Avec le K-30, Pentax se veut rassurant : Ricoh / Pentax fait toujours des reflex ! Que les pentaxistes se réconfortent, ils ne sont pas abandonnés. Suite au rachat de Pentax par Ricoh il y a presque un an, les annonces côté reflex ont été nulles, la marque semblant se concentrer sur les compacts à objectifs interchangeables avec les Q et K-01.

Pentax K-30
Le Pentax K-30 présente un nouveau revêtement plutôt original.

Jusqu'à aujourd'hui, la gamme de reflex Pentax ne comptait que le K-5 et le K-r. Une ligne de produits qui faisait le grand écart entre un modèle haut de gamme et un modèle beaucoup moins ambitieux et disponible à un peu plus de 400 euros.

Penax K-5
Pentax K-5
Pentax K-r
Pentax K-r

Avec le nouveau K-30, qui succède logiquement au K-20, Pentax propose un boîtier intermédiaire richement doté, dont la fiche technique ressemble à s'y méprendre à celle du modèle haut de gamme. Vous trouverez donc un capteur APS-C 16 Mpix qui déjà fait ses preuves dans le K-5 (bonne gestion du bruit jusqu'à 6400 ISO et possibilité de grimper à 25 600 ISO), un viseur optique 100%, une construction tout temps avec de nombreux joints, un mode vidéo HDTV 1080, un écran 921 000 points et deux molettes pour des réglages facilités. La cellule d'exposition reste identique (77 segments) et le module autofocus est identique à celui du K-01, c'est-à-dire le dernier en date chez Pentax, qui ne permet toujours pas la mise au point automatique en vidéo... La stabilisation mécanique intégrée reste un atout solide pour le K-30. Quelques petits raffinements, toujours appréciables, sont toujours présents comme le niveau électronique ou la possibilité d'alimenter, via un accessoire, le reflex avec des accus AA. Espérons que Pentax ait conservé un obturateur très silencieux comme sur le K-5.

Quelques éléments en moins...

Pour réduire la facture du nouveau venu, Pentax a toutefois supprimé quelques fonctionnalités du K-5 comment l'écran LCD de rappel sur l'épaule droite du reflex, la prise synchro flash (avant tout utile en studio) et quelques éléments de l'interface comme le sélecteur de mode autofocus ou de mesure d'exposition. Certaines touches changent également de place comme le bouton vert "panique" ou la commande pour le réglage de la sensibilité ISO. La rafale est légèrement plus lente (6 contre 7 vps) et le bracketing d'exposition moins large (3 vues contre 5 sur le K-5). Petit détail, le K-30 n'enregistre les raw qu'au format DNG. Adieu .PEF donc.

Notons que le K-30 apporte ses évolutions avec notamment en vidéo avec l'arrivée d'une entrée son stéréo intégrée avec réglage du  niveau sonore (mais pas de sortie casque pour la vérification) en plus de la prise pour micro externe, la présence d'un codec moderne (H.264) et la cadence «cinéma» à 24 vps. Étonnamment, la prise HDMI disparait...

Pentax K-30 dos
Le Pentax K-30 présente une ergonomie simplifiée par rapport au K-5.


Disponibilité et prix

Le nouveau boîtier reflex sera disponible vers la fin du mois de juin pour les tarifs suivants :

K30 nu = 799 €
K30 + 18/55 DAL =899 €
K30 + 18/55 DAL + 50/200 DAL = 999 €
K30 + 18/55 DAL + 55/300 = 1049 €
K30 + 18/135 WR=1099 €

Il sera proposé en 3 coloris : noir, bleu et blanc

Pentax K-30 version bleue et blanche

Notre premier avis

L'arrivée du K-30 est, nous l'avons déjà dit, rassurante. Pentax poursuit donc, avec Ricoh, sa gamme de reflex en témoigne également l'arrivée d'un nouveau 50 mm f/1,8. Un signe qui laisse augurer de belles choses pour la Photokina de septembre prochain. Le K-30 propose un excellent rapport qualité / prix, mais il faut bien noter que le K-5 est d'ores et déjà disponible pour un prix sensiblement identique avec une fiche technique un peu plus musclée. Le prix du nouveau reflex devrait logiquement être moindre en boutique et le K-5 bientôt être remplacé. Pour un nouveau boîtier, nous aurions apprécié quelques nouveautés plus marquantes comme la présence d'une prise USB 3, un autofocus fonctionnel en vidéo, une sortie HDMI, une interface graphique largement revue ou un écran monté sur rotule. 
En proposant un capteur APS-C à 24 Mpx à moins de 700 euros avec le D3200, Nikon a posé de nouveaux jalons pour la photographie numérique qu'il est désormais difficile d'ignorer et sur ce plan le K-30 se trouve défavorisé. Toutefois, l'accumulation de pixels ne fait pas tout et le K-30 a de sérieux arguments à faire valoir (stabilisation intégrée, viseur 100% large, rafale à 6 vps...). Le choix est plus large. Tant mieux.
Source : Pentax France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation