L'Olympus Pen E-P2 est annoncé 6 mois à peine après l'annonce du précédent modèle en juin de cette année. Au programme : un viseur électronique amovible, un mode vidéo HDTV 720p manuel et deux nouvelles optiques. Le premier prix positionne l'Olympus Pen E-P2 à 999 euros. Disponibilité : janvier 2010.

Olympus Pen E-P2
L'Olympus Pen E-P2 et son nouveau viseur électronique.
 
Olympus Pen E-P2

Olympus semble beaucoup miser sur le format Micro 4/3 : alors que sa gamme de reflex s'étiole petit à petit faute de renouvellement, la gamme Pen, elle, s'étoffe au pas cadencé avec deux appareils en moins de 6 mois et deux nouvelles optiques.

Le nouvel arrivant, baptisé logiquement Pen E-P2, reprend le design retro-futuriste du E-P1 qui a su séduire de nombreux photographe. Cette seconde version est uniquement disponible en noir (le E-P1 est disponible en argenté et blanc), mais malheureusement Olympus n'a pas jugé bon de sortir pour l'occasion une version assortie de son optique "crêpe" (pancake) 17 mm f/2,8. Celle-ci demeure donc grise argentée et tranche un peu trop à mon goût avec le reste du boîtier.


olympus VF-2olympus pen E-p2 viseur électronique
Le viseur électronique VF-2 orientable bienvenu sur le nouvel Pen E-P2.

Même les moins perspicaces auront sans doute noté LA nouveauté du Pen E-P2 : son viseur électronique. À défaut d'être discret, le viseur électronique d'Olympus implique deux points essentiels : le Pen E-P2 dispose d'un nouveau connecteur électronique qui permet donc de relier le viseur électronique VF-2, mais également une ribambelle d'accessoires (qui ne manqueront pas d'arriver espérons le) comme le prochainement disponible adaptateur pour micro stéréo EMA-1 qu'il faudra glisser dans la griffe porte flash.

olympus pen e-p2 EMA-1Olympus Pen E-P2 micro stéréo
Le nouvel accessoire (EMA-1) permet également de relier un micro stéréo (ici un ME-51S) sur le Pen E-P2.

Le second point concerne tout naturellement le viseur lui-même, car désormais quelque soit l'objectif vissé sur le Pen E-P2, vous pouvez avoir une visée à 100% du champ photographié.
Très important aussi, Olympus propose semble-t-il (il faudra vérifier sur le terrain) un viseur de qualité avec des spécificités proches de celui du Panasonic G1/GH1 : 1 440 000 points pour une définition de 480 000 pixels soit un affichage SVGA 800x600 pixels. Nous sommes très impatients de jeter un coup d'oeil dans ledit viseur, mais il est probable que celui-ci utilise la technologie LCoS (nous demanderons confirmation). Reste à savoir si la fréquence de 60 Hz est également au programme pour assurer une bonne fluidité de l'affichage. Dans tous les cas, Olympus fait mieux que Panasonic (pourtant le premier à utiliser cette technologie) qui ne propose qu'un écran affichant 202 000 points.

Il ne reste plus qu'à croiser les doigts pour que la connectique et le viseur soient compatibles entre les modèles Olympus et Panasonic. Cette annonce, ne doutons pas, poussera peut-être Panasonic à revoir son offre (le viseur du GF1 est également hors de prix...), le viseur du Pen E-P2 étant compris dans les nouvelles configurations.



Olympus Pen E-P2 dos
L'Olympus Pen E-P2 avec le 17 mm f/2,8.

La face avant de Pen E-P2 est strictement identique à la première version du compact Micro 4/3 d'Olympus et malheureusement on déplorera les mêmes défauts : aucun flash intégré et aucune lampe d'assistance pour la mise au point. Deux points noirs soulevés lors de la présentation du premier modèle et que nous espérions voir disparaitre sur cette version. Il faudra malheureusement encore attendre.

Cette absence est d'autant plus regrettable que la présence du viseur électronique interdit tout simplement l'utilisation d'un flash externe. Vous ne pourrez donc pas contrôler les flashes cobra FL‐50R, FL‐36R à distance et sans fil pour plus de créativité. Le Pen E-P2 est naturellement compatible avec l'ensemble de la gamme de flashes externes E-System : FL‐50R, FL‐36R, FL‐50, FL‐36, FL‐20, FL‐14.

Olympus Pen E-P2 dos

Le dos du Pen E-P2 est également identique à son prédécesseur et là aussi, on est surpris par le manque de changement au niveau de l'écran. En effet, l'E-P2 conserve son écran de 7,6 cm (3 pouces), mais également la définition scotchée à 230 000 points alors que son concurrent direct affiche 460 000 points pour plus de confort à la visée et lors de la visualisation des images. Nous attendons de voir également les évolutions des menus afin de savoir si les différentes molettes sont utilisées à bon escient pour naviguer dans les images ou les menus.

À l'intérieur, peu de changements sont notables. L'Olympus Pen E-P2 conserve un capteur 4:3 de 12 mpix (Olympus a annoncé que cette définition serait une limite pour leurs appareils photo) doté d'un système de stabilisation par déplacement de celui-ci. Naturellement, vous retrouverez le système antipoussière performant qui équipe toute la gamme Olympus.
Pas de changement au niveau de cadence rafale, le Pen E-P2 reste à 3 i/s sur 10 vues en Raw. En jpeg, le nombre de vues est limité par la capacité de la carte. Côté traitement des images, le compact intègre toujours le TruePic V déjà présent dans le E-P1. Il ne faut sans doute pas s'attendre à de grands changements dans la qualité des images, notamment dans la gestion du bruit électronique.
Olympus n'annonce pas de nouveauté concernant le système autofocus par détection de contraste. Espérons que les ingénieurs aient amélioré la réactivité de l'ensemble qui reste malheureusement en retrait par rapport aux modèles de Panasonic, notamment pour la vidéo. Le Pen E-P2 dispose toutefois d'un nouveau mode AF Tracking qui permet de verrouiller un sujet, l'autofocus adaptant la mise au point en fonction des déplacements du sujet. Un tel système existe déjà sur les modèles Panasonic.

De nouvelles fonctions créatives

Le nouvel E-P2 propose deux nouveaux filtres artistiques. Le premier s'appelle Modélisme et crée l'illusion d'un monde miniature en jouant sur les flous de profondeur de champ. Cet effet rappelle le rendu des objectifs à bascule et décentrement comme l'exemple ci-dessous.

Le second filtre reprend les effets du traitement croisé E6 vers C41 très populaire dans les années 80 et largement utilisé par Nick Knight en photographie de mode. Le principe est de développer un film inversible dans une chime pour négatif. Le rendu est souvent contrasté avec d'importantes bascules colorées.

exemple traitement croise
Exemple de traitement croisé simulé avec Photoshop.

Toujours dans le rendu colorimétrique, le Pen E-P2
propose un i-Intensité qui à l'instar du mode i-Auto adapte l'intensité des couleurs en fonction des sujets photographiés.

Dans les nouveautés, nous retiendrons également l'apparition du mode manuel pour la vidéo HDTV 720p. Les amateurs pourront donc jouer sur la vitesse d'obturation et l'ouverture. Le son est toujours enregistré en stéréo (PCM/16 bits). Enfin le contrôle HDMI offrira la possibilité à l’utilisateur de contrôler la présentation de ses diaporamas à partir de la télécommande de sa télévision. Un niveau électronique fait également son apparition. Celui-ci fonctionne sur deux axes et permettra de bien positionner le boîtier.

Deux nouveaux objectifs

L'arrivée de l'Olympus Pen E-P2 est accompagné de deux nouvelles optiques prévues pour le premier semestre 2010 :
- M.ZUIKO DIGITAL ED 9-18mm F4.0-5.6 (18-36mm en équivalent 24x36)
- M.ZUIKO DIGITAL ED 14-150mm F4.0-5.6 (28-300mm*)

Si et 14-140 mm f/4-5,6 existe déjà chez Panasonic (légèrement plus lumineux), le 9-18 mm f/4-5,6 lui, vient concurrencer le 7-14 mm f/4 de Panasonic. Dommage qu'Olympus ne propose pas un second objectif macro qui viendrait compléter le 45 mm de Panasonic. Il semble donc que les deux marques cherchent à opposer des optiques pratiquement identiques plutôt que d'élargir la gamme globale Micro 4/3.
Pour l'instant les prix ne sont pas annoncés.

Prix et disponibilité

L’Olympus PEN E-P2 sera disponible à compter de janvier 2010 :
- Kit Olympus PEN E-P2 avec objectif 14-42mm et viseur électronique VF-2 : 999 €
- Kit Olympus PEN E-P2 avec objectif pancake 17mm et viseur électronique VF-2 : 1099 €

Notre premier avis
L'arrivée d'un viseur électronique de qualité (à vérifier sur place) est sans conteste l'annonce la plus intéressante accompagnant le E-P2. Les améliorations apparues sont certes attrayantes (filtres, niveau électronique, mode vidéo manuel...); mais globalement nous restons un peu sur notre faim. Nous aurions aimé des avancées plus franches sur la réactivité de l'autofocus, un écran mieux défini, une autonomie plus importante ou l'intégration d'un flash intégré pour compléter le boîtier. Il reste à vérifier les performances du E-P2. Pour cela, nous vous donnons rendez-vous dans quelques heures pour une prise en main du compact micro 4/3.
Source : Olympus France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation