Nikon dévoile sa nouvelle gamme de compacts 2009 avec le bridge Coolpix P90 comme vaisseau amiral. Au programme : zoom optique 24x, capteur à 12 Mpix et un écran LCD 3 pouces inclinable.

Nikon Coolpix P90

Olympus détient donc toujours le record du zoom optique embarqué sur un bridge. Toutefois, le Nikon Coolpix P90 prend du galon par rapport à son prédécesseur avec un zoom gonflé, mais qui conserve toute sa polyvalence. En effet, l'optique Nikkor s'étend sur une plage de 26 à 624 mm et dispose du mécanisme de stabilisation optique VR. On appréciera également le mode macro à 1 cm. Malheureusement, mais logiquement, le zoom est moins lumineux que sont prédécesseur (f/2,8-5 contre f/2,8-4,5). Il reste à espérer que l'autofocus n'en pâtisse pas en position télé.
Côté capteur, la progression est notable, mais est-elle réellement intéressante ? De 10 Mpix sur le P80, on passe à 12,4 Mpix sur le P90 alors que la taille du capteur reste inchangée : 1/2,33 pouces. Le processeur de traitement des images et les algorithmes auront donc beaucoup de travail pour limiter l'apparition de bruit électronique qui n'était vraiment pas le point fort du précédent modèle (cf. le test du Coolpix P80). D'ailleurs, les ingénieurs ont sagement limité la sensibilité à 1600 ISO. Pour atteindre les valeurs supérieures (3200 et 6400 ISO), l'appareil opère en pixels binning avec une définition en 3 Mpix (identique au P80...).

Nikon Coolpix P90
Le processeur assure également quelques fonctionnalités intéressantes pour le portrait comme la détection des visages, la réduction automatique des yeux rouges ou le déclenchement automatisé lorsque le sujet sourit. Nikon emprunte également la détection des mouvements pour augmenter automatiquement la sensibilité ISO et limiter le flou de bougé des sujets. L'appareil détecte même si le sujet ferme les yeux. L'électronique Expeed donne la possibilité de réaliser une rafale à 15 i/s (5 Mpix) sur 45 vues en définition 3 Mpix. Une option enregistre en continu les images avant le déclenchement pour saisir à coup sûr le moment idéal. Le Nikon Coolpix P90 dispose toujours de la technologie D-Lighting pour équilibrer les ombres et le boîtier propose tous les modes d'exposition P,S,A et M.

Nikon Coolpix P90 dos

Avec son écran LCD de 3 pouces inclinable (il n'est pas monté sur rotule), le P90 autorise des prises de vue originales et discrètes. Malheureusement, la définition reste figée à 230 000 points. Le viseur électronique reste également sur cette définition et il faudra juger sur pièce.

Nikon fait toujours l'impasse sur la vidéo HD (que la marque semble réserver aux reflex...) alors que pratiquement tous les concurrents adoptent cette technologie. Point de connexion HDMI pour connecter l'appareil sur un téléviseur HD, pas de Raw, pas de GPS, pas de reconnaissance des personnes, pas de liaison internet... Un Coolpix P90 finalement bien sage.

Nikon Coolpix P90 (399 euros)
Capteur : 12,1 Mpix, 1/2,33 pouce
Zoom optique : 24x (26-624 mm eq. 24x36), f/2,8-5
Stabilisation optique : oui
Autofocus : multizone, détection de visages, vue par vue, continu
Écran LCD : 3 pouces, 230 000 pixels
Format des images JPeg, 4/3, 3/2, 1/1 et 16/9
Vidéo : 640x480 pixels, 30 i/s
Sensibilité : 80-1600 ISO (ext. 6400 ISO)
Éxposition : P,S,A et M
Dimensions / poids 114 x 83 x 99 mm / 400 g vide
Support mémoire / alimentation : SD/SDHC, 47 Mo interne / Accumulateur Li-ion rechargeable EN-EL5

Consulter la fiche technique complète du Nikon Coolpix P90.
Source : Nikon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation