J'ai eu la possibilité d'essayer une nouvelle fois le Nikon D90 et notamment en soirée, de quoi réaliser quelques déclenchements en haute sensibilité et de filmer en basse lumière.

Les résultats dans la pénombre sont surprenants : les fourmillements sont discrets et les images sont très plaisantes. On remarque toutefois que la cadence à 24 i/s (comme le cinéma) pénalise l'appareil lors des mouvements rapides : il faudra prendre son temps. Autre remarque, même avec un grand-angulaire, la stabilisation optique (ou un pied) est quasiment indispensable. Enfin, le son mono est d'assez bonne qualité, mais limite le D90 dans son utilisation : il est en prise directe avec le vent et le D90 ne dispose pas de prise micro pour un enregistrement alternatif.


nikon d90 test video 4

Nikon D90, vidéo 1280x720p, objectif 10,5 mm DX (19 secondes, 40 Mo, AVI). Dans la pénombre, la vidéo manque certes d'un peu de sensibilité, mais les résultats sont remarquablement propres (peu de fourmillement).

Nikon D90 test video 6

Nikon D90, vidéo 1280x720 pixels, objectif : 18-105 mm VR (19 secondes, 51 Mo, AVI). En pleine lumière, il est plus facile de noter quelques défauts : compression assez importante (MJPeg) et présence de moiré.

nikon d90 test video 7

Nikon D90, vidéo 1280x720p, objectif : 80-400 mm VR (25 secondes, 35 Mo, AVI).

Bien sûr, le Nikon D90 reste avant tout un appareil photo reflex. Voici quelques exemples de clichés en hautes sensibilités.

Nikon D90 test 4

Nikon D90, 10,5 mm, 6400 ISO, f/3,5, 1/60 s

Nikon D90 test 7 nikon d90 test8

Nikon D90, 10,5 mm. 1600 ISO, f/3,5, 1/40 s ** 3200 ISO, f/3,5, 1/6 s.

Nikon D90 exemple 5

Nikon D90 Micro 60 mm. 200 ISO, f/8, 1/2000 s.

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Nikon, la saga D90 continue en vidéo...



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation