Truel Pentax K-1, Canon 6D et Nikon D750

Il s'est fait attendre de longues années et le teasing orchestré par Pentax nous laissait espérer peu de nouvelles avant le printemps. Cette semaine, Pentax a cependant officialisé son reflex 24 x 36, le K-1, en dévoilant sa fiche technique complète et même des modèles de pré-série avec lesquels nous avons pu faire quelques déclenchements. Étonnamment, l'appareil n'intègre pas tout le savoir-faire de la marque. Et alors qu'on s'attendait à un produit très professionnel, son tarif le place plutôt en concurrence des Nikon D750 et Canon EOS 6D. Ce qui nous a inspiré ce petit truel de fiches techniques.


Tout dans le capteur

La véritable force du Pentax K-1 face à ses concurrents, c'est évidemment son capteur. Alors que Canon et Nikon qui proposent à leur catalogue plusieurs reflex à capteur 24x36 ont fait le choix d'une définition modeste, Pentax a doté son K-1 d'un capteur de 36,4 Mpxl. Il pourrait ainsi séduire les utilisateurs en recherche de haute définition ou de marge de recadrage qui n'auraient pas les moyens de s'acheter un Canon EOS 5Ds / 5Ds R ou un Nikon D810. Et pour ce prix, le K-1 propose des résultats proches de ce qui existe en plus haut de gamme chez Canon et Nikon, à savoir une netteté accrue par l'absence de filtre passe-bas. La plage de sensibilité est également supérieure à celle des EOS 6D et D750. Autre point positif en faveur du K-1, son système de stabilisation par le capteur qui permet l'usage d'optique plus simple et moins couteuse.

Moins dans la vitesse

Côté vitesse d'exécution, il faudra comparer en labo et sur le terrain, mais le K-1 n'est assurément pas un appareil taillé pour le sport avec une rafale à seulement 4,4 images par seconde, équivalente à celle du Canon mais largement surpassée par le Nikon D750 à 6,5 im/s. Son autofocus n'est pas non le plus performant. Meilleur que le Canon, Il est dépassé par les 51 collimateurs du D750, mais pourrait faire valoir une meilleure efficacité grâce à un nombre plus important de capteurs croisés, de 25 contre 15 sur le Nikon et seulement 1 sur le Canon. Son obturateur est le plus rapide des trois appareils et permet de monter à 1/8000s.
 

En pratique

En pratique, le K-1 possède de beaux atouts. Son viseur couvre 100% du champ, comme le D750, alors que le 6D avec ses 97% laisse aveugle une partie de champ photographié. Son écran orientable est également un plus face au Canon. Reste à savoir si son articulation un peu complexe ne va pas jouer en sa défaveur face au Nikon qui présente un système plus classique déjà éprouvé sur de nombreux modèles. Seul le D750 est équipé d'un flash intégré, ce qui facilite grandement l'usage avec des flashs externes et ne manquera pas d'être un argument tangible pour les adeptes du strobisme. Tous les appareils sont équipés du Wi-FI, mais seuls le K-1 et le 6D possèdent en plus un GPS, ce qui devient de plus en plus utile pour le référencement et l'archivage des images. Bien que le Pentax K-1 et le Nikon D750 possèdent tous deux des prises casque et micro, aucun des trois appareils n'est réellement taillé pour la vidéo.
 

Conclusion

Au regard des trois fiches techniques, force est de constater que le Canon fait pâle figure. Reste à son avantage l'argument du prix, et celui d'une gamme optique récente et très vaste, ce qui manque encore au Pentax K-1, malgré l'annonce simultanée des 15-30mm f/2,8 et 28-105mm f/3,5-5,6. En pratique, la compétition se joue plutôt entre le Nikon D750 et le Pentax K-1. Le premier est plus rapide, en rafale et dans ses aptitudes à détecter un sujet, et possède un flash intégré. Mais pour tous ceux qui ont un besoin de définition important, le Pentax K-1 possède de solides arguments auxquels s'ajoutent une protection contre les intempéries grâce à des joints d'étanchéité et un GPS. Il est donc mieux armé pour le reportage ou les voyages. Mais sur ce point, on pourra également lui reprocher un poids nettement supérieur à ses concurrents ainsi qu'une autonomie énergétique vraiment faible...
 

COMPARAISON DES CARACTÉRISTIQUES

  Pentax K-1 Canon EOS 6D Nikon D750
Définition 36,4 Mpx 20,2 Mpx 24,3 Mpx
Taille du capteur 24 x 35,9 mm 24 x 36 mm 24 x 36 mm
Filtre AA non oui oui
Capteur stabilisé oui non non
       
Sensibilité 100-204 800 ISO 100-25 600 (ext. 50-102 400) ISO 100-12 800 (ext 50-51 200) ISO
       
Collimateurs 33 11 51
Dont croisés 25 1 15
Plage de fonctionnement -3 EV / +18 EV -3 EV / +18 EV -3 EV / +19 EV
       
Mesure d'expo capteur RGB 86 000 pts 63 zones Capteur RVB 91 000 pts
Compensation d'expo +/-5 EV +/-5 EV +/-5 EV
       
Obturation max. 30 s à 1/8000 s 30s à 1/4000 s 30s à 1/4000 s
       
Rafale max 4,4 im/s 4,5 im/s 6,5 im/s
Nb max. JPEG en rafale 70 1 250 10
Nb max. RAW en rafale 17 17 10
       
Viseur pentaprisme pentaprisme pentaprisme
Grossissement 0.7x 0,7x 0,7x
Couverture 100% 97 % 100 %
       
Taille écran 8 cm 7,7 cm 8,1 cm
Définition écran 1 037 000 points 1 040 000 points 1 229 000 points
Orientable oui non oui
Tactile non non non
       
Wi-Fi oui oui oui
NFC non non non
Bluetooth non non non
GPS oui oui non
Intervallomètre oui non oui
USB 2.0 2.0 2.0
Prise micro oui oui oui
Sortie casque oui non oui
Sortie HDMI oui oui oui
Synchro X oui non oui
       
Flash intégré non non oui
NG - - 12
Synchro flash 1/200 s 1/180 s 1/200 s
       
Format film MPEG4 / H.264 MPEG4 / H.264 MPEG4 AVC/H.264
Résolution max 1920x1080 1920x1080 1920x1080
Cadence 24p (60i/50i/30/25 en HDTV) 30p/25p/24p 60/50/30/25/24p
       
Autonomie max 760 photos 1 080 photos 1 230 photos
Poids (nu / batterie) 1 010 g 770 g 840 g
 


Lire aussi :

Pentax K-1 Présentation et caractéristiques
> Test du Canon EOS 6D
> Test du Nikon D750

> Tous nos tests de reflex
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation