Les résultats financiers publiés par Nikon hier ne sont pas bons, ce qui n'est pas une vraie surprise. La compagnie a enregistré un bénéfice opérationnel de 6 milliards de Yens sur le premier trimestre fiscal 2014, au lieu des 9 milliards initialement attendus. Et le reste de l'année ne se profile guère mieux. 

Nikon 1 V2 test review : bruit électronique
Le chef de file de la gamme Nikon 1 : le V2.

Pour Nikon le gros du soucis vient de ses hybrides, les Nikon 1. Cité par ReutersYasuyuki Okamoto (président de la division Imaging) explique que si les hybrides se vendent plutôt bien en Asie, ils peinent à séduire en Europe et en Amérique, deux marchés sur lesquels les clients les boudent au profit des reflex. Il fait un constat similaire pour la Chine, marché sur lequel les hybrides continuent de grimper, mais sur lequel le vrai enthousiasme se porte sur les reflex haut de gamme. 

Dans son ensemble le marché des hybrides a enregistré une bonne croissance en Asie... et en particulier au Japon, où les ventes ont grimpé de près de 17% dans la première moitié de l'année 2013. Mais dans le reste du monde, l'enthousiasme ne suit pas et au total les ventes d'hybrides ont reculé de 18,5% de janvier à juin 2013. Dans le même temps les ventes de compact ont plongé de 48%. Le problème pour Nikon (et les autres) est donc que les hybrides ne parviennent pas à compenser la chute des compacts. 

Dans son bilan trimestriel, Nikon avance trois réponses à court terme: accélérer le développement de nouveaux reflex d'entrée de gamme, reconsidérer le marché des Nikon 1 (sans que l'on sache comment pour le moment...), et reconsidérer également le développement de nouveaux modèles de compacts face à la chute du marché. 
 

Source : Nikon
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation