L'exercice fiscal se terminant en mars prochain sera nettement moins bon que prévu. Nikon a récemment revu à la baisse ses estimations, provoquant au passage une fonte de 19% de son titre en bourse. La plus grosse perte des 225 valeurs du Nikkei, et la plus grosse chute de la marque jaune depuis 1985.

Un tumulte provoqué par une annonce cinglante: au lieu d'un revenu net de 60 milliards de yens (605 millions de dollars), Nikon devrait se contenter de 38 milliards de Yens, soit à peu près 405 millions de dollars. Une rectification colossale, justifiée par la chute de la demande en Europe, par un effondrement du marché chinois lors du trimestre écoulé, de la fonte des prix des reflex entrée de gamme qui se heurtent aux hybrides, les smartphones grignotant le marché des compacts, etc.)

Le nouveau 800 mm f/5,6 présenté au CP+ 2013.

Au total Nikon devrait vendre 7 millions de SLR (au lieu de 7,1 prévus), 9.8 millions d'objectifs (au lieu de 10) et 17 millions de compacts. Ce qui suit une tendance déjà dégagée par le CIPA fin 2012 qui voyait les ventes de novembre plonger de 14% en valeur, par rapport à celles d'octobre. 

Une situation qui rappelle un peu celle de Canon fin 2012, qui avait déjà revu à la baisse ses propres prévisions pour le même exercice fiscal, prévoyant une baisse de 9.5% des ventes de compacts (revu à 19 millions d'unités), et une baisse de 4.3% des ventes de SLR (à 8.8 millions de pièces). 
Source : Businessweek
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Nikon finit mal l'exercice fiscal



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation