Comment cela, monter des objectifs Leica sur un appareil micro-4/3 (comme les Panasonic G1 et GH1) n'a rien de nouveau ? Oui, c'est vrai, Panasonic s'est laissé doubler...


Bagues MA2M (Leica M -> µ4/3) et MA3R (Leica R -> µ4/3)

Dès décembre dernier, Novoflex proposait ses premières bagues d'adaptation permettant de monter des objectifs tiers sur les appareils µ4/3. Deux bagues étaient notamment destinées aux optiques Leica, l'une pour les télémétriques de la série M (149 euros), l'autre pour les reflex de la série R (119 euros).

En avril, c'était au tour de Cosina (propriétaire de Voigtländer, opticien allemand connu pour ses optiques destinées aux télémétriques Leica) de présenter son adaptateur pour la monture M.

Panasonic est donc troisième sur le créneau, avec deux nouvelles bagues : la DMW-MA2M, destinée aux objectifs à monture M, et la DMW-MA3R, pour ceux à baïonnette R. Tous deux seront proposés au même prix : 250 euros, à partir du mois de juillet.

Pourquoi préférer ces adaptateurs à ceux de Novoflex ? En-dehors d'un anneau de protection sur le MA2M qui devrait limiter les risques de monter accidentellement les objectifs incompatibles, on se le demande.

On appréciera l'effort de Panasonic pour lister les objectifs compatibles, certains M ayant une conception particulière (arrière de l'objectif s'enfonçant très profondément dans la monture). Les Summilux 21 et 24 mm sont notamment incompatibles avec les µ4/3.

Du côté de la MA3M, c'est plus simple : tous les objectifs Leica en monture R sont compatibles.

Dans tous les cas, l'utilisation n'est pas forcément des plus simples, la mesure de lumière se faisant à ouverture réelle et surtout l'autofocus n'existant pas chez Leica (le moyen-format S2, présenté à la Photokina, sera le premier Leica à autofocus si l'on oublie les appareil Panasonic rebadgés).

> Compatibilité des objectifs Leica M et R avec les adaptateurs Panasonic (en anglais)
Source : Panasonic


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation