Nos amis à poils, à plumes ou à écailles sont une source inépuisable d'inspiration : entre les lolcats et les photos de safari, le web regorge de photos animalières. Mais de temps en temps, certains de nos compagnons passent derrière la caméra ou l'appareil photo... L'industrie photo a donc décidé de s'attaquer à ce nouveau marché : Nikon invente la Heartography.

Mais revenons en arrière. On se souvient du débat sur la propriété intellectuelle de ce remarquable selfie réalisé par un macaque à crête :

Le selfie n'est pas le propre de l'homme, ce singe en est la preuve
© David Slater / le macaque lui-même

Ainsi que de cette vidéo réalisée sur le dos d'un aigle survolant la mer de Glace :


Avec la "Heartography" de Nikon, et grâce à un appareil photo harnaché au plus fidèle ami de l'Homme ainsi qu'un cardiofréquencemètre, nos amis les chiens vont nous faire découvrir ce qui fait battre leur cœur...


Mais avant même sa mise sur le marché, Nikon est victime d'une polémique. En effet, à la seconde 56 de la vidéo de présentation de la cardiographie — ou Heartography, donc —, dans le reflet de la voiture, on peut facilement imaginer que notre chien-photographe bénéficie d'un assistant !

La heartography necessite-t-elle un assistant ?

Alors, coup de com' de Nikon Asia ou révolution dans le monde de l'accessoire canin ?

> Le projet Heartography sur le site de Nikon Asia
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Nikon, le chien photographe et la Heartography



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation