À la surprise générale Olympus présente le Pen E-PL1 un troisième boîtier micro4/3 trois mois à peine après le lancement du Pen E-P2. Plus petit, disposant d'un flash intégré, filmant en HDTV 720p et compatible avec le viseur électronique VF-2, le Pen E-PL1 est vendu 600 euros équipé du 14-42 mm f/3,5-5,6 soit pratiquement 400 euros de moins que son grand frère ! Décryptage.

Olympus Pen E-PL1 nu
L'Olympus Pen E-PL1 sera vendu 549 euros nu.
 

Alors que le Pen E-P2 vient à peine de quitter la rédaction, Olympus annonce un nouveau compact micro4/3 à objectifs interchangeables, le E-PL1 avec un argument majeur : son prix. Proposé à 600 euros avec le zoom 14-42 mm f/3,5-5,6. En forçant le trait, le nouveau E-PL1 est pratiquement 2 fois moins cher que le Pen E-P2 fraîchement apparu sur le marché. Attention toutefois, il faut bien garder à l'esprit que le E-P2 est livré avec le nouveau et excellent viseur électronique VF-2 alors qu'il faudra l'acquérir séparément avec le Pen E-PL1 qui dispose d'un connecteur spécifique (contrairement au Pen E-P1). Une différence de taille, puisque le VF-2 est proposé à la vente un peu plus de 300 euros (pratiquement 350 euros selon nos dernières informations) de quoi combler rapidement la différence tarifaire.

Une fiche technique intéressante
Le Pen E-PL1 pourrait quand même se révéler très intéressant pour le photographe cherchant un petit boîtier à objectifs interchangeables, mais découragé par les tarifs assez élevés des premiers modèles (Pansonic GF1 et Olympus Pen E-P2 positionné à plus de 1000 euros avec les objectifs pancake). En effet, la fiche technique du nouveau venu est en effet très proche des modèles plus haut de gamme.

Première différence notable, le boîtier un peu plus court que les P1/P2 (114,6 mm contre 120 mm), mais également un peu plus épais (41,5 mm contre 35 mm). La finition est probablement moins haut de gamme avec un peu moins de métal. Résultat : le E-PL1 est un peu plus léger : 296 g contre 335 g pour les Pen E-P1/P2. Vous retrouverez le capteur 4/3 12 Mpix (Live MOS 17,3 mm x 13,0 mm) assisté d'un système de stabilisation mécanique et d'un système de nettoyage par ondes supersoniques. Le nouveau boîtier est également équipé de la puce de traitement des images TruePic V qui devrait assurer peu ou prou la même qualité d'image que les précédents modèles. Le mode rafale reste inchangé avec 3 vues par secondes sur 10 images raw et le format des fichiers bruts reste le .ORF (propriétaire, encodage sur 12 bits).

Le mode vidéo est également identique et vous retrouverez les fichiers AVI en HDTV 720p (1280x720 pixels, 30 i/s, Motion JPeg) limités à 2 Go soit environ 7 minutes de vidéo 720p ou 14 minutes en VGA. L'enregistrement reste en mono et il faudra passer par l'adaptateur spécifique (EMA-1) pour disposer d'une entrée son stéréo. Nous pointerons également quelques petites différences comme la vitesse d'obturation limitée au 1/2000 s (1/4000 s pour le Pen E-P2), l'absence, regrettable, du niveau électronique, l'écran LCD de 6,9 cm 230 000 points (contre 7,6 cm, définition identique) ou la plage de sensibilité qui se réduit à 100 - 3200 ISO. Au passage, on regrette que le nouveau Pen intègre encore un obturateur mécanique. Celui-ci devrait donc s'avérer encore un peu "trop" bruyant.

2 molettes en moins...mais un flash intégré !
Pour le reste des spécificités techniques, c'est un copier/coller du Pen E-P2: même système de mesure de la lumière (324 zones), système autofocus par détection de contraste sur 11 points, détection des visages, suivi AF, balance des blancs personnalisable sur les axes ambre-bleu / vert-magenta, les filtres numériques, le rendu d'image i-Enhance, la reconnaissance des scènes ou les différents rendus d'exposition (high-key, low-key).
Olympus PEN E-PL1 + viseur électronique VF2 + 14-42 mm f/3,5-,56
Le viseur électronique VF-2 est vendu séparément et la facture est plutôt salée...


Le nouveau E-PL1 propose toutefois une interface largement différente des premiers Pen. Les deux molettes de réglage (roue codeuse et molette verticale) qui rendent l'utilisation du boîtier si pratique ont tout simplement disparu...Pour paramétrer le Pen E-PL1, il faudra donc passer par le sempiternel trèfle de sélection (joypad) beaucoup moins pratique et rapide. Voilà qui pourrait bien en rebuter certains...En contrepartie, Olympus annonce une nouvelle interface qualifiée de "révolutionnaire" pour les réglages. Pour les différents paramètres (ouverture, vitesse, balance des blancs, profondeur de champ), une barre de réglages et un aperçu en temps réel permettent de modifier les paramètres en déplaçant un simple curseur. Difficile de se prononcer avant de l'essayer. Nous reviendrons rapidement sur cet élément.
Olympus Pen E-PL1 flash + 17 mm f/2,8
Le Pen E-PL1 dispose d'un flash intégré !
Olympus Pen E-PL1 dos
Le connecteur pour le viseur électronique et les accessoires est bien présent, mais les molettes disparaissent.
On note également la présence d'une touche pour le mode vidéo. 

Lors d'une interview, Akira Watanabe en charge du développement des Pen déclarait que l'absence de flash était du à la miniaturisation de l'appareil. Étonnamment, le Pen E-PL1, pourtant plus compact, dispose bel et bien d'un flash intégré escamotable. Il sera désormais possible de réaliser un fill in en contre-jour, éclairer une scène trop sombre et même piloter des flashes sans fil distant (FL-50R, FL-36R). Un nouvel argument non négligeable.

Olympus Pen E-PL1 + 40-150 mm f/4-5,6

 

Cerise sur le gâteau
Pour couronner le tout, le Pen E-LP1 dispose d'un caisson étanche (PT-EP01) pour des balades aquatiques et de flashes dédiés. Des accessoires qui ne sont disponibles que pour le dernier-né...

Notre premier avis : Ce nouveau boîtier micro4/3 Olympus est bien alléchant notamment par sa tarification revue à la baisse. Si la plupart des limitations techniques ne sont finalement pas dramatiques, il faut prendre en compte deux éléments : l'absence de molette de réglage et l'absence de viseur électronique. Le premier point est sans doute le plus pénalisant, le Pen E-PL1 se pilotera à la façon d'un "simple" compact numérique. Le surcoût, important, du viseur électronique n'est pas à négliger, mais certaines personnes se contenteront largement de la visée au dos de l'appareil. Sur ce point, nous regrettons qu'Olympus ne se dirige pas vers des technologies plus prometteuses comme l'oled. Reste le système autofocus. Là, peu d'informations sur une éventuelle mise à jour. Il faudra attendre une prise en main pour juger des performances de l'appareil. Une prise en main qui ne devrait pas tarder...

Olympus Pen E-PL1 double kit 14-42 mm f/3,5-5,6 + 40-150 mm f/4-5,6

 


> les caractéristiques techniques du Pen E-PL1 sur le site d'Olympus France.

L'Olympus Pen E-PL1 sera disponible à partir du mois de mars 2010 en noir, champagne, blanc et rouge (nouveau) avec des objectifs (14-42 mm) noir ou silver pour 599 euros.
Pour l'instant, aucun kit avec le 17 mm f/2, pancake n'est proposé, mais il sera possible d'acheter le E-PL1 nu pour 549 euros. Le viseur VF-2 sera disponible en noir et argent, le prix définitif n'est pas encore fixé, mais devrait se trouver dans une fourchette comprise entre 300 et 350 euros.

Lire également :
> la présentation de l'Olympus Pen E-P2
> la prise en mains du Pen E-P2
> le test du Pen E-P2
Source : Olympus France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation