De mémoire de journaliste, jamais boîtier n'aura suscité la même sempiternelle question tout au long de sa carrière : poussières or not poussières dans le Nikon D600 ?


Dépourvus d'un détecteur de mensonges à la hauteur du Dr Cal Lightman dans la série "Lie to me", mais dans l'espoir d'arracher tout de même une réponse plus claire, début juillet, nous nous sommes rapprochés sans détour de Nikon France et de deux revendeurs importants sur la place de Paris.

Les propos alors recueillis, plutôt rassurants quant à la résolution progressive du casse-tête des particules maculant les capteurs, nous ont poussés à acquérir un D600 auprès de Nikon France afin d'obtenir un exemplaire des plus récents, supposés exempts de tout effritement intempestif du revêtement de la chambre reflex.

Environ 800 déclenchements plus tard, des traces sont bien visibles sur les clichés de test produits par notre appareil. Ces taches sont difficilement détectables dans le cadre d'une utilisation courante, mais en photographiant un ciel clair à f/22, elles sont flagrantes. Avec le temps, elles finiront probablement par devenir envahissantes à des ouvertures plus usuelles.

Nikon D600 détail poussière sur capteur
Extrait 100% d'une image réalisée avec un D600 commandé auprès de Nikon France à f/22. Vous pouvez télécharger l'image en pleine définition en cliquant sur l'extrait ci-dessus.

L'accumulation de mouchetures, constatée en haut (et à gauche) des photos issues de notre exemplaire, est assez caractéristique du problème rapporté en détail par notre éminent confrère Chasseur d'Images (en mai) et des utilisateurs de D600. Naturellement, il est impossible de tirer des conclusions définitives à partir d'un seul boîtier, mais après avoir pris la seule précaution qui s'imposait pour obtenir un D600 récent, le problème n'est, semble-t-il, pas résolu.

S'il reste impossible d'affirmer quel pourcentage de boîtiers est concerné et à quel stade ils sont touchés, il convient de rester prudent dans la mesure où la gestion des exemplaires défectueux se fait au coup par coup. Aux dires de nos lecteurs, certains se sont vus proposer un échange contre un D800 moyennant quelques centaines d'euros, d'autres un remboursement après passage(s) au SAV, etc. À notre connaissance, aucun possesseur (pas même nous) d'un exemplaire affecté n'a pu recevoir un autre D600 "certifié sans poussière" en échange.
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Nikon D600 "DustGate" - Saison 2



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation