Secret déjà passablement éventé (le NC-1, nom de code du produit, est à peu près partout sur Internet), le Pentax Q est désormais officiel, et avec lui c'est un acteur de plus qui vient prendre pied dans le monde du compact à objectif interchangeable.  Et Pentax insiste bien sur un point: il s'agit du plus petit compact à objectifs interchangeables du moment. Le Q fait 98 x 57,5 x 31 mm pour 200 g avec batterie et carte SD. C'est effectivement moins qu'un Panasonic GF3 avec ses 108 x 57 x 33 mm pour 264 g avec SD et batterie.

Pentax Q face avec le 47 mm f/1,9
Pentax Q équipé de la focale fixe 47 mm f/1,9.

Mais avec le Pentax Q, le constructeur prend un peu le marché à rebours. Si tout le monde essaie de produire du compact à grand capteur, Pentax pour son premier produit a choisi un capteur CMOS de 1/2,3 pouces rétro-éclairé (BSI : Back Side Illuminated) affichant une définition de 12,4 Mpx effectifs. On est assez loin des APS-C choisis par Sony ou Samsung, et des 4/3 de chez Olympus et Panasonic.

Alors faut-il réellement comparer le Pentax Q aux autres compacts à objectifs interchangeables (NEX, Pen, G ou NX) ou faut-il le mesurer à d'autres compacts experts plus "classiques" comme l'Olympus XZ-1 ou les Canon G12 et Nikon P7000 ? Nous y reviendrons.

Pentax Q : le boîtier

La taille

L'argument principal du Q, selon Pentax, est sa taille lilliputienne. Le boîtier est en effet très petit et peu épais (98 x 57,5 x 31 mm). Mais contrairement aux compacts classiques qui disposent de zooms rétractables, le Q possède des objectifs interchangeables. Pour réellement comparer les boîtiers il faut donc prendre en compte ces objectifs et notamment le zoom transstandard équivalent à un 27,5-83 mm. Celui-ci mesure 48 mm ce qui devrait porter le Pentax Q à environ un peu plus de 7 cm soit un tout petit peu moins que l'Olympus Pen E-P1 équipé d'un 14-42 mm qui atteint lui 8 cm. La différence est certes mesurable, mais dans un petit sac, est-elle si importante ?

On se demande donc pourquoi la baïonnette Q est aussi large et les optiques aussi imposantes pour capteur aussi petit, alors qu'un Panasonic TZ20 dispose d'un zoom 20x dans un corps à peine plus gros. Pentax aurait-il dans les cartons des optiques pouvant fonctionner avec des capteurs plus grands ? Cela semble peu probable, mais la question reste entière.

L'impressionnant viseur optique (en option).

Si le Q est dépourvu de viseur optique, un accessoire (dont le prix n'est pas annoncé) sera disponible. Un viseur optique venant se greffer sur le porte flash et qui ne fonctionne qu'avec l'optique 47 mm. En outre, il semble qu'aucune information (ISO, batterie...) ne soit transmise dans la visée. Avec cet accessoire, le Pentax Q perd définitivement son statut de petit appareil. 

Le capteur

Depuis l'avènement des COI (Compact à Objectifs Interchangeables), la communication des différents acteurs (Olympus, Panasonic, Samsung, Sony) a toujours été la même : nos boîtiers plus petits utilisent un capteur de grande taille identique à celui-ci utilisé dans certains reflex. Vous obtenez donc la même qualité photographique avec notamment une gestion de la profondeur de champ et un bruit électronique maîtrisé.

Pentax Q face avec vue sur le capteur
La monture Q fait 40 mm de diamètre. Au fond : le capteur.

Pentax prend donc le concept à contrepied et propose un boîtier équipé d'un capteur identique (1/2,3") à celui qui équipe de nombreux compacts actuels. Ce capteur, mesure environ 4,6 x 6,2 mm dispose d'une surface environ 8 fois moindre qu'un capteur 4/3 Panasonic ou Olympus (13 x 17,3 mm). Ce capteur est sans doute très proche de celui qui équipe le Sony WX5. 

Qui dit petit capteur dit deux choses : une profondeur de champ importante (les focales utilisées sont très courtes) et un bruit électronique prononcé (la taille des photodiodes est d'environ 1,54 µm). Concernant le bruit électronique, le Pentax Q devrait logiquement se rapprocher des performances du Sony W55 (testé sur Les Numériques) avec de bons clichés jusqu'à 800 ISO . Quant à la profondeur de champ, elle sera difficile à gérer.

Ce capteur permet d'enregistrer sur des cartes SD / SDHC / SDXC des images en RAW (DNG en12 bit) en utilisant une plage de sensibilité allant de 125 à 6400 ISO, ajustable par tiers de stop. La stabilisation est confiée au capteur et non à l'optique (comme sur tous les Pentax), ce qui permettra à toutes les optiques d'en bénéficier. De même le capteur est doté d'un mécanisme anti-poussière. La rafale permet d'atteindre des séquences à 5 i/s.

En plus des images le Pentax Q sait enregistrer des vidéos Full HD (Mpeg4-AVC / h.264) à 30 images par seconde, mais avec une piste son mono. La durée d'enregistrement maximale est de 25 mm, sauf si la température interne devenait trop élevée. Dans ce cas l'enregistrement serait coupé d'office pour protéger l'appareil. 

Pentax Q de dos

Le reste des données techniques

Le dos du Pentax Q est équipé d'un écran LCD 3 pouces d'une définition de 460 000 pixels couvrant 100% du champ de vision. Sa batterie enfin est donnée pour une autonomie de 230 images en moyenne avec 50% d'utilisation du flash interne, et de 250 clichés sans flash, ce qui tout juste suffisant dans le cadre d'une utilisation un peu intensive.

Pentax Q flash
Le flash escamotable du Pentax Q.

Malgré ses dimensions réduites, le Q dispose d'un flash intégré éjectable (NG 7 à 200 ISO en m) et d'une griffe porte accessoire qui devrait logiquement permettre de piloter les flashes de reportage de manière sophistiqué (P-TLL). Rien n'est indiqué concernant la possibilité de piloter des flashes distants sans fil à partir du flash intégré.

Pentax Q cotés
D'un côté les cartes SD, de l'autre la batterie.

Ergonomie

Le Pentax Q fait bonne impression (nous ne l'avons malheureusement pas eu en mains). Son look rétro est plutôt réussi et son châssis en alliage de magnésium devrait être une bonne combinaison pour séduire les photographes. Le boîtier reprend les codes d'un compact expert avec un molette de réglages, un barillet pour les modes d'exposition (P,S,A,M) et le mode vidéo (il n'y a pas de touche pour un enregistrement direct), un trèfle pour accéder rapidement à certains réglages (ISO, balance blancs, flash, motorisation) et 3 commandes. 

La touche verte est personnalisable et vous pouvez lui associer une fonctionnalité au choix parmi le mode panic (remise en mode auto), la mémorisation de l'exposition, le choix du format d'enregistrement (Raw, JPeg sans doute) ou la prévisualisation. L'imposante molette avant est également personnalisable et vous pouvez lui affecter au choix les Smart Effect, les styles d'image, les filtres numériques ou les ratios d'image (4/3, 3/2, 1/1 et 16/).

Pentax Q menu pour le réglage de la molette frontale
Le menu de configuration de la molette avant sur le Pentax Q.

Le Pentax Q regorge de filtres numériques (Smart Effect, Filtres numériques : aquarelle, traitement croisé, noir & blanc, fish-eye, postérisation...) qui permettront aux photographes de décupler leur créativité. Le petit capteur ne permettant pratiquement pas de jouer avec la profondeur de champ, un filtre numérique bokeh est disponible pour flouter l'arrière-plan et faire ainsi ressortir le sujet photographié, notamment en portrait. 

Pentax Q dessus
Le Pentax Q vu de dessus et de dessous...Pentax Q dessous
Sous l'appareil : les connexions A/V, USB et HDMI.

Les optiques Q

Ce boîtier miniature est équipé d'une nouvelle monture Pentax Q. Pour accompagner le lancement de ce premier appareil, Pentax commercialise également cinq optiques. Ces dernières sont réparties en deux gammes; la série "Hautes Performances" dotée d'une monture métallique, et la série "Unique" à la monture plastique.

Pentax et le système Q
Le système Pentax Q au complet !

La série High Performance sera composée d'une focale fixe (47 mm f/1.9) et d'un zoom (27,5-53 mm f/2,8-4,5). Notez que ces optiques disposent d'un obturateur central et d'un filtre de densité neutre. Dans la gamme Unique un Fisheye (équivalent 17,5 mm f/5.6 avec une couverture de champ de 160°) côtoiera un grand angle (équivalent 35 mm f/7,1) et un télé (équivalent 100 mm f/8). Ces optiques, dont nous ne connaissons pas les tarifs n'ont pas de diaphragme. Voici un tableau récapitulatif des propriétés des 5 optiques annoncées. Vous remarquerez que leur nom répond à une nomenclature spécifique (Pentax 01, 02, etc.). Les Pentax 04 et 05 sont également appelées dans les documents Pentax "Toy Lenses". Si le prix est très attractif, ces optiques pourraient renforcer l'aspect ludique du Q. Toutefois, avec les nombreux filtres créatifs, l'intérêt s'avère moins évident.

Pentax Q les optiques
Le gamme optique Q de Pentax. Un objectif macro et une focale fixe grand-angle manquent à l'appel.
 
Nom
Pentax 01
Pentax 02
Pentax 03
Pentax 04
Pentax 05
Monture
Pentax Q (monture métal)
Pentax Q (monture métal)
Pentax Q (monture plastique)
Pentax Q (monture plastique)
Pentax Q (monture plastique)
Construction (éléments / groupes)
8/5
8/7
6/5
4/3
3/3
focale (équiv 35mm)
8,5 mm
(47 mm)
5-15 mm
(27,5-83 mm)
3,2 mm
(17,5mm)
6,3 mm
(35 mm)
18 mm
(100mm)
Ouverture
f/1,9
f/2,8-4,5
f/5,6
f/7,1
f/8
Distance mini de MaP
20 cm
30cm
9 cm
7 cm
27 cm
Longueur mini
23 mm
48 mm
30,5 mm
25 mm
19,5 mm
poids
37 g
96 g
29 g
21 g
18 g
           
           

> La fiche technique du Pentax Q sur le site Internet de Pentax

Le Pentax Q devrait être disponible mi-septembre au prix de 700 euros équipé de la focale fixe 47 mm. Le salon de la photo sera une bonne occasion pour découvrir le nouveau venu.

Premier avis

Le "Q" de Pentax, il fallait oser ! Nous ne nous étendrons pas sur le choix du nom qu'il faudra assumer en toutes circonstances. Le boîtier ne manque pas d'originalité et mise avant tout sur le côté ludique de la photo avec sa pléthore de filtres, ses optiques "en monture plastique" (Toy Lenses) pour des effets singuliers, son optique 47 mm lumineuse en standard (alors que la concurrence mise sur un grand-angle) et son petit capteur 1/2,3".

Dans tous les cas, c'est toujours une excellente chose de voir un acteur majeur se lancer dans un secteur en expansion. Pour le moment chacun tâtonne un peu et cherche la formule gagnante. Et à ce titre le Pentax Q a sa chance. Sa bonne bouille, son apparente bonne qualité de fabrication plaident en sa faveur. Mais la taille du capteur associée à son prix très élevé risque de faire grincer des dents. Les nôtres en tout cas un peu.

Nous aurions adoré voir le Q de Pentax avec un plus gros capteur... car pour ce prix on trouvera une ribambelle de produits de taille comparable, en 4/3 ou en APS-C. Et au final on risque de se demander pourquoi payer 700 € pour un Q et non pas 500 € pour un G12 qui offre un zoom 5x plus polyvalent (plus long que le 27,5-83 mm et disposant d'un vrai mode macro) ou un NEX-5 doté d'un plus gros capteur.

L'argument de l'optique interchangeable est valable, à condition que le parc d'optiques soit conséquent. Sony avec ses NEX a bien contourné le problème en proposant un kit d'entrée plutôt bon marché et en annonçant la disponibilité d'une dizaine d'objectifs sous sa marque propre assez rapidement (nous les attendons toujours par ailleurs...). En magasin, le Pentax Q viendra chatouiller les compacts experts moins chers (Olympus XZ-1, Panasonic LX5, Nikon P7000...), mais il sera immanquablement en concurrence avec quelques poids lourds comme les GF3 de Panasonic et les NEX C3 positionnés sur le même segment tarifaire. Il nous semble donc que Pentax a généreusement surestimé le prix de son modèle Q. Seuls des tests élogieux pourraient nous mener à penser le contraire. 

Deux compacts concurrents au Pentax Q, mais sans objectifs interchangeables.

Olympus XZ-1 test review
Olympus XZ-1
Canon S95
Canon S95

Sony NEX-5 et Pansanonic GF2 (en attendant le GF3) deux autres concurrents...

Sony NEX-5 Panasonic GF2


Source : Pentax France
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS