Olympus Pen E-PL7

Alors que notre foi en l'humanité ne fait que diminuer ces dernières semaines (la faute aux vacances qui ne nous donnent pas de grain à moudre et à toutes ces disparitions dans l'argentique, entre autres), voici qu'Olympus nous apprend ce matin le lancement d'un tout nouveau compact à objectif interchangeable, le Pen E-PL7. Son premier argument de vente ? L'écran amovible pensé spécialement pour tous les amateurs de selfies du monde. Mais ne quittez pas cette triste planète avant d'en avoir appris un peu plus sur ce petit boîtier.

Olympus Pen EPL7, de face : mode selfie, écran à 180°
Car outre cette caractéristique inattendue — et somme toute plutôt bien pensé puisque l'écran peut se tourner vers le haut (de 80°) ET le bas (180°) —, ce nouvel Olympus propose d'autres fonctionnalités sympathiques. L'utilisateur bénéficiera de 14 filtres artistiques ainsi que d'une option Wi-Fi qui, couplée à une application smartphone (Olympus OI.Share), permettra de partager ses images en temps réel sur la toile. Nous allons être inondés de selfies en pleine définition, je vous le prédis. À noter, l'écran de 3 pouces (7,6 cm) d'une définition de 1 037 000 points est tactile.

En ce qui concerne ses caractéristiques un peu plus techniques, sachez que le Pen E-PL7 est équipé d'un capteur Live MOS de 16,1 Mpx et d'un processeur d'image TruePic VII. Vous pourrez bien entendu shooter en JPEG et en RAW.

De plus, ce petit appareil Micro 4/3 propose une plage d'obturation de 60 s à 1/4000 s et un mode pose correspondant très vraisemblablement au mode B (qui ne vous permettra pas de prises de vues au-delà de 30 min).
En termes de mise au point, le boîtier propose une zone de 81 points, et 800 pour le mode grossissement manuel. Tous les modes AF sont bien sûr disponibles (AF continu, AF simple + MF AF Tracking) ainsi qu'un mode mise au point manuel. La compensation d'exposition couvre une plage de +/- 5 IL (sauf en mode vidéo, où la plage passe à +/- 3 IL). La sensibilité du capteur court de 200 à 25 600 ISO en automatique, et de LOW ISO à 25 600 en manuel. Le mode rafale permet quant à lui de saisir 8 images par seconde, à raison de 20 images RAW maximum en une seule prise.

Olympus Pen EPL7, argent et noir, de profil

En bref, ce nouvel Olympus Pen E-PL7, bien que servant les joies du selfie, propose une palette d'options et de caractéristiques très intéressante. Restant dans la lignée de ses appareils OM-D et Pen, la marque se tourne donc résolument vers un public plus large et potentiellement plus féminin, sans diminuer la qualité de ses boîtiers ou optiques. Son E-PL7 est donc un boîtier prometteur, à suivre parmi les hybrides à objectifs interchangeables.

L'Olympus Pen E-PL7 sera livré en kit avec un objectif zoom pancake (combiner ces deux termes me paraît très improbable...) de 12-42 mm f/3,5-5,6 au prix de 599 € à partir de début octobre. Il sera bien sûr possible de commander le boitier nu, sans optique.

> La page d'Olympus dédiée au Pen E-PL7
> Tous nos tests de boîtiers

Lire également :
> Toute l'actualité de la photokina 2014
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation