.
 

PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée