Du classique, de la couleur, du noir et blanc, de nouveaux regards, du cher, de l'abordable... mais toujours de l'image. Voici pour ce Noël 2015 notre sélection de douze beaux livres, pour tous les goûts et tous les budgets. À glisser en douceur sous le sapin.

L'indispensable

Lartigue, la vie en couleurs

Il n'y avait aucune excuse à manquer l'exposition Lartigue à la MEP l'été dernier. Pour les retardataires, ou ceux qui veulent la (re)découvrir, voici le catalogue. Publié aux éditions du Seuil, il permet d'embrasser l'essentiel de l'œuvre en couleur de Jacques-Henri Lartigue. Des autochromes de sa jeunesse, dans les années 1920-30, aux ektachromes qu'il utilisera jusqu'à sa mort en 1986, le photographe capture la vie qui l'entoure avec une élégante gaité, un infini raffinement, un amoureux regard. De quoi faire presque oublier ses noirs & blancs !

Lartigue, la vie en couleurs, couvertureLartigue, la vie en couleurs, extraitLartigue, la vie en couleurs, extrait

"Lartigue, la vie en couleurs : couverture de l'ouvrage ; Sylvana Empain, Juan-Les-Pins, août 1961 ; Les Mains de Florette, Brie-Le-Néflier, juin 1961. © Ministère de la Culture - France / AAJHL

Marchand Stock Prix €
Amazon29,90Voir l'offre  
Lartigue, la vie en couleurs
Martine d'Astier, Martine Ravache
Éditions du Seuil
168 p, 29,90 €
> Présentation sur le site de l'éditeur

Le plus classique

Photographier les jardins de Monet

Là aussi il s'agit d'un catalogue d'exposition : celle qui a eu lieu au musée des impressionnismes de Giverny jusqu'au 1er novembre dernier. Elle rassemblait cinq regards contemporains sur un sujet des plus classiques et très local : les jardins de Monet.

Elger Elser, Stephen Shore, Bernard Plossu, Darren Almond, Henri Foucault donnent leur version de cet exercice de style. Le premier fait du jardin un prétexte pour explorer des noirs très intenses, des gris fondus ou des orangés contrastés. La vision très frontale de Stephen Shore se télescope avec les tirages au charbon de Plossu. Mais les nébuleuses images florales de Darren Almond sont selon nous celles qui rendent hommage le plus évidemment au maître des lieux, Claude Monet. Cette très belle coédition Filigranes / Musée des impressionnismes propose là un recueil pour poursuivre cette déambulation entre motif floral et expérimentation graphique dont le paroxysme est atteint avec Henri Foucault.

Photographier les jardins de Monet, couverture

Marchand Stock Prix €
Amazon29,00Voir l'offre  
Photographier les jardins de Monet – Cinq regards contemporains
Elger Esser, Stephen Shore, Bernard Plossu, Darren Almond, Henri Foucault
Éditions Filigranes / Musée des impressionnismes Giverny
Relié, bilingue anglais
112 p, 29 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Le plus global

We Are Family

Le principe de Photoquai est de proposer au public parisien le travail de photographes peu vu ou inédit en France. Venus des cinq continents, les quarante photographes sélectionnés ici explorent l'idée de famille, non pas au sens biologique du terme mais dans ce qui peut nous rassembler : un intérêt, une passion commune par exemple.

Réconfortant ? Angoissant ? Reliées en 232 pages, ces images nous révèlent les esthétiques de ces photographes émergents, parfois bien loin des canons en vigueur dans la photographie occidentale d'aujourd'hui. Parfait pour comprendre notre "famille" lointaine.

We Are Family, couvertureWe Are Family, extraitWe Are Family, extrait
De gauche à droite : Couverture de l'ouvrage ; Stefan Ruiz, extrait de la série "Cholombianos", 2011, États-Unis (© Stefan Ruiz) ; Jannatul Mawa, extrait de la série "Close Distance", 2011-2014, Bangladesh (© Jannatul Mawa).

Marchand Stock Prix €
Amazon27,00Voir l'offre  
We are family
Photoquai 2015 – 5e biennale des images du monde
Musée du quai Branly / Actes Sud
Relié, bilingue anglais
232 p, 27 €
> Présentation sur le site de l'éditeur

Le plus tendre

Tokyô – Voyage à Asakusa

Connaissez-vous Kikai Hirô ? Ce photographe japonais né en 1945 a choisi la capitale de son pays pour sujet principal. Ou plus exactement ses habitants, et plus spécialement encore ceux des quartiers qui tendent à disparaître, ou qui ont déjà disparu. En effet, le livre Tokyô – Voyage à Asakusa rassemble des images prises au cours des quarante dernières années. Une vie, une longue vie qui transforme les gens et leur quartier. Que ce soient des immeubles, des impasses, des rues, des gens qui posent, les images de Kikai Hirô sont de magnifiques portraits élaborés avec un regard d'une bienveillance et d'une tendresse inouïes pour ceux qui n'ont pas pu suivre ou choisir la métamorphose imposée par leur pays.

Le livre, un peu brouillon dans sa mise en page, permet de mettre un pied dans l'œuvre de ce grand photographe. Les textes de Jean-François Sabouret, sociologue et spécialiste du Japon, permettent de contextualiser le travail du photographe.

Kikai Hiro, Tokyo - Voyage à Asakusa, extraitKikai Hiro, Tokyo - Voyage à Asakusa, extrait
À gauche : "Une fille qui dit : 'Bien sûr que c’est un vrai tatouage' (「むろん本物よ…」という女), 2007 ; à droite : "Le vent qui suit la courbe de la rivière" (河に沿って吹く風), 1985. © Kikai Hirô

Tokyô – Voyage à Asakusa
Kikai Hirô et Jean-François Sabouret
Éditions Atlantiques
Broché, bilingue japonais
56 pp, 14 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Le plus humaniste

Robert Doisneau, un photographe au Muséum

Entre 1942 et 1943, Robert Doisneau arpente les coulisses et les allées du muséum d'Histoire naturelle de Paris pour un projet qui ne verra finalement jamais le jour, et devait s'appeler Visage de la Science. Maximilien Vox l'avait chargé de photographier tous ceux qui participaient à la vie du muséum : scientifiques, petites mains, spécimens et animaux... Près d'un demi-siècle plus tard, dans les années 1990, le photographe reprendra ce projet. L'ouvrage, comme l'exposition dont il est issu, rassemble ces deux séries d''images.

L'exposition au muséum national d'Histoire naturelle de Paris se tient jusqu'au 18 janvier 2016.

Robert Doisneau, un photographe au Muséum, couvertureRobert Doisneau, un photographe au Muséum, extrait

Robert Doisneau, un photographe au Muséum, extrait

Marchand Stock Prix €
Amazon35,00Voir l'offre  
Robert Doisneau, un photographe au Muséum
Ouvrage collectif
Éditions Flammarion
Relié
192 p, 35 €
> Présentation sur le site de l'éditeur

Le plus fondamental

Photographes A-Z

Dans la jolie collection Bibliotheca Universalis, Taschen édite Photographes A-Z. Il ne s'agit pas d'une encyclopédie des photographes, mais plutôt de leurs publications les plus marquantes. Le livre consacre une double page par photographe qui s'ouvre sur une mini-biographie et des visuels des ouvrages les plus importants. S'y trouve aussi la liste des expositions significatives du photographe en question.

De Slim Aarons à Alexander Zhitomirsky en passant par Alice Springs, Irving Penn, Dora Maar et Lotte Jacobi, les 636 pages de ce livre permettent de retrouver l'essentiel des noms de ceux qui font l'histoire de la photographie.

 

Photographes A-Z, Taschen, couverturePhotographes A-Z, Taschen, extrait
© Taschen


Marchand Stock Prix €
Amazon14,99Voir l'offre  
Photographes A-Z
Hans-Michael Koetzle
Éditions Taschen
Coll. Bibliotheca Universalis
Relié
636 p, 15 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Le plus doux

Les Routes du miel

Elle se poursuit jusqu'au 19 janvier 2016, cette exposition sur les grilles du jardin du Luxembourg à Paris dont nous vous avons parlé dans notre agenda d'octobre. En voici le beau et gros livre ! Bien sûr, il reprend les images exposées en plein air, mais offre surtout un savoir encyclopédique sur le fabuleux monde des abeilles et de leur élixir. Du bush australien aux toits de Berlin ou Paris, le photographe Éric Tourneret a retrouvé les savoirs ancestraux qui tissent les relations entre cet hyménoptère et l'homme depuis la nuit des temps. Pour tout savoir de ces sentinelles de la qualité de l'environnement.

Les Routes du miel, couverture

Les Routes du miel, extraitLes Routes du miel, extrait
Eric Tourneret ; de gauche à droite et de haut en bas : Les Routes du miel, couverture de l'ouvrage, Le Miel des Intouchables (Inde) et Tim Malfroy dans les Blue Montains (Australie). © Eric Tourneret

Marchand Stock Prix €
Amazon45,00Voir l'offre  
Les Routes du miel
Eric Tourneret et Sylla de Saint-Pierre (préface de Jean-Claude Ameisen)
Éditions Hozhoni
Relié
352 p, 45 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Les plus contemporains

Walking / Being Beauteous

Voilà une photographie contemporaine qui mérite que l'on s'y attarde. Filigrane publie ici deux ouvrages d'une très belle façon, qui rendent hommage au travail des photographes.

C'est au bénéfice d'une résidence dans la ville de Vichy que Yusuf Sevinçli a promené son "arpenteur-regard" dans la station thermale. Il en a cerné l'identité à travers gros plans de détails et portraits de ses habitants. Les rares vues d'ensemble de la ville passent paradoxalement au second plan. Les photographies aux noirs très intenses du Stambouliote sont autant de passeports pour découvrir la ville.

Being Beauteous est le titre d'un projet commun de quatre photographes. Ils ont décidé d'anonymiser leurs images ou, plus exactement, de les mettre en commun. Aucune n'est signée de son auteur. Leur recherche photographique tient dans le mystère, l'errance des regards... Les textes évoquent la poésie ou la photographie, art ici considéré à mi-chemin entre la littérature et les arts plastiques. Superbe.

Walking, couvertureBeing Beauteous, couverture

Walking
Yusuf Sevinçli, préface de Natacha Wolinsky
Éditions Filigranes
Relié, bilingue anglais
72 p, 25 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Being Beautous
Anne-Lise Broyer, Nicolas Comment, Amaury da Cunha, Marie Maurel de Maillé
Éditions Filigranes
Relié, 700 ex.
120 p, 27 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Le plus gros

Andy Warhol – Polaroids 1958-1987

Bon, on aime ou on n'aime pas Andy Warhol, c'est entendu. Mais il a quand même réussi à faire défiler devant son polaroid les plus grands artistes de son temps. C'est même "le moyen le plus rapide pour obtenir des autographes", affirmait-il ! Yves Saint Laurent, Man Ray, David Hockney, Paloma Picasso... se sont laissés prendre au jeu de cette photographie instantanée, bien loin des portraits solennels et empesés. Cela donne une galerie de portraits pris sur le vif, en mode délavé et flou de bougé, très vivants et qui font sourire. Taschen donne toute la mesure de l'exubérance du photographe en publiant ce livre de 560 pages et plusieurs kilogrammes.

Andy Warhol – Polaroids 1958-1987, couvertureAndy Warhol – Polaroids 1958-1987, extrait

Andy Warhol – Polaroids 1958-1987, extrait

De gauche à droite et de haut en bas : couverture de l'ouvrage ; Yves Saint Laurent and Bianca Jagger, Venice 1973 ; Blondie, Jean-Michel Basquiat, Brillo. © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc.

Marchand Stock Prix €
Amazon74,99Voir l'offre  
Andy Warhol – Polaroid 1958-1987
Éditions Taschen
Relié, trilingue anglais, allemand
560 p, 74,99 €
> Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Le plus introspectif

Ex Time

Il s'agit du journal photographique du photographe et réalisateur Franck Landron. Il a consigné sa vie dès ses 13 ans, depuis le jour où il a reçu un Canon, pas un appareil "pour la blague", mais pour adulte. Contrejour publie ce journal (à la Moleskine, avec élastique et coins arrondis), cette vie évoquée par des images incertaines, étranges, et parfois interrogatives.

Franck Landron, Ex Time, couvertureFranck Landron, Ex Time, extrait

Franck Landron, Ex Time, extrait
Sans légende (parti-pris de l'auteur). © Franck Landron

Marchand Stock Prix €
Amazon30,00Voir l'offre  
Ex Time
Franck Landron
Textes de Michaël Houlette et de Christine Delory-Momberger
Éditions Contrejour
Broché, bilingue anglais
376 p, 30 €
> Présentation sur le site de l'éditeur

Le plus historique

1945-1954 – Regards sur l'Indochine

Gallimard s'associe avec le ministère de la Défense pour publier un portrait de l'Indochine française avant l'Indépendance. Puisées dans le fond de l'ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense), la plupart des images ont été faites par les photographes de l'Armée, dont un certain Raoul Coutard, futur chef op' de la Nouvelle Vague. En majorité inédites, elles offrent une plongée dans une histoire prise dans l'ombre de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre d'Algérie. De quoi comprendre cette géographie qui donnera naissance à trois pays aujourd'hui distincts : le Vietnam, le Cambodge et le Laos.

1945-1954 – Regards sur l'Indochine, couverture

1945-1954 – Regards sur l'Indochine
Hugues Tertrais (préface de Benjamin Stora)
Gallimard / Ministère de la Défense
Relié
160 p, 29 €
> Présentation et commande sur Librairie.Gallimard

À lire également
> Noël 2015 : nos idées cadeaux photo
> Tous nos guides d'achat
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation