Cinq nouveaux compacts et bridges Panasonic sont présentés aujourd'hui. Commençons avec les deux compacts classiques : le FT10, étanche d'entrée de gamme, et le FX700, bijou tactile.

Panasonic Lumix DMC-FT10
Panasonic Lumix FT10

Avec le FT2, Panasonic proposait un vrai baroudeur, étanche à dix mètres et anti-chocs. Le FT10 le complète par le bas, avec en premier lieu une étanchéité revue à la baisse : il ne faudra plus l'emmener au-delà de 3 m de profondeur.

Le reste des caractéristiques est épouvantablement banal. Un capteur CCD 14 Mpx, un objectif 35-120 mm à la luminosité médiocre, stabilisation Mega OIS (et non le nouveau Power OIS, censé être plus efficace aux très basses vitesses), écran 6,9 cm de 230 000 points... Heureusement, il y a tout de même de la vidéo HD 720p, en Mjpeg.

Ah si, tout de même, un détail amusant : la puce de traitement est un Venus Engine IV, version dépassée depuis une bonne année (elle équipait le FZ28). Nous avons d'abord pensé à une faute de frappe (en 2010, un Venus Engine VI paraît plus logique), mais l'information est constamment répétée tout au long de la documentation concernant l'appareil...

Lancé à 279 € en août, il aura donc fort à faire pour prétendre exister à l'heure où le µ Tough-3000, doté d'un grand-angle et de 600 Mo de mémoire intégrée, se négocie sous les 200 €...

Panasonic Lumix DMC-FX700
Panasonic Lumix FX700

Depuis quelques années déjà, la gamme de bijoux Lumix compte une série de modèles tactiles. Avec le FX70 lancé en juin, on notait une évolution stylistique : l'écran envahissait la face arrière et chassait les boutons, à l'exception du basculeur lecture/prise de vues, du choix du mode et du menu.

Le FX700 vient le chapeauter. L'objectif est identique, un 24-120 mm f/2,2-5,9, de même que l'écran tactile 7,6 cm de seulement 230 000 points ; en revanche, le capteur est entièrement nouveau, puisqu'il s'agit du nouveau capteur MOS présenté ce matin.

Celui-ci ressemble beaucoup au CCD qu'il remplace : comme lui, il atteint 14 mégapixels pour une taille de 1/2,3". Cependant, comme les BSI CMOS concurrents, il offre des capacités de lecture bien supérieures : le FX700 peut ainsi prendre 10 images de 14 Mpx en une seconde, et jusqu'à 5 i/s avec un autofocus continu (on suppose que le sujet ne devra pas trop bouger !). À noter : l'appareil dispose d'un obturateur mécanique pour éviter les problèmes de "rolling shutter" (déformation des objets en mouvement, les MOS ne lisant pas l'intégralité de leur surface en un instant). À noter également, le nouveau mode rafale intelligent qui adopte une vitesse plus ou moins rapide selon les mouvements du sujet...

Autre nouveauté pour un compact Panasonic : le FX700 filmera en Full HD, avec enregistrement en AVCHD, zoom optique et son stéréo. La vidéo reste enregistrée en entrelacé, malgré la lecture progressive du capteur...

On retrouve également des fonctions apparues sur le TZ10, comme le zoom électronique avancé (qui accentue plus les zones contrastées, et nous a jusqu'ici laissés circonspects).

Le FX700 devrait arriver en septembre pour 400 € environ.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation