Parmi ses nouveautés du jour, Nikon a présenté deux produits un peu à part. Le S8000 est son premier "vrai" compact à gros zoom et devra s'imposer sur un segment encombré ; le L110 succède au L100 et se retrouve bien isolé sur le segment des "faux bridges".

Nikon Coolpix S8000


Nikon S8000
Le S8000 est donc un compact à gros zoom. Il se contente d'un zoom 10x, ce qui peut paraître modeste face aux 12x de Panasonic ou Canon ou aux nouveaux 15x de Samsung. Sa plage s'étend de 30 à 300 mm, ce qui est là encore assez inhabituel : un grand-angle à 28 mm paraissait le minimum syndical, certains descendant à 24 mm.

En revanche, il s'avère particulièrement compact avec 27 mm d'épaisseur hors-tout (Nikon applique les nouvelles normes CIPA), attaquant franchement le Panasonic ZX3. Autre atout majeur du boîtier : son écran 7,6 cm à la définition VGA, apportant un vrai confort de visualisation.

Côté électronique, on note un capteur 14 mégapixels — la nouvelle norme 2010 — et une nouvelle gestion de la sensibilité, censée mieux contenir le bruit chromatique et les effets de franges. L'appareil doit également être particulièrement rapide — une brève prise en mains d'un prototype a révélé un démarrage plutôt vif et un autofocus prometteur, nous ne manquerons pas de vérifier lors d'un test.

Le S8000 filme en HD 720p avec un son stéréo, et sera disponible courant février pour 279 €.

Nikon Coolpix L110


Nikon L110
Les bridges ressemblent à des reflex, mais n'en sont pas. Le L110, pour sa part, ressemble à un bridge, mais n'en est pas. En effet, comme son prédécesseur L100, le seul dispositif de visée est un écran LCD. Celui-ci passe à 460 000 points, une bonne idée même s'il ne nous a pas paru excellent lors de notre rencontre avec un prototype. Le capteur passe sans surprise à 12 Mpx.

L'objectif, équivalent 28-420 mm, reste identique à celui du L100, mais le boîtier autour évolue sensiblement : la construction est un peu meilleure, un déclencheur vidéo séparé est ajouté. Rien de révolutionnaire, mais ça va dans le bon sens. L'alimentation est toujours confiée à quatre piles AA, avec lesquelles l'autonomie atteindrait 840 vues, un score impressionnant que l'on espère vérifier.

La vidéo grimpe au HD 720p, le son est désormais stéréo et le zoom optique fonctionne : voilà qui est étonnant pour un boîtier proposé à seulement 249 € !

On espère qu'il aura gommé les quelques faiblesses du L100, pour faire un vrai gros zoom abordable financièrement et techniquement...

En tout état de cause, après le P100 ce matin, le SP-800 et les Samsung série WB600, quelque chose nous dit qu'on n'a pas fini de voir des nouveaux gros zooms...
Source : Nikon France
PARTAGER
Contact Charte de la vie privée