Attendu depuis déjà quelques mois et objet de nombreuses rumeurs, le GF2 est officiellement dévoilé par Panasonic ce matin en ouverture du Salon de la Photo.
Encore plus petit, le Panasonic GF2 est une douce évolution du précédent modèle qui avait marqué les esprits en septembre de l'année dernière.

Panasonic GF2 face prise en mains
Le nouveau Panasonic GF2 est pratiquement 20% plus petit que le GF1 et environ 7% plus léger. Comme sur le NEX-5, la monture dépasse un peu du boîtier. Contrairement aux Pen E-P1 / E-P2 d'Olympus ou aux NEX de Sony, le GF2 dispose d'un flash intégré.

Plus petit, plus léger

Bien sûr, ce qui surprend en premier lieu avec le GF2, ce sont les dimensions réduites du compact à objectif interchangeable. Par rapport au précédent modèle, le nouveau G s'allonge légèrement (128 contre 119 mm) mais devient plus fin (32,8 contre 36,3 mm) et moins haut (67,8 contre 71 mm). Quelques millimètres certes, mais la différence est palpable. Toutefois, le GF2 reste notablement plus volumineux que les petits NEX (110,8 x 58,8 x 38,2 mm) de Sony. Le dessin général du compact reste assez proche de l'ancien et si l'on note ci et là quelques modifications, elles sont souvent d'ordre cosmétique. Vous noterez par exemple la poignée en forme de vague, mais toujours aussi peu présente. Dans une orientation grand public, le GF2 s'est visuellement allégé : l'interface est beaucoup plus dépouillée.
 

Écran tactile et nouvelle interface

Ainsi, la molette des choix d'exposition (mode P,S,A,M, mode scène...) a tout simplement disparu entraînant au passage la suppression du levier pour la motorisation (mode rafale, retardateur, brackerting). Il ne reste sur le dessus qu'un déclencheur, le levier de mise sous tension et deux commandes pour activer l'enregistrement vidéo et le mode Intelligent Auto (iA). Bien sûr, ces modes n'ont pas complètement disparu et seront disponibles via l'écran LCD tactile que nous détaillons plus bas.
Vous noterez au passage les deux micros pour l'enregistrement sonore stéréo. On reste assez circonspect sur la qualité de la stéréo vu l'écart peu important des deux entrées.

Panasonic GF2 dessus prise en mains
Plus de molette P,S,A et M. Le GF2 signe clairement son orientation grand public avec un mode automatique (iA) mis en avant.

Le connecteur au dos de l'appareil (sous la griffe flash) est toujours présent et permet de raccorder soit un viseur électronique (pas d'évolution de ce côté-là) ou un accessoire pour brancher un micro stéréo. Au passage, les ingénieurs de Panasonic ont doté le GF2 d'un enregistrement sonore ajustable sur 4 niveaux. Voilà qui est intéressant, mais assez inutile sans prise casque pour vérifier le niveau sonore.

Panasonic GF2 dos prise en mains
Le principal changement du GF2 n'est qu'à peine visible ici : il s'agit de l'écran LCD tactile.

Le dos de l'appareil évolue notablement et étonne par son dépouillement. Alors que nous comptions pas moins de 12 touches sur le GF1, le nouveau modèle n'en possède que 8. La raison ? Un nouvel écran de 7,6 cm (460 000 points) tactile. De nombreux réglages s'effectueront donc au doigt et comme sur le G2, il sera possible d'indiquer directement sur l'écran la zone de mise au point pour prendre la photo : pratique. Dans le côté pratique toujours, la touche Q.Menu sera désormais personnalisable. 
Panasonic promet une nouvelle interface graphique, il faudra patienter encore un petit peu pour la découvrir.

12 Mpx, pas plus

A l'intérieur du GF2 vous trouverez un capteur MOS de 12 Mpx. Ceux qui attendaient le capteur 16 Mpx multi-aspects présenté en grande pompe avec le GH2 en seront pour leurs frais. Dommage, car ce dernier est plus que prometteur. Toutefois, le boîtier est équipé de la puce de traitement du signal Venus Engine FHD qui permet de bénéficier de l'Intelligent Resolution Technology. Celle-ci permet un traitement approprié des images selon la nature des sujets. Au niveau du système autofocus, le compact à objectif interchangeable n'accède pas non plus au nouveau système autofocus du GH2 qui s'avère 2 fois plus performant. 

Panasonic GF2

Vidéo HDTV 1080

Le capteur 12 Mpx permet une lecture de 4 canaux simultanément et autorise ainsi l'enregistrement vidéo en HDTV 1080 à la cadence de 60 i/s (ou 50 i/s) en mode entrelacé. Il est important de noter que le capteur, en sortie, délivre des images pleines à la cadence de 30 ou 25 i/s. Le débit est alors de 17 Mbit/s et le format est de l'AVCHD. En mode HDTV 720 (AVCHD et Motion JPeg), le GF2 est capable d'enregistrer des vidéos à 60 ou 50 i/s en mode progressif (le capteur délivre 30 ou 25 i/s et les images sont simplement dupliquées pour atteindre la cadence). Dans tous les modes vidéo, l'autofocus continu est fonctionnel. Pour profiter directement des vidéos, le GF2 dispose d'une sortie miniHDMI de type C pour connecter un téléviseur compatible. Notez que Panasonic semble généraliser la sortie USB propriétaire, ce qui est bien dommage.

Panasonic GF2 cote

Et en plus...

Les modes créatifs, désormais de rigueur, sont bien présents sur le GF2. Vous pourrez donc choisir parmi 8 possibilités du mode My Color pour donner des effets spécifiques (Cinema, Monochrome, Dynamic Art, Silhouette...) à vos images. Le nouveau G est naturellement compatible avec l'optique 3D qui permet de créer des images stéréoscopiques. 

Notre premier avis :

Avec le GF2, Panasonic tente de redonner un peu de souffle à la série GF tenue en étau entre sympathique Olympus E-PL1 et un Sony NEX-5 ravageur. Certes, le nouveau venu à quelques avantages indéniables comme un écran 7,6 cm tactile qui améliore notablement la prise en du GF2. Plus simple, plus intuitif, le nouveau Lumix devrait séduire le débutant à la recherche d'un compact performant (autofocus rapide, belle qualité d'image...) qui peut se transformer à l'occasion en véritable petit caméscope HDTV 1080.
Pour autant, nous regrettons que Panasonic ne soit pas allé un peu plus loin dans sa démarche en agrémentant le GF2 d'un vrai mode rafale (il est limité à 3,2 i/s ) notamment pour la réalisation d'images panoramiques, d'un niveau électronique pour s'assurer de l'horizontalité des prises de vue ou d'un capteur multi-aspects comme sur le GH2. Dommage également que Panasonic n'ai pas réussi à intégrer un écran sur rotule pour faciliter le cadrage en vidéo notamment. Les plus pinailleurs déploreront quant à eux l'absence de sortie casque.

Restent deux inconnues importantes : le prix et la disponibilité. Le GF2 devrait être vendu en kit avec le 14-42 mm f/3,5-5,6 et le plus récent 14 mm (28 mm eq. 24x36) f/2,5. Nous vous tiendrons naturellement au courant.

Face à la concurrence :

Sony NEX-5

Le Panasonic GF2 vise directement le Sony NEX-5 qui s'est largement vendu cet été. Face à lui, le GF2 présente essentiellement un écran LCD tactile (pour un usage facilité), un flash intégré et une gamme d'optiques beaucoup plus large. 
Le NEX-5 prend toutefois l'avantage sur quelques points notamment l'écran LCD affichant 920 000 points inclinable, un capteur de type APS-C plus grand, un mode rafale à 7 i/s, un mode panoramique et 3D facile à mettre en œuvre. Les deux compacts à objectifs interchangeables disposent d'un mode vidéo HDTV 1080 avec autofocus et son stéréo. 

 

Olympus E-PL1

Face à l'Olympus E-PL1, le GF2 propose un écran tactile 460 000 points plus détaillé, un autofocus un peu plus réactif (notamment en mode continu), une molette de réglage très pratique et un mode vidéo HDTV 1080 stéréo plus en phase avec les critères actuels, même si ce mode est plus gourmand en ressource. Le E-PL1, plus ancien, dispose toutefois d'une stabilisation mécanique intégrée qui fonctionne avec toutes les optiques et notamment les pancakes très plats qui font tout l'intérêt du format Micro 4/3. 

Samsung NX100

Autre marque proposant des compacts à objectif interchangeable, Samsung aligne le NX100 sur le créneau grand public. Celui-ci dispose d'un capteur APS-C plus grand (meilleure gestion de la profondeur de champ) et un superbe écran de 7,6 cm AMOLED qui offre un contraste impressionnant. Côté interface, le NX100 propose une nouvelle touche iFn pour accéder rapidement à certains réglages comme la sensibilité ISO ou la balance des blancs. 
Le Panasonic GF2 oppose un écran 7,6 tactile, une stabilisation optique dans son optique de kit (14-42 mm f/3,5-5,6, alors que le 20-50 mm du NX100 n'est pas stabilisé), un mode vidéo HDTV 1080 stéréo absent du modèle Samsung, ainsi qu'un flash intégré. 



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation