D'accord, nous vous avons beaucoup parlé du Panasonic G1, appareil photo à objectifs interchangeables et visée électronique. Mais il est un point que nous avons peu abordé : l'adaptation d'objectifs autres que ceux du format Micro 4/3.

Il est un type d'objectifs pour lequel beaucoup espéraient l'arrivée d'un adaptateur : les Leica M, prévus pour les appareils télémétriques de la prestigieuse marque allemande. Pour expliquer ce fantasme répandu, il convient de rappeler que les objectifs M sont connus pour être à la photographie ce que les moteurs Ferrari sont à l'automobile : des pièces de luxe, extrêmement performantes et... pas données.

Cependant, comme les µ4/3, les appareils M ne s'encombrent pas d'un miroir reflex et, de fait, le tirage de la monture (la distance qui sépare le film de l'objectif) est de seulement 28 mm. Cette caractéristique interdit l'utilisation de tels objectifs sur les reflex, et le seul appareil numérique susceptible d'accepter ces pièces d'orfèvrerie est le Leica M8, vendu au prix de l'or. Des milliers d'objectifs M dorment donc çà et là, dans des greniers ou sous des vitrines, avec de vieux appareils argentiques délaissés par leurs propriétaires.


Des objectifs comme cet Elmarit 21 mm trouveront-ils une nouvelle jeunesse avec le µ4/3 ?
Or, le tirage de la monture µ4/3 est d'environ 20 mm, ce qui signifie qu'un adaptateur de 8 mm d'épaisseur permettrait enfin d'utiliser les optiques M sur des appareils numériques vendus à des prix raisonnables (le G1 coûte moins de 700 euros, cf. ci-contre).

La bonne nouvelle vient de Novoflex, un fabricant allemand de bagues d'adaptation permettant d'utiliser des objectifs sur des appareils pour lesquels ils n'étaient pas prévus (objectif Nikkor sur reflex Canon EOS par exemple). Il va en effet proposer une bague d'adaptation des objectifs Leica M sur les appareils µ4/3 (dont le Panasonic G1 est actuellement le seul représentant).

Annoncé à 149 euros, cet adaptateur permettra l'exposition automatique avec priorité à l'ouverture (le mode A du barillet). Bien entendu, la mise au point sera manuelle (les M n'ont jamais eu d'autofocus), et rappelons qu'un facteur de conversion de 2 s'applique -- un 21 mm, par exemple, cadrera comme un 42 mm sur un 24x36.

Dans la foulée, Novoflex a annoncé travailler sur d'autres adaptateurs pour le µ4/3, qui devraient être disponible en 2009, permettant de monter les objectifs de reflex Leica R, Nikon, Contax, Olympus argentiques (rappelons que pour les Olympus numériques, Panasonic propose déjà une bague, certes difficile à trouver), Pentax et Minolta MD. Manquent à l'appel : les Canon et les Sony Alpha.

En France, un seul magasin distribue officiellement les accessoires Novoflex : Piktus, à Rungis.

> Le site de Novoflex (en allemand)
Source : Luc Saint Elie
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation