La 16e édition de Paris Photo ouvre ses portes, ce jeudi 15 novembre, avec comme écrin pour la seconde fois, la nef du Grand Palais. Cette année, aucun pays à l'honneur, aucune région du monde n'est mise en lumière, comme pour les éditions précédentes.

Le fil conducteur est donné par un regard, celui de David Lynch. Cette figure emblématique du cinéma américain des 25 dernières années à l'univers aussi onirique qu'étrange, a sélectionné une centaine de photographies parmi le millier d'artistes exposés. Sélection que l'on retrouve dans l'ouvrage « Paris Photo vu par David Lynch » édité par Steidl.


Tokyo Compression, 2009/ 2010 © Michael Wolf, Robert Koch Gallery

Si l'on choisit de découvrir le salon en se laissant porter par le cheminement visuel de David Lynch - aisément identifiable par un cartel noir sous l'œuvre choisie - on est porté par le lien entre toutes les photographies est un vocabulaire tout à fait lynchien. Stéphane Duroy à la galerie in camera, Charlote Dumas chez Paul Andriesse, Daido Moriyama chez Sage Paris, Alec Soth chez Weinstein, pour ne citer qu'eux. Des tirages classiques, beaucoup de noir & blanc, des paysages nocturnes, des portraits dérangeants, des grands formats, le regard de David Lynch est ouvert à la diversité des approches et des époques.


© Noritoshi Hira, 2011

En parcourant ce salon, l'idée que la photographie veut de plus en plus être « à la hauteur » de la peinture s'avère, la taille des formats ne trompe guère. Certains artistes, comme par exemple Nicolas Dhervillers, la référence picturale à l'histoire de l'Art est directe avec son « Hommage à Bouguereau ».
A cette tendance, une seconde réponse avec la présence de galeristes affectionnant, les petits tirages, les tirages d'époque et avec eux la redécouverte des grands noms de ceux qui ont fait l'histoire de la photographie du XXe siècle.


© Feng Fangyu, Magda Danysz Gallery

Quelques coups de cœur dans ce parcours. La série Tokyo Compression de Michael Wolf chez Robert Koch Gallery, le choix de la galerie japonaise Taka Ishii pour des photographies sur le quartier Shinjuku, à la Jörg Maass Kunsthandel, le set de 6 tirages de Gerhard Richter, l'héritage culturel chinois revisité par Feng Fangyu à la galerie Magda Danysz, les portraits remarquables du sud-africain Pieter Hugo chez Stevenson et les tirages miniatures de Jan Wenzel chez Kleinschmidt Fine Photography.

La 16e édition de Paris Photo s'avère donc toujours éclectique, certes, mais sans surprise. Voilà les collectionneurs  rassurés, mais une pichenette de singularité et un brin d'audace aurait donné un peu plus d'écho à cet évènement majeur de la photo.

Grand Palais
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
Du jeudi 15 nov. au dimanche 18 nov. de 12h à 20h.
Tarif : 28€ !!! (vous apprécierez le geste généreux de l'organisation pour rendre l'art photographique accessible au plus grand nombre...)

Lire également :
> Le Mois de la Photo 2012 : notre sélection d'expositions



Source : Paris Photo
PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS