Le D5300 vient succéder au D5200  sorti  il y a pile un an. Il succédait au D5100 sorti lui aussi un an plus tôt. La cadence est donc respectée avec scrupule. 
Et si le D5300 apporte bel et bien son lot d'améliorations, elles portent beaucoup sur des points assez prévisibles. On passe au capteur sans filtre sans modifier la définition, ce qui aurait été difficile. 



On voit également le WiFi et le GPS faire (enfin) leur apparition dans un reflex Nikon. Et au passage le constructeur utilise ce boîtier pour étrenner son nouveau processeur, l'Expeed 4 qui permet à l'appareil d'afficher une plage ISO étendue et qui booste sérieusement ses performances en vidéo. Au point d'en faire le reflex Nikon le plus pointu en la matière. Intéressant !

Par contre pour le reste, peu de changements à signaler. Quelques améliorations ci et là, comme sur l'écran LCD ou le pentaprisme. Mais le gros de la bête reste inchangé: l'ergonomie est figée dans le marbre, la mesure d'exposition et le module AF restent identiques. 

Voici un bref comparatif des principales spécifications des deux générations de boîtiers:


D5200 D5300
Capteur 24 mpix 24 mpix
Filtre passe bas oui non
Taille de l'image 6 000 x 4 000 6 000 x 4 000
Sensibilité ISO 100 - 6 400 100 - 12 800
Mesure d'exposition RVB 2016 pixels RVB 2016 pixels
Collimateurs AF... 39 39
... dont collimateurs croisés 9 9
Traitement de l'image Expeed 3 Expeed 4
Couverture pentaprisme 95% 95%
Grossissement 0.78x 0.82x
Obturation 1/4000s 1/4000s
Synchro flash 1/200s 1/200s
Rafale 5 vps 5 vps
Vidéo max. Full HD 30p Full HD 60p
WiFi non oui
GPS non oui
Taille LCD 3" 3.2"
Définition LCD 921 000 1 037 000
LCD orientable oui oui
LCD tactile non non
 

Ce qui change:

24 mpix sans filtre

Quatre gros changements sont au menu. Le premier concerne le capteur, qui reste sur 24 mpix, mais qui est désormais sans filtre passe-bas. Sur le papier les capteurs des D7100 et D5300 semblent très légèrement différents, malgré une taille d'image similaire. C'est au niveau du nombre total de pixels que se trouve la différence: 24,78 millions pour le D5300 contre 24,71 pour le D7100. Il s'agit donc vraisemblablement d'un nouveau capteur. Les spécialistes du démontage de matériel nous en apprendront certainement très vite la provenance. 


Expeed 4

Mais le plus gros changement est à chercher un peu plus loin. L'Expeed 4 remplace le 3 dans le D5300, et montre déjà ses bénéfices dès la fiche technique. Primo le D5300 gagne en sensibilité, la plage ISO passant désormais à 12 800 sans coup de boost, alors qu'elle plafonne à 6400 sur les D5200 et D7100. L'autre gain, c'est la partie vidéo de l'appareil qui l'enregistre: le D5300 est le premier reflex Nikon à pouvoir enregistrer en full HD à 60p. Les autres se contentent d'un maximum en progressif de 30 images seconde, D800 et D4 inclus. Côté son le D5300 dispose d'un micro stéréo intégré, et d'une prise micro externe. Bref, sur le papier, c'est séduisant, et le D5300 risque fort de devenir de facto le choix du vidéaste chaussé en Nikon. 

WiFi et GPS

Enfin ! l'attente fut longue... Nikon a enfin cédé et a équipé son boîtier grand public du WiFi et du GPS. Deux fonctions déjà présentes dans les compacts et les hybrides depuis belle lurette (sans oublier les boîtiers concurrents) et qui éviteront à l'utilisateur de devoir s'encombrer d'adaptateurs externes chers et pas toujours pratiques. 



Ce qui ne change pas (ou peu):

Voilà pour les changements principaux. Ils sont importants, ils étaient attendus, et nous sommes heureux de les voir au rendez-vous. Mais le reste du boîtier évolue assez peu. Comment pourrait-il évoluer plus sans piétiner les platebandes du D7100... L'espace entre le D5200 et le D7100 ne laissaient guère de marge à Nikon. 

Mesure d'exposition et AF 

On retrouvera donc en premier lieu la même mesure d'exposition utilisant un capteur RVB 2016 pixels et le même module AF utilisant 39 collimateurs dont 9 croisés, le MultiCam 4800DX. 



Écran et pentaprisme

Écran LCD et pentaprisme évoluent également peu. La visée reste bloquée sur une couverture de 95%. Est-il indécent d'espérer une couverture de 100% sur un reflex milieu de gamme... ? Nous serions tentés de répondre par la négative tant le gain est appréciable pour un investissement aussi minime. 
Mais on se consolera en constatant que le grossissement est amélioré, passant de 0,78x à 0,82x. Un peu de confort ne plus ne gâchera rien. 



L'écran LCD non plus évolue peu. Il gagne un peu de diagonale, passant de 3 à 3,2 pouces, passant par là même de 921 000 points à plus d'un million. Il est toujours monté sur rotule... mais toujours pas tactile. Là encore ça aurait pu être un petit plus appréciable. 

Ergonomie

Enfin l'ergonomie reste quasiment identique d'une génération à l'autre. Nous faisions ce même constat il y a un an lors de l'annonce du D5200. Le D5300 ne déroge pas à la règle et la seule modification repérable est le déplacement du bouton sélecteur de cadence / retardateur du haut du boîtier à la tranche gauche. Voilà qui ne devrait pas trop égarer le possesseur de D5100 ou D5200 désirant passer à la nouvelle génération ! Mais après tout, si l'ergonomie est bonne et qu'elle satisfait le client, pourquoi la changer ? 


Prix et disponibilité

Le D5300 sera disponible en kit à 899 euros avec e 18-55 mm f/3,5-5,6 VR à partir du mois de novembre.

Notre premier avis

Le D5300 est une nouveauté assez prévisible. Prévisible quand elle suit la mode des capteurs sans filtre passe-bas. Prévisible (même si on finissait par ne plus y croire) quand il intègre enfin le GPS et le WiFi, deux améliorations que Nikon a repoussées aussi longtemps que possible, mais que l'évolution de la concurrence rendait inéluctable à terme. Prévisible enfin par ses limitations: ne pouvant se positionner au-dessus du D7100 il conserve la même rafale, la même mesure d'exposition et le même AF. 

Mais il renferme tout de même une surprise de taille, l'Expeed 4, qui transforme le D5300 en meilleur reflex vidéo du catalogue Nikon. Meilleur au sens où il est capable de la meilleure cadence en full HD, atteignant le 60p là où le reste, haut de gamme inclus, plafonnent à 30p. Bref, le D5300 apporte son lot d'améliorations... place aux tests. 

Lie également :
> Tous les reflex testés
Source : Nikon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation