Après le 400 mm f/2,8 remplacé l'année dernière, Nikon propose de nouvelles versions de ses téléobjectifs 500 et 600 mm f/4. Au programme : une perte de poids, un diaphragme électronique et un mode sport pour la stabilisation optique.

Nikkor 500 mm et 600 mm f/4E FL ED VR
Nikkor 500 mm f/4, à gauche, et 600 mm f/4E FL ED VR, à droite.

Les agences photo et les loueurs vont pouvoir sortir leurs chéquiers ! Ces deux nouvelles versions se calquent sur les améliorations apportées au 400 mm f/2,8. Les formules optiques évoluent et intègrent désormais des verres en fluorine, ce qui allège considérablement l'ensemble. Pour assurer encore plus de légèreté, certaines parties du corps de l'optique sont réalisées en alliage de magnésium.

Le verre de protection est traité au fluor pour assurer une meilleure résistance à l'eau et aux poussières avec une adhérence minime.

Tout comme le 400 mm f/2,8E et l'impressionnant 800 f/5,6E, les deux nouveaux téléobjectifs sont également équipés d'un diaphragme à commande électronique (le signe E).  Ce diaphragme électromagnétique permettrait de réduire les micromouvements tout en étant plus réactif que le système traditionnel. Il devrait assurer, selon Nikon, un meilleur suivi de l'exposition lors des rafales rapides.

Le 600 mm voit sa poignée se déporter à l'arrière de l'optique, la nouvelle répartition du poids permettant ce déplacement.

Ceux qui attendaient l'intégration de lentilles de Fresnel dans ces nouvelles optiques en seront pour leur frais et finalement ces téléobjectifs conservent leurs dimensions. Malgré le succès du 300 mm f/4 PF et  quelques petits défauts, Nikon avance donc avec précaution dans cette direction.

  AF-S NIKKOR 500 mm f/4E FL ED VR ancienne version AF-S NIKKOR 600 mm f/4E FL ED VR ancienne version
Poids 3 090 g (-20 %) 3 880 g 3 810 g (-25 %)  
Dimensions Environ 140 x 387 mm Environ 1400 x 391 mm Environ 166 x 432 mm Environ 166 x 445 mm
Formule optique 16 lentilles en 12 groupes (avec 3 lentilles en verre ED, 2 éléments en fluorine et 1 lentille à traitement nanocristal) et 1 verre de protection en forme de ménisque 14 lentilles en 11 groupes (avec 3 lentilles en verre ED et 1 lentille à traitement nanocristal) et 1 verre de protection en forme de ménisque 16 lentilles en 12 groupes (avec 4 lentilles en verre ED, 2 éléments en fluorine et 1 lentille à traitement nanocristal) et 1 verre de protection en forme de ménisque 15 lentilles en 12 groupes (avec 3 lentilles en verre ED et 1 lentille à traitement nanocristal) et 1 verre de protection en forme de ménisque
Prix 11 000 € 8 000 € 13 000 € 10 000 €

Si le poids est allégé, le prix, lui, ne l'est pas et les deux objectifs atteignent des tarifs himalayens : 11 000 et 13 000 €... La faute, en partie, à un taux de change actuellement très défavorable. Les deux optiques seront disponibles à partir du 16 juillet 2015.

Lire également :
> Tous nos tests d'optiques
Source : Nikon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation