La non-surprise du jour vient d'Olympus, qui lance le TG-810. Ce compact blindé vient remplacer le µ Tough-8010 : étanche à 10 m, 14 Mpx, zoom 5x, il est difficile à différencier de son prédécesseur, si l'on excepte l'arrivée d'un GPS.

Olympus Tough TG-810
 


Le TG-810 est une non-surprise à deux titres. Sur le plan de la logique de gamme tout d'abord : alors que les µ Tough-3000 et µ Tough-6020 avaient été remplacés, respectivement, par le TG-310 et le TG-610, le µ Tough-8010 restait sans descendance : l'évidence soufflait qu'un TG-810 était dans les tuyaux, capable de plonger plus profond que les 5 m du TG-610.

Sur le plan photographique ensuite : le TG-810 est un µ Tough-8010, à quelques détails près. L'objectif 28-140 mm et le capteur CCD 14 Mpx sont identiques, de même que le mode vidéo HD 720p.

Résistance : tout pareil

Le style même du boîtier est semblable, et les caractéristiques de résistance sont identiques : plongée à 10 m de profondeur (le Panasonic FT3 descend à 12 m), chutes de 2 m de hauteur, froid jusqu'à -10 °C... et écrasement à 100 kg.

Une petite précision s'impose sur ce dernier point : le communiqué officiel indique que le TG-810 est "le premier appareil au monde résistant à l'écrasement jusqu'à un poids de 100 kg". Paradoxal : c'est Olympus elle-même qui a lancé le premier appareil résistant à l'écrasement, le µ 1050 SW, et le nombre de 100 kg était déjà cité sur le µ Tough-8000...

Notons au passage que cette résistance va de soi pour un appareil résistant à 10 m d'immersion : à cette profondeur, le boîtier subit une pression d'environ 60 kg par face... Olympus ferait bien mieux de communiquer avant tout sur son écran VGA (le Panasonic FT3 reste scotché à 230 000 points), sur la paupière métallique protégeant l'objectif lors de l'extinction, ou sur un prix annoncé à 300 € — soit tout de même 100 € de moins que le concurrent désigné.

GPS en plus... et facteur temps

La vraie nouveauté technique, en dehors de l'écran, est donc l'arrivée d'un récepteur GPS, gadget à la mode. On espère que l'Olympus sera un peu plus efficace que ceux que nous avons vus pulluler sur les appareils ces derniers temps : rares sont ceux capables de se localiser en moins de trois minutes, même en terrain dégagé, et aucun jusqu'ici ne nous a offert un suivi satisfaisant en ville. Si, à l'inverse, le TG-810 disposait d'un vrai GPS efficace, cela pourrait être un argument sérieux pour les voyageurs un peu aventuriers...

On espère surtout qu'Olympus aura revu drastiquement le temps de démarrage, véritable point noir de la précédente génération. Nous venons de recevoir un TG-310, et le premier lancement s'est fait en moins de trois secondes (contre 4,6 s pour le µ Tough-3000) : il y a donc de l'espoir.

> Guide d'achat : les APN étanches sur LesNumériques

Source : Olympus France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation