Sur les traces d'Olympus et de son Pen E-PL1 plus grand public, Panasonic annonce le G10, un G1 allégé et disposant d'un mode vidéo, le tout pour un prix compétitif de 549 euros avec un 14-42 mm f/3,5-5,6.

Panasonic G10 lumix
 Principal atout du nouveau G10, son prix : 549 euros tout équipé.


À la recherche d'un meilleur prix
Les nouveaux appareils de la série G (objectifs interchangeables) restent des produits assez élitistes avec un ticket d'entrée assez élevé. Alors que les premiers G étaient avant tout destinés à un public relativement averti, Panasonic a décidé d'élargir son audience en proposant un modèle à un tarif plus étudié.

Pour 150 euros de différence avec le nouveau G2, le G10 présente le même design, mais une finition bien différente. Si les G1/G2 ont un touché agréable et de qualité, le G10 est beaucoup plus plastique. Toutefois, la finition reste de qualité, mais inspire immédiatement moins confiance. Le boîtier est également livré avec un 14-42 mm moins qualitatif que le 14-45 mm habituellement livré. L'optique reste stabilisée, mais ne dispose plus des commutateurs sur l'objectif. Bien sûr, la différence la plus notable reste la disparition de l'écran rotatif remplacé par un modèle fixe de 7,6 cm également et affichant toujours 460 000 pixels. Celui-ci est bordé d'une large bande noire qui donne un l'effet d'un écran assez petit. L'affichage reste assez fluide, mais le traitement antireflet, pourtant nouveau, n'est toujours pas à la hauteur et les reflets restent assez désagréables et là, on ne pourra pas orienter l'écran pour modifier ça.

Panasonic G10 dos
Différence la plus notable avec les G1/GH1 et G2 : l'absence d'écran rotatif.


Un coup d'oeil dans le viseur permet également de se rendre compte que la technologie Lcos a également disparu du G10 remplacé par une visée électronique plus classique (identique à celle d'un FZ38; 202 000 points) et donc moins précise et moins agréable. L'ergonomie change également un peu avec là aussi la molette de réglage qui arrive sur l'arrière du boîtier et une commande iA sur le dessus de l'appareil.
Panasonic G10 lumix dessus

Pas de commande pour lancer directement l'enregistrement vidéo.


Malgré la présence d'un mode vidéo, la commande d'accès direct sur l'épaule de l'appareil n'est plus présente; dommage. Pour le reste, le G10 est finalement très semblable au nouveau G2. Il intègre un capteur 12 Mpix (identique à celui des G1/GF1) et le processeur de traitement des images est le nouveau Venus Engine HD2. Pourtant, le nouveau G10 ne délivre pas de vidéo au format AVCHD, mais utilise le codec Motion JPeg. D'ailleurs et étonnamment, le G10 n'affiche pas ses ambitions en vidéo HD sur la carcasse, le logo HD n'étant également plus présent. Toutefois, le G10 conserve la sortie HDMI pour profiter facilement des images et des vidéos HD sur un téléviseur compatible.
Panasonic G10 sans objectif

Le Panasonic G10 équipé d'un capteur 12 Mpix et du processeur Venus Engine HD2


L'autofocus reste identique (et donc assez performant) et le G10 dispose de la batterie de nouveautés Lumix à savoir le nouvel algorithme de traitement des images "intelligent résolution" pour un traitement localisé des images en fonction des textures (accentuation, traitement du bruit électronique).

Le Panasonic Lumix G10 sera disponible début juin avec le 14-42 mm pour 549 euros.

Notre premier avis :
Alors qu'Olympus a décidé de modifier le design de son boîtier "grand public" (E-PL1), Panasonic n'a pas jugé bon de modifier le design ou l'interface du G10. Le nouveau modèle reste donc relativement complexe à utiliser et l'interface graphique également identique, ne vient pas au secour du débutant. Dommage, car le G10 est par ailleurs séduisant, car il dispose d'un autofocus performant et d'un mode vidéo HDTV 720p. L'absence de vidéo AVCHD n'est pas réellement un problème et certains utilisateurs préféront ce choix, les fichiers étant plus facilement utilisables sur des petites configurations d'ordinateur. Le viseur électronique est certes moins bon que ceux des G1/G2, mais reste tout à fait utilisable et viendra au secours du photographe en plein soleil par exemple. Pour la qualité d'image, nous sommes en droit d'attendre des images assez proches de celles délivrées par le G1, le nouveau processeur Venus Engine HD2 et le nouvel "algorithme intelligent resolution" devant faire leurs preuves.

> La fiche technique du Panasonic G10

Lire également :
> Test du Panasonic G1
> Test du Panasonic GH1
> Test du Panasonic GF1



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation