Avec le Lumix DMC- L10, Panasonic inaugure un "nouveau genre" dans le monde des reflex. Alors que nous attendions avec une certaine impatience le remplaçant du Panasonic Lumix FZ50, il se pourrait bien que celui-ci n'arrive finalement jamais (mais Panasonic peut encore nous réserver des surprises). La raison ? L'arrivée du nouveau reflex Lumix DMC-L10. En effet, les technologies présentes sur les bridges sont désormais disponibles sur un reflex. D'ailleurs, le nouveau Lumix DMC- L10 présente quelques similarités avec le FZ50 (présenté à droite) : le design est assez proche et beaucoup de commandes sont situées de manière identique.

Panasonic Lumix L10 -FZ50


Panasonic Lumix DMC-L10 (téléchargez la fiche technique)
Capteur : Live MOS au format 4/3 de 10 millions de pixels
Antipoussière : intégré : Supersonic Wave Filter (identique à celui qui équipe les reflex Olympus)
Mise au point : AF TTL par détection de phase (3 points) et AF par détection de contraste (11 points) en mode LiveView
Mesure d'exposition : TTL sur 49 zones  et sur 256 zones en mode LiveView, pondérée centrale, spot
Mode d'exposition : P,S,A,M, scènes
Obturateur : 60 à 1/4000 s (mécanique)
Flash : TTL flash NG11 (ISO 100), synchro 1/160 s, griffe pour flash FL360/FL500
Visée : viseur optique (pentamiroir), couverture 95%, grossissement 0,92x (oculaire loupe 1,2x livré avec l'appareil), sur écran LCD (100%)
Écran : 2,5'', 207000 pixels sur rotule (rotation sur 270°)
Format : JPEG, RAW, RAW+JPEG Fine, RAW+JPEG standard (au format 4:3, 3:2 et 16:9)
Stockage et interface : un slot SD, USB 2, vidéo
Cadence : 3 i/s illimité en JPEG, limité à 3 vues en RAW
Sensibilité : 100-1600 ISO
Alimentation : Batterie Li-Ion 1320 mAh
Poids : 480 g boîtier nu
Dimension : 134,5 x 95,5 x 77,5 mm
prix : 1300 euros avec un 14-50 mm f/3,8-5,6 Leica disponibilité fin octobre début novembre

Si les appareils bridges représentent une sorte de "passerelle" entre les compacts et les reflex, le Lumix DMC-L10 est une sorte de synthèse entre les bridges et les reflex. En effet, le reflex "emprunte" un certain nombre de technologies jusqu'alors réservées au bridge tout en conservant la visée optique, principale caractéristique d'un boîtier reflex. Ainsi, vous retrouverez sur le Lumix DMC-L10 un écran LCD rotatif sur 270° (idéal pour des prises de vue originales ou macro), une visée sur écran LCD (avec autofocus), le système de détection des visages (jusqu'à 15 visages) pour la mise au point et l'exposition), le système d'ISO Intelligent (propre à Panasonic) qui permet à l'appareil d'adapter automatiquement la sensibilité en fonction des mouvements du sujet ou la fonction Extra Optical Zoom pour étendre les capacités du zoom optique en recadrant les images (1,8x). On pourra juste regretter (vraiment) l'absence d'un mode vidéo. Et lorsque l'on pose la question, les ingénieurs de Panasonic restent assez évasifs et prétextent des problèmes techniques difficilement compréhensibles. La vidéo resterait-elle (encore) la chasse gardée des compacts et des bridges ?

Écran 2,5'' rotatif 270° (207 000 pixels) pour le LiveView
L'un des atouts du Lumix L10 est sans doute son écran LCD rotatif de 2,5''. Celui-ci adapte automatiquement la luminosité de l'écran en fonction de la lumière ambiante. En mode LiveView (visée sur écran LCD comme sur un compact ou un bridge), la rotation de l'écran permet de viser facilement au-dessus de sa tête ou au contraire au ras du sol pour une prise de vue macro. On pourra juste regretter une définition (207 000 pixels) un peu limitée.

Utilisable comme un bridge ou comme un reflex
En mode visée sur écran, on a l'impression d'avoir un bridge entre les mains et vous retrouverez alors les mêmes sensations puisque le Lumix L10 est équipé des mêmes technologies. En mode LiveView, l'autofocus utilise le système de détection de contraste sur 11 points sélectionnables alors qu'en mode reflex (visée optique), il utilise le système AF par différence de phase sur 3 collimateurs. La mesure de la lumière est également différente selon le mode de visée. En mode LiveView la mesure s'effectue sur le capteur et sur 256 segments. En mode reflex, il faudra se contenter de 49 zones de mesure. Toutefois, la principale différence réside dans la réactivité de l'appareil, le mode reflex étant sensiblement plus rapidement que le mode LiveView. En mode la LiveView le système de détection des visages avec suivi du sujet (pour l'autofocus et l'exposition) est également disponible. IL est intéressant de noter que Panasonic livre avec le L10 une loupe qui permet d'améliorer la visée optique par un grossissement supplémentaire de 1,2x.

Live MOS 10 mégapixels
Difficile de se prononcer sur la qualité des images délivrées par le L10. Avec le nouveau capteur à 10 Mpx Live MOS, Panasonic assure que la sensibilité des photodiodes est restée identique à celle des capteurs à 7,5 millions de pixels, malgré une réduction de la taille des photodiodes (2,2 micromètres). Le Lumix L10 intègre le processeur de traitement des images Venus Engine III.

Leica D Vario-Elmar 14-50 mm f/3,8-5,6 MEGA O.I.S.

Le L10 est livré en kit avec un 14-50 mm griffé Leica qui ouvre, malheureusement, à f/3,5 en grand-angle. Une faible luminosité compensée par la présence d'un stabilisateur optique (la stabilisation n'est pas intégrée dans le boîtier contrairement aux reflex Olympus).

Antipoussière
Le Lumix L10 hérite du système antipoussière Supersonic Wave Filter développé par Olympus.

Au chapitre des petits regrets, on notera la présence d'un mode RAW propriétaire (pas de DNG).

Panasonic Lumix L10 face



Panasonic Lumix L10 dos

Panasonic Lumix L10 flash


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation