Panasonic dévoile aujourd'hui le GX1, un compact à objectifs interchangeables dans la lignée des GF (écran fixe et sans viseur électronique) en version expert avec molette et commandes personnalisables.

Panasonic GX1 flash
Le Panasonic GX1 se dote d'une poignée plutôt bien dessinée qui facilite la prise en mains du compact. Avec le nouveau 14-42 mm motorisé (vraie révélation de cette fin d'année), le boîtier est très compact.

Alors que la gamme GF s'oriente depuis le GF2 vers une simplification de l'interface pour toucher un public plus large, une nouvelle branche fait son apparition : la GX. S'inspirant fortement des lignes du GF1, le nouveau compact à objectifs interchangeables GX1 s'adresse plus aux photographes experts avides de réglages. 

Fiche technique

Au cœur du nouveau boitier, vous retrouverez le capteur Live MOS 16 Mpx qui équipe déjà le Panasonic G3 (testé) et probablement l'un des meilleurs modèles avec celui du GH2 pour la plateforme Micro 4/3. Le plage ISO s'étend désormais jusqu'à 12800 ISO et la puce de traitement des images Venus Engine dispose désormais de 3 coeurs pour traiter les données. Le mode rafale permet de dépasser légèrement la cadence de 4 vps (vues par seconde) en pleine définition et peut grimper à 20 vps avec un obturateur électronique (4 Mpx seulement). Côté vidéo, le GX1 enregistrement en AVCHD 1080 à la cadence de 30 images pleines par seconde (60 images entrelacées en sortie) et un mode 720p (60 i/s) est également disponible. Notez qu'il est désormais possible d'enregister les vidéos dans un conteneur MP4 beaucoup plus simple à lire sur les équipements électroniques (1080p à 30 i/s). Le son est capté en stéréo, mais les deux micros sont très proches l'un de l'autre. Il est également possible de prendre des photos pendant l'enregistrement vidéo en 2 Mpx (1920x1080 pixels). 

Le GX1 dispose toujours d'un autofocus très rapide (doublement de la fréquence d'analyse des images) annoncé à 0,09 s avec la nouvelle optique 14-42 mm X. Des données qu'il nous faudra valider en studio avec notre chrono. Le mode autofocus dispose désormais d'un mode AFF (AF Flexible) qui permet de verrouiller la mise au point sur un sujet en appuyant à mi-course sur le déclencheur. Si le sujet se met en mouvement, le système le suit automatiquement. Cette fonction peut naturellement se désactiver. Le GX1 disposant d'un écran tactile (460 000 points, mais toujours pas multipoint), vous pouvez également réaliser le point sur un sujet en le désignant du doigt sur l'écran. Un mode "plein écran" permet d'ailleurs de réaliser le point sur n'importe quelle zone de l'écran. Un mode manuel est également disponible afin de pouvoir, par exemple, utiliser des objectifs anciens. Dans ce cas, un zoom dans l'image (x4, x5, x10) permet d'affiner la mise au point.

Panasonic succombe également aux styles d'image avec des filtres artistiques qui permettent de créer directement à la prise des vue de sympathiques effets comme le sténopé ou la miniature. Ces effets sont par ailleurs disponibles en mode vidéo.

Côté connectique, le GX1 propose une sortie HDMI, A/V et une prise pour une télécommande. La batterie (identique à celle qui équipe le G3) délivrerait 11% d'autonomie en plus grâce à différentes optimisations. 

Prise en mains

La prise en mains du boîtier s'avère très agréable. Plus compact qu'un GF1, le GX1 dispose surtout de la nouvelle optique 14-42 mm f/3,5-5,6 X rétractable et motorisé. Pour la taille d'une optique pancake (20 mm f/1,7 chez Panasonic) vous disposez d'un zoom 3x intéressant et très facile à ranger dans un petit sac ou dans une poche. Certes, le déploiement du zoom n'est pas aussi rapide que sur la version manuelle (plusieurs vitesses de zooming sont disponibles pour un contrôle très fin du zoom), mais le gain de place est vraiment appréciable et la mise sous tension n'est pas vraiment pénalisée par ce zoom rétractable.

Panasonic GX1 dos interface
Le GX1 dispose toujours d'une "trop" petite molette cliquable à l'arrière et d'un nouveau port de communication pour les accessoires qui rend le nouveau viseur LVF2 incompatible avec les précédents G disposant de cette connectique.

Panasonic GX1 interface graphique onglet rectractableContrairement au GF3 qui fait disparaitre les commandes sous l'écran tactile, le GX1 propose pléthore de boutons en plus de l'écran tactile. Le boîtier dispose de deux commandes personnalisables (Fn1 et Fn2) et deux boutons modifiables sur l'interface tactile (ils apparaissent sous la forme d'un onglet déployable, cf. illustration à droite). Vous pouvez assigner jusqu'à 25  fonctions à ces commandes, ce qui permet de personnaliser aisément le fonctionnement de l'appareil. Vous disposez notamment d'une nouvelle fonction One Push AE sorte de mode "anti panique" qui bascule l'appareil d'une simple pression des modes P,S,A et M en mode P décalable. 

Les positions C1 et C2 du barillet permettent également d'enregistrer deux configurations d'appareils pour un accès rapide à des réglages particuliers.



Panasonic GX1 vue de dessus
Flash, griffe accessoire, micro stéréo, molette des programmes d'exposition, déclencheur, enregistrement vidéo et iA, le dessus du GX1 est bien équipé.

Le GX1 dispose d'une orientation automatique des images avec toutes les optiques G (seuls les objectifs OIS permettaient l'orientation automatique auparavant) et vous profiterez d'un horizon artificiel et d'un niveau électronique pour cadrer correctement vos images.

Avec le GX1, Panasonic introduit en option (environ 200 euros)  un nouveau connecteur (sous la griffe porte accessoire) et un nouveau viseur électronique DMW-LVF2 inclinable. Ce dernier est une version amovible du viseur intégré du G3 qui affiche donc 800x600 pixels (affichage séquentiel avec des effets arc-en-ciel à craindre...). Le grossissement est important (0,7x) l'affichage fluide et assez bien contrasté. Dans ce domaine, le viseur du Sony NEX-7 devrait toutefois rester largement devant en terme de précision et de confort d'utilisation. Attention, ce nouveau viseur n'est compatible qu'avec le GX1. En outre, son installation augmente sérieusement l'encombrement du boîtier.

Panasonic GX1 et viseur électronique
Équipédu nouveau viseur électronique DMW-LVF2, le Panasonic GX1 perd sa compacité et une grande partie de son intérêt face à un G3 par exemple.

Le Panasonic GX1 sera livré en kit avec le nouveau 14-42 mm f/3,5-5,6 X (zoom motorisé et format très compact) pour 800 euros. Il sera disponible en noir et argent et devrait arriver sur les étales pour Noël. 

Premier avis

Le GX1 est la déclinaison experte du GF1 attendu depuis l'introduction de la gamme GF. Avec son nouveau capteur 16 Mpx, son autofocus rapide et son zoom rétractable et motorisé (livré en kit), le compact à objectifs interchangeables devrait séduire les photographes à la recherche d'un boîtier discret, facilement paramétrable et disposant d'un large choix d'optiques (toutes les optiques Micro 4/3 Panasonic ou Olympus sont compatibles). L'arrivée d'un écran tactile est toujours appréciable, même si l'intégration est toujours limitée (pas de navigation dans les menus via le doigt, ni de gestion multipoint pour zoomer dans une image avec deux doigts). Dommage que le GX1 ne propose pas une version inclinable de l'écran (à l'image des NEX de Sony) pour offrir un confort de visée supplémentaire, mais si les angles de vision sont très larges. Dommage également que les ingénieurs de Panasonic n'aient pas réussi à réduire le bruit de l'obturateur, voire à la supprimer. Le déclenchement d'un GX1 est donc toujours aussi bruyant, contrairement aux Nikon 1.
Le nouveau viseur optionnel (200 euros) est une bonne idée, mais fait grimper rapidement la facture qui devrait frôler les 1000 euros.

Prise en mains du Panasonic GX1


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation