Après le petit séisme provoqué par la sortie du Sony RX100, un compact expert équipé d'un capteur 1 pouce, la concurrence fourbit ses armes : Samsung avec EX2F, Panasonic avec le LX7 et maintenant Nikon avec le P7700. Leur point commun : un capteur 1/1,7 pouce et des optiques lumineuses.

Nikon P7700 face

Et si le P7700 reprend en gros l'essence de ses prédécesseurs, il s'en démarque toutefois par bien des points. Au premier rang desquels une optique bien plus lumineuse, ouvrant de f/2 à f/4 selon la plage de zoom. On est un bon stop plus lumineux que le P7100 dont le zoom, de même amplitude (28-200 mm) ouvrait au mieux de f/2,8 à f/5,6. On appréciera également la formule optique, sérieusement revue à la hausse également; le diaphragme passe à 7 lames et la formule inclut deux éléments à basse dispersion. 

Nkon P7700 dessus
La poignée du P7700 a été revue et se trouve être très agréable.

Le capteur lui aussi a droit à sa cure de jouvence. Si on reste sur une taille désormais petite par rapport à une concurrence qui déploie du 1 pouces, le Cmos 12,2 Mpix du P7700 est par contre capable de rafales enfin dignes de ce nom (8 vps contre un peu moins de 2 sur le P7100), et est enfin capable d'enregistrer des vidéos full HD avec un contrôle manuel total, pour ne rien gâcher.
Nikon P7700 écran lcd ouvert
L'écran lui aussi a été revu, et est à présent monté sur une rotule totalement articulée. Il mesure 3 pouces et compte 921 000 points. Autre nouveauté, Nikon a désormais supprimé la visée optique. Enfin, sur un appareil sorti en 2012 on aurait aimé avoir droit à un connecteur USB 3.0. Mais Nikon a préféré faire perdurer l'USB 2.0. Le P7700 sera disponible à partir du 27 septembre pour 499 € TTC.

Notre premier avis :

Que penser du P7700 ? Difficile à dire depuis la sortie du RX100. Certes Nikon a considérablement amélioré la fiche technique de son compact expert. Certes encore on appréciera le bloc optique, offrant une belle amplitude focale et une ouverture assez généreuse. Mais il reste toujours un petit arrière-goût... on aurait bien aimé voir Nikon délaisser le capteur 1/1,7" pour grimper sur du 1". Mais la manœuvre aurait piétiné les plates-bandes des Nikon 1... pas simple. L'avenir sera certainement plus facile à envisager pour Canon dont l'EOS M en APS-C laisse plus de champ au constructeur pour l'évolution de ses compacts experts. Reste le prix, encore nettement inférieur à celui du RX100, et qui aidera certainement certains budgets un peu plus serrés à choisir Nikon plutôt que Sony.

Lire également :
> Test Sony RX100
> Tous les compacts testés

Source : Nikon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation