Pré-PMA 2009 : Olympus présente le E-620 (699 euros) un reflex doté d'un capteur Live MOS de 12 millions de pixels, d'un écran LCD rotatif de 2,7 pouces (230 000 points) et d'un stabilisateur d'image mécanique.

Olympus E-620
Olympus E-620 : disponibilité avril 2009, 699 euros nu et 799 euros avec un 14-42 mm f/3,5-5,6.


Le nouvel Olympus E-620 se présente comme une agréable synthèse de la gamme actuelle. Le reflex "pioche" en effet à la fois dans les appareils d'entrée de gamme (châssis compact et léger) et dans les modèles supérieurs comme le E-3 ou le récent E-30 avec l'écran LCD rotatif si pratique pour la visée directe ou les modes créatifs apparus sur le dernier boîtier.

Le module autofocus sur 3 points est sans doute l'un des principaux griefs retenus contre les modèles E-420 (testé) et E-520 (testé). Le nouveau reflex intègre un nouveau système comportant 7 collimateurs (dont 5 en croix) qui devrait permettre, à l'image du module AF sur 11 points des E-3 et E-30, de tirer pleinement partie des objectifs motorisés SWF. Vous apprécierez également l'arrivée d'un nouveau viseur optique doté d'un meilleur grossissement (0,96x) qui reste toutefois en retrait des modèles haut de gamme (E-3 : 1,15x et E-30 : 1,02x).
Pour s'inscrire dans le milieu gamme le E-620 dispose (étonnamment) d'un système de stabilisation permettant de gagner jusqu'à 4 IL (et donc moins performant que ceux des E-3 et E-30) et d'une rafale revue à la hausse avec 4 i/s.

Comme tous les modèles de la gamme Olympus, le E-620 intègre toujours le système antipoussière performant par ondes ultrasoniques, la technologique d'ajustement des ombres et la gestion sans fil de flashes distants.

Au passage, le nouveau reflex se dote de touches lumineuses à l'arrière du boîtier (cf. image plus bas) pour faciliter les réglages dans la pénombre. Les informations sur le boîtier sont assez laconiques et des interrogations demeurent. Ainsi, il n'est pas précisé si le module AF par constraste a été amélioré (il dispose toujours de la détection des visages), si la visée bénéficie d'un pentaprisme ou d'un pentamiroir ou si les algorithmes (processeur TruePic III+) de traitement des images sont différents de ceux du E-30. On pointera également l'absence de mode vidéo ou de sortie HDMI. Pour finir sur une bonne note, notez que le E-620 dispose également d'un grip d'alimentation (nouveau et donc incompatible avec les anciens modèles) HLD-5 et bénéficie d'un caisson étanche PT-E06.

Nous aurons tout le loisir de revenir sur le E-620 après la conférence de presse de ce matin.

Olympus E-620 (699 euros) - télécharger la fiche technique complète (anglais)
Capteur : Live MOS 12,3 Mpix (format 4/3)
Zoom optique : /
Stabilisation optique : oui, par déplacement du capteur
Autofocus : module AF sur 7 points (dont 5 en croix) -1 / +19 IL de sensibilité
Écran LCD : 2,7 pouces, 230 000 pixels monté sur rotule
Format des images JPeg, Raw (12 bits), Raw + JPeg (4032x3024 pixels)
Viseur : optique 95% et grossissement de 0,96x
Sensibilité : 100-3200 ISO
Rafale : 4 i/s (sur 5 vues en Raw)
Dimensions / poids 130 x 94 x 60 mm / 475 g boîtier nu
Support mémoire / alimentation : Compact Flash (UDMA) et xD / batterie Li-Ion


Olympus E-620 dos
Olympus E-620 et son écran LCD 2,7 pouces (230 000 points) rotatif.

Olympus E-620 touches lumineuses
Les touches lumineuses de l'Olympus E-620.

L'Olympus E-620 sera disponible au mois d'avril 2009 selon des configurations suivantes : 

 

Boîtier nu : 699 €
Kit Boîtier + Objectif ZUIKO DIGITAL 14-42mm (equiv. 28-84 en 35mm) : 799 €
Kit Boîtier + Objectif ZUIKO DIGITAL 14-42mm (equiv. 28-84 en 35mm) +40-150 (equiv. 80-300 en 35mm) : 899 €
Kit Boîtier + Objectif ZUIKO DIGITAL 25mm (equiv. 50 en 35mm) : 899 €

 

Source : Olympus France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation