Nikon renouvelle sans surprise son compact bijou : le Coolpix S80 succède au S70. Style et interface sont revus, la technique aussi... mais pas forcément dans le bon sens.

Nikon S80 face

D'abord, il est joli, personne ne dira le contraire. Il est tactile aussi, avec un bel écran Oled de 8,9 cm et 820 000 points, qui tranche radicalement avec les 288 000 points du S70. Information rarement donnée, cet écran couvrirait 150 % de l'espace sRGB — quant à savoir si le S80, lui, gère un espace plus large que le sRGB, c'est douteux : la plupart du temps, l'Adobe RGB par exemple est réservé aux appareils experts.

L'assemblage du S80 est également soigné, avec un volet coulissant marquant d'un "clic" bien net les positions ouverte et fermée, et l'appareil reçoit une interface revue, plus raccord avec les canons actuels — les captures vues lors de la présentation rappelaient un peu les standards établis par les téléphones portables. Des filtres ludiques ont également été ajoutés, dont un mode minceur qui réduit les mâchoires sur la photo.

Nikon S80 dos

En revanche, sur le plan technique... Le capteur CCD 14 Mpx n'apporte pas de commentaire particulier, mais pourquoi diable avoir abandonné le zoom grand-angle pour un 35-175 mm ? L'argument officiel est l'épaisseur de l'appareil (17 mm volet compris), mais les Sony série T ne font qu'un gros millimètre de plus malgré leur grand-angle (et même leur étanchéité, dans le cas du TX5)...

Le Coolpix S80, existant en rouge ou en noir, sera disponible en octobre pour environ 299 €.
Source : Nikon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation